Radicaux de gauche (Italie)

Les Radicaux de gauche (en italien Radicali di sinistra) étaient un parti politique italien né d'une scission des Radicaux italiens le , lors d'un meeting à Bolsena. Il s'est dissout en 2010.

Historique

La création de ce parti entendait répondre à la dérive doitière du Parti radical, alors membre de la Maison des libertés. Mais les Radicaux italiens ont depuis rejoint la coalition de gauche L'Union avec le nouveau regroupement politique de la Rose au poing, ce qui restreint l'espace politique des Radicaux de gauche. Ils tinrent leur Ier congrès en 2005.

En décembre 2006, une scission crée le Mouvement Radical-socialiste[1] (en italien Movimento RadicalSocialista) puis en février 2010, une deuxième scission débouche sur la création du parti Liberté et Égalité (en italien Libertà ed Eguaglianza). Lors de la dissolution des Radicaux de Gauche en 2010, une partie de ses militants ont d'ailleurs rejoint le parti Liberté et Égalité, d'autres ont rejoint le Nouveau Parti d'action et une troisième partie a rejoint le Mouvement Radical-socialiste.

En 2014, les Radicaux écologistes (en italien Radicali Ecologisti) reprennent ses idées et son orientation politique.

Orientation

Le parti avait une orientation libérale, libertaire, écologiste, éco-socialiste, anti-prohibitionniste, social-libérale et néo-humaniste. Le parti était aussi en faveur de la décroissance. Le parti se revendiquait du Parti radical historique fondé en 1955 et notamment de Felice Cavallotti et de Ernesto Nathan. Au niveau national, il dialoguait et soutenait principalement les forces de gauche et les organisations environnementales telles que la Fédération des Verts, le Nouveau Parti d'action, la Fédération de la Gauche, la Gauche, écologie et liberté, le Mouvement Radical-socialiste et le Mouvement 5 étoiles.

Liens externes

Références

  1. (it) Documento di fondazione, radicalsocialismo.it, consulté le 23 février 2014

  • Portail de la politique en Italie
  • Portail du monde contemporain
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.