Renaud Malinconi

Renaud Malinconi, né le  à Albi (Tarn), est un pilote automobile français.

Renaud Malinconi
Renaud Malinconi à Dijon-Prenois en 2015.
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Albi
Nationalité Français
Site web www.renaud-malinconi.com
Carrière
Années d'activité 1994 - 2000 et depuis 2015
Qualité Pilote automobile
Statistiques
Nombre de courses 101
Pole positions 15
Podiums 49
Victoires 22

Biographie

Renaud Malinconi découvre le sport automobile par le biais du karting en 1986. Les premières compétitions auxquelles il prend part deviennent fréquentes à partir de 1987[1].

La FFSA lui octroie une bourse pour effectuer une école de pilotage en 1994[2].

C'est vers l’école de pilotage Elf Windfield du Circuit Paul-Ricard au Castellet que Renaud Malinconi se tourne. À l'issue des sélections et devant plus de 80 participants, il remporte[3] le Volant Elf et intègre le Sport Étude de la Filière Elf au Mans.

En 1995, Renaud Malinconi remporte le titre de Champion de France de Formule Renault Elf Campus[4] avec le record de victoires et vient succéder à Sébastien Philippe et Franck Montagny au palmarès du championnat. Il devance des pilotes tels Benoît Tréluyer[5], Romain Dumas[6], Marcel Fassler[7] ou Sébastien Bourdais[8].

En marge de la saison 1995, il participe à la course internationale de Zuhai et à la course de fin saison à Macao, véritable championnat du monde, dont il finira 4e.

Conservé par le pétrolier Elf pour la saison 1996 en Formule Renault, il effectue une saison en demie teinte émaillée par des problèmes techniques a répétition.

En 1995 et 1996, il participe aux Elf Masters de karting à Bercy , et remplacera le pilote de Formule 1 Michael Schumacher pour l'édition 95.

En 1997, il intègre l'équipe Norma Auto Concept YACCO, toujours en Formule Renault et termine premier pilote privé du championnat derrière l'armada Elf.

Passé en F3[9] avec l'équipe TCS pour la saison 1998, il devra jeter l'éponge avant même la première course à cause au désistement du partenaire principal PPG. Il se recentrera sur le championnat Européen Renault Sport Spider Trophy avec l'équipe DG Racing de Daniel Gache. Il effectuera également la deuxième partie de saison dans le championnat de France de Formule Renault au volant d'une Tatuus de l'équipe TCS[10] enchaînant les pôles, victoires et podiums[11].

À court de budget en 2000, il effectue une saison dans le championnat de France de Caterham au sein du team DG Racing de Daniel Gache, et décrochera la 4e place finale[12],[13].

Le pilote albigeois met un terme à sa carrière en 2000, en montant une dernière fois sur le podium[14] du 58e Grand Prix d'Albi.

De retour à la compétition en 2015[15] dans le challenge V de V Endurance séries après 15 ans d'absence derrière un volant, il effectue la pole position[16] lors de la première course de Barcelone à la surprise générale.

Il devient vice champion d'Europe[17],[18]de la catégorie Proto Funyo en 2016 avec le record de podiums[19].

En 2017, il est une nouvelle fois engagé dans le championnat Européen V de V au volant d'un Proto Funyo[20]. Il devient pour la deuxième année consécutive Vice-Champion D'Europe avec 11 victoires et 5 pole positions (records).

En 2018, Renaud Malinconi évolue à bord d'une Seat León TCR engagée dans le championnat Trophée Tourisme Endurance[21]

Depuis 2015, Renaud Malinconi est classé pilote Silver par la FIA.

Renaud Malinconi a également participé aux tournages des films TAXI 1 ET TAXI 2 en tant que conducteur de précision.[22],[23]

En janvier 2019, Renaud Malinconi lance la plateforme de web tv dédiée au sport automobile Sport Auto TV[24].

Pour la saison 2019, Renaud Malinconi officialise sa participation en championnat de France des circuits dans la catégorie Proto à bord d'une Funyo SP05[25].

Notes et références

  1. « Renaud Malinconi », sur La Dépêche du Midi
  2. « Interview Renaud Malinconi », sur la Dépêche du Midi
  3. « Renaud Malinconi au circuit Paul Ricard », sur La dépêche du midi
  4. « Les tarnais entrent en piste », sur La dépêche du midi
  5. « Site officiel Benoit Tréluyer »
  6. « Romain Dumas Palmares »
  7. « Formule Campus »
  8. « Site officiel Sebastien Bourdais - Palmares »
  9. « Renaud Malinconi cap sur la Formule 3 », sur La depeche du midi
  10. « Formules magiques », sur La dépêche du Midi
  11. « Grand prix d'Albi », sur La dépêche du Midi
  12. « Grand prix de Pau », sur La dépêche du Midi
  13. « Grand prix de pau », sur La Dépêche du midi
  14. « Six podiums pour les Tarnais »
  15. « Renaud Malinconi : « Sans mes partenaires, rien ne serait possible » »
  16. « 20 minutes encore avant le début des qualifications et »
  17. « À la découverte de Renaud Malinconi, vice-champion en ‘Vdev’ Proto Funyo 2016 »
  18. « Renaud Malinconi Vice Champion d'Europe »
  19. « Statistiques challenge Funyo 2016 »
  20. « Renaud Malinconi repart en Funyo »
  21. « L’Albigeois Renaud Malinconi au volant d’une Seat TCR en Trophée Tourisme Endurance », sur franceracing.fr,
  22. « Malinconi reprend le volant de « Taxi » », sur La Dépêche du Midi,
  23. « Renaud Malinconi: «Comment j'ai joué dans les deux Taxi» », sur La Dépêche du Midi,
  24. « Naissance de la plateforme de web tv SPORT AUTO TV », sur autonewsinfo.com, (consulté le 20 janvier 2019)
  25. « L'Albigeois Renaud Malinconi en Championnat de France FFSA des circuits », sur France racing

Liens externes

  • Portail du sport automobile
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.