Prix Hertzog

Le prix Hertzog est un prix littéraire décerné par l'Académie sud-africaine des sciences et des arts. Institué en 1914, c'est le prix le plus prestigieux pour un auteur de langue afrikaans. Il est attribué à tour de rôle à l'une des trois catégories suivantes : théâtre, poésie et roman. Il peut aussi être décerné à un auteur pour l'ensemble de son œuvre. Le prix Hertzog a récompensé quelques-uns des écrivains sud-africains les plus célèbres, parmi lesquels N.P van Wyk Louw, Elisabeth Eybers, Breyten Breytenbach, André Brink, Karel Schoeman, Antjie Krog et Marlene van Niekerk.

Historique

Le prix Hertzog porte le nom de James Barry Hertzog (1866-1942), avocat, général et homme politique sud-africain issu d'une vieille famille afrikaner du Cap, qui fit don d'une somme de 1 200 £ pour sa création.

Outre les trois catégories précitées, deux ouvrages scientifiques, l'un portant sur la linguistique, l'autre sur l'histoire, ont été récompensés en 1943 et en 1944. Cette catégorie a disparu en 1947 et fait désormais l'objet de l'attribution d'une distinction propre - le prix Stals pour les sciences humaines, décerné par l'Académie sud-africaine des sciences et des arts.

Le montant du prix était en 2010 de 17 000 rands (environ 1 800 euros). Depuis 1994, il est patronné par l'hebdomadaire Rapport.

Liste des lauréats

Poésie

Théâtre

  • 1926 - J.F.W. Grosskopf (As die tuig skawe et Drie eenbedrywe).
  • 1935 - H.A. Fagan (Die ouderling en ander toneelstukke).
  • 1944 - Louis Leipoldt (Die heks et Die laaste aand).
  • 1952 - Gerhard Beukes (Langs die steiltes, Salome dans, As ons twee eers getroud is et huit pièces en un acte); W.A. de Klerk (Die jaar van die vuur-os, Drie vroue, Drie dramas et Vlamme oor La Roche).
  • 1956 - D.J. Opperman (Periandros van Korinthe).
  • 1960 - N.P van Wyk Louw (Germanicus).
  • 1969 - D.J. Opperman (Voëlvry).
  • 1972 - P.G. du Plessis (Siener in die suburbs et Die nag van Legio).
  • 1978 - Bartho Smit (Putsonderwater, Moeder Hanna, Christine et Die verminktes).
  • 1981 - Henriette Grové (Ontmoeting by Dwaaldrif et pour l'ensemble de son œuvre).
  • 1985 - Uys Krige (pour l'ensemble de son œuvre)
  • 1991 - Chris Barnard (skrywer) (pour l'ensemble de son œuvre)
  • 1994 - Reza de Wet (Vrystaat-trilogie et Trits: Mis, Mirakel, Drif)
  • 1997 - Reza de Wet (Drie susters twee).
  • 2000 - André Brink (Die Jogger).
  • 2003 - Pieter Fourie (pour l'ensemble de son œuvre théâtrale)
  • 2006 - Deon Opperman (pour l'ensemble de son œuvre théâtrale jusqu'en 2005)
  • 2009 - Deon Opperman (Kaburu)
  • 2012 - Adam Small (pour l'ensemble de son œuvre théâtrale)
  • 2015 - Tertius Kapp (pour Rooiland et Oorsee)

Prose

  • 1917 - Jochem van Bruggen (Teleurgestel)
  • 1920 - Leon Maré (Ou Malkop).
  • 1925 - Jochem van Bruggen (Ampie: die natuurkind).
  • 1926 - D.F. Malherbe (Die meulenaar).
  • 1927 - Jochem van Bruggen (Ampie: die meisiekind); C.J. Langenhoven (Skaduwees van Nasaret); Sangiro (Diamantkoors et Twee fortuinsoekers).
  • 1930 - D.F. Malherbe (Hans-die-Skipper); G.C. et S.B. Hobson (Kees van die Kalahari).
  • 1933 - Jochem van Bruggen (Die sprinkaanbeampte van Sluis).
  • 1936 - Mikro (Toiings et Pelgrims).
  • 1939 - D.F. Malherbe (Saul die worstelheld et Die profeet).
  • 1942 - C. M. van den Heever (Laat vrugte).
  • 1945 - Sangiro (pour l'ensemble de son œuvre).
  • 1953 - M.E.R. (pour l'ensemble de son œuvre).
  • 1957 - Elise Muller (Die vrou op die skuit).
  • 1958 - N.P van Wyk Louw (pour ses essais et ses ouvrages de critique littéraire: Die mens agter die boek, Maskers van die erns, Lojale verset et Berigte te velde).
  • 1961 - F.A. Venter (Swart pelgrim et Geknelde land).
  • 1964 - Etienne Leroux (Sewe dae by die Silbersteins) traduction française Sept jours chez les Silberstein, Robert Laffont, Paris 1970.
  • 1970 - Karel Schoeman (By fakkellig, 'n Lug vol helder wolke et Spiraal).
  • 1973 - Chris Barnard (Mahala et Duiwel-in-die-bos).
  • 1976 - Anna M. Louw (Kroniek van Perdepoort).
  • 1979 - Etienne Leroux (Magersfontein, O Magersfontein!).
  • 1982 - Hennie Aucamp (pour l'ensemble de son œuvre).
  • 1984 - Henriette Grové (Die kêrel van die Pêrel).
  • 1986 - Karel Schoeman ( 'n Ander land) traduction française En étrange pays, Phébus, Paris 2007
  • 1989 - Etienne van Heerden (Toorberg) traduction française Le Domaine de Toorberg, Stock Paris 1990
  • 1992 - Wilma Stockenström (Abjater wat so lag).
  • 1995 - Karel Schoeman (Hierdie lewe) traduction française Cette vie, Phébus, Paris 2009.
  • 1998 - Elsa Joubert (Die reise van Isobelle).
  • 2001 - André Brink (Donkermaan).
  • 2004 - Ingrid Winterbach (Niggie).
  • 2007 - Marlene van Niekerk (Agaat) traduction française Agaat, Gallimard, Paris 2014
  • 2010 - Etienne van Heerden (30 nagte in Amsterdam)
  • 2013 - Ingrid Winterbach (Die aanspraak van lewende wesens)
  • 2016 - Willem Anker (Buys - 'n Grensroman)

Sciences humaines

  • 1943 - J. du P. Scholtz (Die Afrikaner en sy taal).
  • 1944 - C. Beyers (Die Kaapse Patriotte).

Références

Liens externes

  • Portail de l’Afrique du Sud
  • Portail de la littérature
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.