RAK Records

RAK Records est un label indépendant fondé à Londres en 1969 par le producteur Michael Hayes dit Mickie Most. Le label a été racheté par EMI Records en 1986.

RAK Records
Fondation 1969
Fondateur Mickie Most
Statut disparu
Genre rock
pop
Pays d'origine Royaume-Uni
Siège Londres
Site web rakpublishing.com

Histoire du label

Ancien chanteur de rock'n roll, Mickie Most fait d'abord ses armes en tant que producteur des Animals, de Donovan, ou encore de Jeff Beck[1]. En 1969 il démarre son label RAK Records en signant des artistes glam rock tels Suzi Quatro, Mud, ou encore The Arrows. Il employait les compositeurs Mike Chapman et Nicky Chinn, qui contribuèrent à l'écriture de nombreux succès. Au cours des années 1980, RAK édita notamment les trois premiers albums de la jeune chanteuse Kim Wilde, ainsi que le premier single du groupe Johnny Hates Jazz, qui comptait dans ses rangs Calvin Hayes, fils de Mickie Most [2].

Most dirigeait également RAK Music Publishing, une société d'édition musicale, et RAK Management, fondé avec le manager Peter Grant[2]. En 1976, il ouvrit les studios d'enregistrement RAK Studios, situés dans le quartier de St. John's Wood à Londres. En 1986, Most revendit son label à EMI Records[3]. Il conserva la direction de RAK Music Publishing et des studios RAK jusqu'à sa mort en 2003[4].

Stratégie commerciale

La stratégie de RAK, l'un des premiers labels indépendants britanniques, reposait sur l'intuition de Mickie Most, qui fonda son label alors qu'il avait derrière lui une longue carrière dans le milieu de la musique et une solide réputation en tant que producteur[2],[5]. Comparativement aux majors, RAK éditait peu de disques, mais un pourcentage plus important figurait dans le classement des meilleures ventes. Ainsi, en 1974-75, RAK édita 34 singles et réussit à en placer 12 dans le Top 20 britannique ; alors que le taux de succès de EMI sur la même période fut inférieur à 1 sur 10 (10 hits figurant dans le Top 20 sur 145 simples édités)[6].

Artistes

Musiciens et groupes ayant enregistré pour RAK Records (liste non exhaustive) :

Notes et références

  1. magazine Rock & Folk n°549, mai 2013
  2. (en) Garth Cartwright, « Obituary: Mickie Most », The Guardian,
  3. (en) « Histoire de RAK records », Rakpublishing.com
  4. (en) Gordon Mason, « Producer Moist Dies », Billboard, vol. 115, no 24, , p. 10 et 84 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  5. (en) James Morrison, « Record producer Mickie Most dies », The Independent,
  6. (en) Stuart Borthwick et Ron Moy, Popular Music Genres : An Introduction, Edinburgh University Press, , 246 p. (ISBN 9780748617456, lire en ligne), p. 180-181
  • Portail du rock
  • Portail des entreprises
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.