Psychodrame

Le psychodrame est une forme de thérapie utilisant la théâtralisation dramatique au moyen de scénarios improvisés, et permettant la mise en scène de sa problématique intérieure. Le psychodrame est utilisé en thérapie de groupe, en thérapie familiale ou en thérapie individuelle.

Ne doit pas être confondu avec d'autres formes de jeu de rôle.

Définition

Le psychodrame est une « méthode d’investigation des processus psychiques utilisant la mise en œuvre d’une dramatisation au moyen de scénarios improvisés mis en scène et joués par un groupe de participants. »[1].

Origine et histoire

Jacob Levy Moreno, psychiatre, sociologue et philosophe[2], développe le psychodrame dans les années 1930-1932.

Les prémices du psychodrame se retrouvent dans le Théâtre impromptu, que Moreno explore dès 1921. Il s'agit de la forme la plus primitive de théâtre thérapeutique.

Moreno propose de mettre en action la complexité d'une situation réelle, semi-fictive ou imaginaire plutôt que d'en parler, et se met à développer une théorie de l'être humain et de la santé, du développement de la personnalité et de la construction de rôles, une théorie qui contient aussi les fondements mêmes des approches groupales, systémiques et interactives.

Cette approche peut être utilisée à différentes occasions : thérapies de groupe, thérapies familiales, mais aussi thérapies individuelles[3]. Il est à noter qu'en psychodrame classique, humaniste, les séances individuelles ont comme cadre un patient, un psychodramatiste, alors qu'en psychodrame analytique individuel, un groupe est constitué par le patient et les soignants.

Les différentes formes de psychodrame

Le psychodrame diagnostique

Dans le psychodrame diagnostique la scène apparaît comme un moyen d'investigation permettant d'effectuer un diagnostique psychiatrique. Cette forme de psychodrame est complémentaire aux tests projectifs et aux épreuves psychométriques. La dimension imaginaire de la personnalité se révèle à travers les rôles et les thèmes abordées. La dimension symbolique apparaît à travers les allégories du jeu et les récits proposés. Enfin la dimension réelle permet d'approfondir la connaissance d’événements familiaux qui ne sont pas toujours accessibles lors d'un entretien en face à face[4]. A l'issu de cinq séances, un diagnostique médical de structure et de défense s'avère possible.Il est utile pour l'ensemble du personnel soignant.

Le psychodrame pédagogique

Le psychodrame pédagogique permet l'apprentissage de rôles nouveaux. L'enseignement n'est pas purement scolaire avec déguisements, masques et grimages. C'est un entraînement, par le jeu, à d'autres rôles sociaux conduisant le patient à adopter des attitudes nouvelles. On utilise, à cette fin, des comédies, farces ou tragédies permettant d'explorer et d'envisager des attitudes nouvelles grâce à des personnages du théâtre classique comme l'avare, le distrait, le misanthrope etc... L'un des objectifs est l'entraînement à la spontanéité et la redécouverte d'une créativité naturelle que les préjugés, les conformismes sociaux, les slogans et les stéréotypes ont enfouis. On suggère des rôles inattendus . De singulières améliorations sont observées, sans pour autant entraîner des bouleversements affectifs profonds. Le psychodrame pédagogique rend possible des rôles souvent considérés comme inimaginables. Il est un précieux accompagnement éducatif[5].

Le psychodrame didactique

En psychodrame didactique, le directeur de jeu a un rôle de superviseur et d'instructeur. Le psychodrame didactique est initiatique et permet l'éveil de pensées, d'émotions, de sentiments qui sont analysés avec le superviseur. Le principe est simple: Un psychodramatiste expérimenté écoute et supervise des collègues en formation. En France, les didacticiens doivent généralement avoir suivis une psychanalyse personnelle et participer à des séminaires théoriques. Les candidats en formation doivent de préférence s'être initiés à diverses techniques à médiation corporelle: théâtre, jeux de rôles, danse, relaxation, arts martiaux etc... Le didacticien a souvent un pouvoir décisionnel voire charismatique dans le groupe. Le psychodrame didactique s'enseigne dans diverses écoles où il est possible de s'y former assidûment.

Notes et références

  1. Nadine Amar, Psychodrame analytique, in Alain de Mijolla (dir.), Dictionnaire international de la psychanalyse, Calmann-Lévy, 2002, p. 1314-1315.
  2. René Marineau, J.L.Moreno et la troisième révolution psychiatrique, Paris, A.M. Métaillé,
  3. Claude Lorin, Guérir par le théâtre thérapeutique, L'Harmattan, (ISBN 978-2-296-12641-1)
  4. Claude Lorin, Traité de Psychodrame d'enfants, Paris, Privat, (ISBN 2-7089-1344-1), pages 20 à 22
  5. Claude Lorin, Journal d'un psychodramatiste in Le beau métier de psychologue, Paris, L'Harmattan, , 243 p. (ISBN 978-2-343-15828-0)

Voir aussi

Bibliographie

  • Anne Ancelin Schützenberger, Le psychodrame, Petite Bibliothèque Payot, 2003.
  • Traité de psychodrame d'enfants, Claude Lorin, Privat, 1989[1].
  • Le psychodrame, une thérapie par le jeu,2011, publié par l’Association belge de psychodrame (ABP), le Centre d’Études de la Relation Psychothérapeutique (CERP), le Centre pour la Formation et l’intervention psychosociologique (CFIP), le Service de santé mentale (ULB) [lire en ligne] [PDF]

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la psychologie
  • Portail de l'improvisation théâtrale
  1. Claude Lorin, Traité de Psychodrame d'enfants (ISBN 2-7089-1344-1)
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.