Professeur Challenger

George Edward Challenger un personnage de fiction créé par sir Arthur Conan Doyle dans le roman Le Monde perdu en 1911.

Pour les articles homonymes, voir Challenger.

Professeur Challenger

Le professeur Challenger dans la nouvelle La Ceinture empoisonnée d'Arthur Conan Doyle.
Illustration de Harry Rountree, The Strand Magazine.

Sexe Masculin

Créé par Arthur Conan Doyle
Romans

Le professeur Challenger est différent des héros habituels de sir Conan Doyle. C'est « l'anti-Sherlock Holmes » par excellence : vaniteux, grossier, colérique, dangereux et exubérant, cet explorateur a consacré sa vie à la science sous toutes ses formes.

Biographie fictive

(D'après les notes de M. McArdle, rédacteur en chef du Daily Gazette)[1]

Challenger, George Edward est né à Largs en 1863. Il a fait ses études à l’Académie puis à l'Edinburgh University. Il devient assistant au British Museum en 1892, puis entre l'année suivante dans le Département d’Anthropologie comparative comme Conservateur adjoint. Il remporte de nombreux prix et devient membre de différentes sociétés comme l'Académie des Sciences de la Plata. Il est l'auteur de Quelques observations sur une série de crânes kalmouks, Esquisses de l’évolution vertébrée et Les Mensonges du Weissmanisme (ce dernier article provoqua une discussion orageuse au Congrès Zoologique de Vienne). Il demeure à Enmore Park, Kensington avec sa femme, Jessie, et leur fille Enid.

Lorsque ses collègues et la presse se moquent de ses découvertes en Amérique du Sud au sujet d'un « monde perdu », le professeur Challenger devient irritable au point de se jeter sur quiconque l’interrompt et d'envoyer les journalistes dégringoler dans les escaliers. Son épouse, Jessie, est attristée de voir ce grand homme tourné en dérision pour ses accès de violence. Devant l'incrédulité de ses confrères, il propose l'envoi d'une expédition zoologique dans les profondeurs de la forêt amazonienne pour vérifier la véracité de ces faits...

Sa fille, Enid Challenger, devient la fiancée d'Edward Malone, le jeune journaliste du Daily Gazette [2].

Présence hors de l’œuvre de Conan Doyle

On retrouve des apparitions du Professeur Challenger hors des romans d'Arthur Conan Doyle, notamment dans les films, adaptations télévisuelles ou vidéoludiques de son œuvre.

Le Professeur Challenger apparaît également dans le deuxième "plateau" de Mille Plateaux, de G. Deleuze et F. Guattari, intitulé "La géologie de la morale"[3], sous les traits d'un conférencier expliquant les processus de stratification sur la planète Terre - détour philosophique qui leur permet d'aborder d'une façon détournée certains aspects fondamentaux de leur ontologie.

Œuvres composant l'univers de fiction et pastiches

Romans et nouvelles

Films

Adaptation du roman Le Monde perdu.
Adaptation du roman Le Monde perdu.
Adaptation du roman Le Monde perdu.
Suite du Monde perdu de 1992.
Adaptation du roman Le Monde perdu.

Télévision

Bandes dessinées

Jeux de société

de Andrej Wiatkin, édité par Polina et Centre of Prospective Projects. De 2 à 4 joueurs pour une durée moyenne de jeu de 45 minutes.
  • Dinosaurs of the Lost World (1987)
de Mick (Mike) Uhl, édité par Avalon Hill de 1 à 4 joueurs pour une durée de jeu moyenne de 90 minutes.

Jeu vidéo

  • 1997 : Lost World Arcade. Développé par AM3, édité par SEGA

Bibliographie

  • (en) Gary Hoppenstand, « Dinosaur Doctors and Jurassic Geniuses : The Changing Image of the Scientist in the Lost World Adventure », Studies in Popular Culture, Popular Culture Association in the South, vol. 22, no 1, , p. 1-14 (lire en ligne).

Voir aussi

Références

  1. The Lost World - Chap.II. Try your luck with Challenger
  2. Enid Challenger apparaît pour la première fois dans The Land of Mist (1926)
  3. Deleuze, Gilles, 1925-1995., Mille plateaux, Éditions de minuit, (ISBN 9782707303073, OCLC 9827095, lire en ligne), pp. 33-97
  4. « Aventures dans le monde perdu de Sir Conan Doyle », sur Allocine.fr, (consulté le 18 mars 2015)
  5. (en) « Le Monde Perdu, de Christophe Bec » [archive du ]
  • Portail de la littérature britannique
  • Portail de l’Écosse
  • Portail de la science-fiction
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.