Prix Wolf de physique

Le prix Wolf de physique est remis annuellement par la fondation Wolf, en Israël. C'est l'un des six prix Wolf remis depuis 1978, les autres étant ceux en agriculture, mathématiques, médecine, chimie et art.

Prix Wolf de physique
Description Prix récompensant une contribution majeure en physique
Pays Israël
Date de création 1978

Les prix Wolf de physique et chimie sont souvent considérés comme les récompenses les plus prestigieuses dans ces domaines après le prix Nobel[1],[2],[3]. Ce prix récompensant les travaux en physique s'est fait une réputation en récompensant de futurs lauréats du prix Nobel. En effet, sur les 26 lauréats de 1978 à 2010, 14 l'ont ensuite été du prix Nobel, dont cinq l'année suivante[2].

Liste des lauréats


Année Nom Nationalité Citation
1978 Chien-Shiung Wu États-Unis
(américano-chinoise[4])
Pour ses études sur l'interaction faible, aidant à établir une forme précise de la non-conservation de la parité par cette force fondamentale.
1979 George Uhlenbeck Pays-Bas / États-Unis Pour sa découverte, conjointement avec Samuel Goudsmit, du spin de l'électron.
Giuseppe Occhialini Italie Pour ses contributions dans la découverte de la création de paires d'électrons et de la charge du pion.
1980 Michael Fisher
Leo Kadanoff
Kenneth Wilson
Royaume-Uni
États-Unis
États-Unis
Pour leurs développements importants dans la théorie générale du comportement critique à la transition entre différentes phases thermodynamiques.
1981 Freeman Dyson
Gerard 't Hooft
Victor Weisskopf
Royaume-Uni / États-Unis
Pays-Bas
Autriche / États-Unis
Pour leur exceptionnelles contributions en physique théorique, particulièrement dans le développement et l'application de la théorie quantique des champs.
1982 Leon Lederman
Martin Perl
États-Unis
États-Unis
Pour leur découverte expérimentale de nouvelles particules inattendues, troisième génération de quarks et leptons.
1983 / 1984 Erwin Hahn États-Unis Pour sa découverte des échos de spin nucléaires et du phénomène de transparence auto-induite.
Peter Hirsch (en) Royaume-Uni Pour son développement de l'utilisation du microscope électronique en transmission comme d'un instrument universel pour l'étude de la structure cristalline de la matière.
Théodore Maiman États-Unis Pour sa réalisation du premier laser opérationnel, le laser pulsé à rubis à trois niveaux.
1985 Conyers Herring (en)
Philippe Nozières
États-Unis
France
Pour leurs contributions majeures en théorie fondamentale des solides, spécialement pour le comportement des électrons dans les métaux.
1986 Mitchell Feigenbaum États-Unis Pour ses études théoriques pionnières montrant le caractère non linéaire universel, qui a permis l'étude systématique du chaos.
Albert J. Libchaber France / États-Unis Pour sa brillante démonstration expérimentale de la transition de la turbulence et du chaos dans les systèmes dynamiques.
1987 Herbert Friedman États-Unis Pour ses recherches pionnières sur les rayons X solaires.
Bruno B. Rossi
Riccardo Giacconi
Italie / États-Unis
Italie / États-Unis
Pour la découverte de sources de rayons X extra-solaires et l'élucidation de leur processus physique.
1988 Roger Penrose
Stephen Hawking
Royaume-Uni
Royaume-Uni
Pour leur brillant développement de la théorie de la relativité générale, pour laquelle ils ont montré la nécessité de singularités en cosmologie et ont élucidé la physique des trous noirs. Par ce travail, ils ont grandement élargi notre compréhension de l'origine et du destin de l'Univers.
1989Pas de prix
1990 Pierre-Gilles de Gennes
David J. Thouless
France
Royaume-Uni / États-Unis
Pour une grande variété de contributions pionières à notre compréhension de l'organisation des systèmes complexes de matière condensée, de Gennes spécialement pour son travail sur les propriétés des macromolécules et des cristaux liquides et Thouless pour celui sur les systèmes désordonnés et sous-dimensionnés.
1991 Maurice Goldhaber
Valentine Telegdi
États-Unis
Suisse / États-Unis
pour leurs contributions distinctes phares en physique nucléaire et des particules, particulièrement celles concernant les réactions par interaction faible impliquant des leptons.
1992 Joseph Hooton Taylor États-Unis Pour sa découverte d'un pulsar radio en rotation et son exploitation pour vérifier avec une grande précision la théorie générale de la relativité.
1993 Benoît Mandelbrot France / États-Unis Qui, par son constat de l'occurrence répandue de fractales et son développement des outils mathématiques pour les décrire, a changé notre vision de la nature.
1994 / 1995 Vitaly Ginzburg Russie Pour ses contributions en théorie de la supraconductivité et en théorie des processus de haute énergie en astrophysique.
Yoichiro Nambu Japon / États-Unis Pour ses contributions en théorie des particules élémentaires, incluant la reconnaissance du rôle joué par la brisure spontanée de symétrie par analogie avec la théorie de la supraconductivité, et la découverte de la symétrie de couleur de l'interaction forte.
1996Pas de prix
1997 John Wheeler États-Unis Pour ses contributions phares en physique des trous noirs, en gravité quantique, et en théories de dispersion nucléaire et de la fission nucléaire.
1998 Yakir Aharonov
Michael Berry
Israël
Royaume-Uni
Pour la découverte des phases quantiques topologiques et géométriques, spécialement de l'effet Aharonov-Bohm, la phase Berry et leur introduction dans de nombreux champs en physique.
1999 Dan Shechtman Israël Pour sa découverte expérimentale des quasi-cristaux, des solides non périodiques à longues rangées ordonnées, ce qui inspira l'étude d'un nouvel état fondamental de la matière.
2000 Raymond Davis Jr.
Masatoshi Koshiba
États-Unis
Japon
Pour leurs observations pionnières de phénomènes astronomiques par détection des neutrinos, ce qui amena à l'émergence du champ de l'astronomie neutrino.
2001Pas de prix
2002 / 2003 Bertrand Halperin
Anthony Leggett
États-Unis
Royaume-Uni / États-Unis
Pour leurs idées clés en physique de la matière condensée : Leggett pour la superfluidité de l'isotope léger de l'hélium et les phénomènes quantiques macroscopiques, et Halperin pour les électrons interagissant fortement, les systèmes désordonnés et la fusion de transition à deux dimensions.
2004Robert Brout
François Englert
Peter W. Higgs
Belgique
Belgique
Royaume-Uni
Pour leurs travaux pionniers qui ont mené à l'idée de la génération de masse qu'importe le moment de la réalisation d'une jauge locale de symétrie asymétriquement dans le monde des particules subatomiques.
2005 Daniel Kleppner États-Unis Pour ses travaux en physique atomique sur les systèmes hydrogéniques, incluant des recherches sur le maser à hydrogène, les atomes de Rydberg et les condensats de Bose-Einstein.
2006 / 2007 Albert Fert
Peter Grünberg
France
Allemagne
Pour leur découverte indépendante du phénomène de magnétorésistance géante, lançant ainsi de nouvelles recherches et applications connues sous le nom de spintronique, qui utilise le spin des électrons pour stocker et transporter de l'information.
2008Pas de prix
2009Pas de prix
2010 John Clauser
Alain Aspect
Anton Zeilinger
États-Unis
France
Autriche
Pour leurs contributions conceptuelles et expérimentales fondamentales pour la fondation de la physique quantique, spécialement pour de nombreuses séries sophistiquées d'expérience d'Aspect, ou de leur extension par utilisation d'états d'intrication quantique.
2011 Maximilian Haider (de)
Harald Rose (de)
Knut Urban
Autriche
Allemagne
Allemagne
Pour leur développement de la microscopie électronique d’aberration corrigée (Transmission Electron Aberration-Corrected Microscope), permettant l'observation d'atomes individuels avec une précision de l'ordre du picomètre, donc révolutionnant la science des matériaux.
2012 Jacob Bekenstein Israël Pour son travail sur les trous noirs[5].
2013 Peter Zoller
Juan Ignacio Cirac Sasturain (en)
Autriche
Espagne
Pour leurs contributions théoriques au processus d'information quantique, d'optique quantique et de physique quantique des gaz.
2014Pas de prix
2015 James Bjorken (en) États-Unis Pour ses prédictions sur les collisions inélastiques qui ont mené à l'identification de constitutants élementaires des nucléons, apportant une contribution majeure dans l'élucidation de la nature de l'interaction force.
Robert Kirshner États-Unis Pour sa création d'un groupe de recherche, un environnement et une direction qui ont permis à ses étudiants, doctorants et postdoctorants de mesurer l'expansion de l'univers.
2016 Yoseph Imry (en) Israël
2017 Michel Mayor
Didier Queloz
Suisse
Suisse
« Pour la première découverte d'une exoplanète en orbite autour d'une étoile de type solaire »[6],[7]
2018 Charles H. Bennett
Gilles Brassard
États-Unis
Canada
Pour leur travail collaboratif à l'origine des bases de la cryptographie quantique.

Notes et références

  1. Physicsworld.com: Wolf prize goes to particle theorists.
  2. (en) Margaret Harris, « Gongs away », Physics World, vol. 23, no 11, , p. 46-47.
  3. (en) F. Basolo, From Coello to Inorganic Chemistry: A Lifetime of Reactions, Springer, 2002, p. 65.
  4. La République populaire de Chine ne reconnait pas la double nationalité. Chien-Shiung Wu était américaine lorsqu'elle fut lauréate de ce prix.
  5. Institute for Advanced Study - Wolf Prize 2012 « Copie archivée » (version du 22 janvier 2012 sur l'Internet Archive).
  6. http://www.wolffund.org.il/index.php?dir=site&page=content&cs=3142
  7. Service de communication de l'Université de Genève, « Michel Mayor et Didier Queloz lauréats du prix Wolf en physique » [archive du ],

Lien externe

(en) Site officiel

  • Portail de la physique
  • Portail des récompenses et distinctions
  • Portail d’Israël
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.