Raymond Francoeur

Raymond Francœur (né le 14 juin 1946 à Beauport), est un homme politique canadien. Il est maire de Sainte-Christine-d'Auvergne depuis 2013, après l'avoir été de 2001 à 2007. De 2007 à 2008 il est député adéquiste de Portneuf à l'Assemblée nationale du Québec.

Biographie

Élu maire de Sainte-Christine-d'Auvergne en 2001, il se présente à la députation dans Portneuf pour l'Action démocratique du Québec en 2007. À l'occasion de la vague adéquiste qui a lieu il est élu avec 45,92 % des suffrages, battant largement le député libéral sortant Jean-Pierre Soucy.

Lors de l'élection générale de 2008 il se représente mais est cette fois largement battu par le libéral Michel Matte, qui obtient 39,63 % contre 33,6 % à Raymond Francœur.

Vice-président de l'ADQ de 2007 à 2011, il y défend la fusion du parti avec la CAQ.

À l'occasion de la course à la chefferie de 2016 au sein du Parti québécois, il prend sa carte et soutient Jean-François Lisée.

Résultats électoraux

Élection générale québécoise de 2008 dans Portneuf
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Michel Matte Libéral 11 205 39,6 % 1 706
     Raymond Francoeur (sortant) Action démocratique 9 499 33,6 % -
     René Perreault Parti québécois 6 631 23,5 % -
     André Lavoie Québec solidaire 938 3,3 % -
Total 28 273 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 63,6 % et 548 bulletins ont été rejetés.

Élection générale québécoise de 2007 dans Portneuf
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Raymond Francoeur Action démocratique 15 496 45,9 % 4 635
     Jean-Pierre Soucy (sortant) Libéral 10 861 32,2 % -
     Martin Courval Parti québécois 5 667 16,8 % -
     Simon Sauvegeau Vert 1 145 3,4 % -
     André Lavoie Québec solidaire 580 1,7 % -
Total 33 749 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 77,5 % et 283 bulletins ont été rejetés.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la politique québécoise
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.