Raoul Ier d'Exoudun

Raoul Ier d'Issoudun († ), baron de la maison de Lusignan, devint par mariage comte d'Eu. Il fut un soutien fidèle des rois d'Angleterre Richard Cœur de Lion et Jean sans Terre.

Raoul Ier d'Issoudun
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Raoul I de Lusignan
Famille
Père
Hugues de Lusignan (d)
Mère
Orengarde (?) (d)
Fratrie
Conjoints
Alix, comtesse d'Eu (en)
Marguerite de Courtenay-Namur
Enfants
Raoul II de Lusignan (en)
Guérin d'Eu (d)
Mathilde de Lusignan (d)
Raoul II de Lusignan (d)
Armoiries de Raoul Ier.

Biographie

Fils d'Hugues de Lusignan († 1169) et d'Orengarde, il était le cadet d'Hugues IX de Lusignan, comte de la Marche, et petit-fils d'Hugues VIII de Lusignan[1], lui aussi comte de la Marche. Contrairement à ses parents, Raoul demeura fidèle à son suzerain Richard Cœur de Lion. Il obtint de Richard les terres de Melle, Chizé et La Mothe-Saint-Héray en Poitou, ainsi que le donjon stratégique d'Issoudun (Exoudun) en bas-Berry. À Issoudun, il fonda le prieuré de Fontblanche. Il suivit Richard pour la Troisième croisade et prit part au siège de Saint-Jean-d'Acre. À son retour il obtint le château fort de Drincourt (aujourd'hui Neufchâtel-en-Bray) et épousa vers 1194 l’héritière du comté d'Eu[2]. Sa femme lui apporta aussi en dot la baronnie anglaise d'Hastings.

À la mort du roi Richard, Raoul prêta serment à son successeur Jean sans Terre en 1200 et obtint en retour la terre poitevine de Civray ; quoi qu'il en soit, le roi d'Angleterre enleva cette année-là la fiancée d'un neveu de Raoul, ce qui poussa la famille de Lusignan à en appeler à Philippe-Auguste : c'est ainsi qu'en 1201, le roi Jean se trouva dépouillé de toutes ses terres, mais Raoul s'opposa au jugement royal et se retrancha dans son château de Drincourt, qu'il parvint à défendre jusqu'en 1202 contre les assauts du sénechal de Normandie, mais Philippe-Auguste s'empara finalement de la place. Raoul et sa femme durent alors prêter serment au roi de France, et c'est ainsi qu'ils recouvrèrent leurs terres.

Mais bientôt Raoul se rebella contre Philippe-Auguste et, avec son allié Renaud de Dammartin, prit de nouveau parti pour Jean sans Terre. Il fut, lui et sa femme, dépouillé de ses possessions en Fance, mais le roi Jean leur attribua en 1214 une terre en Angleterre, étendue à Tickhill dans le Yorkshire. Le , Raoul combattit aux côtés de l'empereur Otton IV à la bataille de Bouvines, et fut vaincu.

Raoul mourut en 1219 et fut inhumé dans le prieuré de Fontblanche. Les circonstances de sa mort sont mal connues : mort à Melle selon certaines sources, il serait, selon d'autres, mort sous les remparts de Damiette lors de la cinquième croisade. Il avait épousé la comtesse Alice († 1246), fille du comte Henri II d'Eu, de la maison des Rollonides. Alice recouvra par la suite ses possessions de France et en 1243 ses possessions anglaises. Ses enfants sont :

  • Raoul II d'Issoudun († 1-2 septembre 1246), seigneur d'Issoudun, comte d'Eu ;
  • Guérin ;
  • Mathilde († 14 août 1241), ∞ vers 1236 à Humphrey de Bohun († 1275) 2e comte de Hereford (Maison de Bohun).

Notes

  1. D'après Sidney Painter, « The Houses of Lusignan and Chatellerault 1150-1250 », Speculum, The University of Chicago Press, vol. 30, no 3 juillet, , p. 376
  2. D'après M.A. Pollock, Scotland, England and France after the Loss of Normandy, The Boydell Press, , p. 101

Bibliographie

  • Douglas Richardson et Kimball G. Everingham, Plantagenet Ancestry. A Study in Colonial and Medieval Families., Baltimore MD, Genealogical Publishing Co., (ISBN 0-8063-1750-7), « Raoul Issoudun », p. 292–294.
  • Portail du Moyen Âge
  • Portail du royaume de France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.