Rho Aquilae

Rho Aquilae (en abrégé rho Aql ou ρ Aql) est une étoile située à environ 20h 14m 16,62s d'ascension droite et +15° 11 51,39 de déclinaison, dans la constellation du Dauphin[17].

Rho Aquilae
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 20h 14m 16,619s[1]
Déclinaison +15° 11 51,39[1]
Constellation Dauphin
Magnitude apparente ~ 4,95[2]

Localisation dans la constellation : Dauphin

Caractéristiques
Type spectral A2 V[3],[4],[5],[6],[7]
Astrométrie
Vitesse radiale −23,0 km/s[8],[9],[10]
Mouvement propre μα = +55 mas/a[1]
μδ = +58 mas/a[1]
Parallaxe 21,75 ± 0,26 mas[1]
Distance ~ 46 ± 0,5 pc
~ 150 ± 2 al
Caractéristiques physiques
Masse ?M
Rayon ?R
Gravité de surface (log g) 4,07 ± 0,07[11]
Luminosité ?L
Température 8 804 ± 95 K[11]
Métallicité Fe/H = -0,48 ± 0,10[11]
Rotation v x sini = 180 km/s[12],[13]
Âge de 50 x 106 a[14] à 120 x 106 a[15]

Autres désignations

ρ Aql, 67 Aql (Flamsteed), HR 7724, HD 192425, BD+14 4227, FK5 1526, HIP 99742, SAO 105878[16]

Avec une parallaxe annuelle d'environ 21,75 millisecondes d’arc, Rho Aquilae est située à une distance d'environ 150 années-lumière (46 parsecs) du Soleil.

Désignations

Rho Aquilae est la désignation de Bayer[18] de l'étoile qui est aussi connue comme 67 Aquilae (en abrégé 67 Aql), sa désignation de Flamsteed.

Elle a conservé ces deux désignations bien que, à cause de son mouvement propre[Combien ?], elle ait cessé d'être située dans la constellation de l'Aigle (en latin Aquila, ae) et ait franchi, en 1992, la limite la séparant de la constellation du Dauphin, à laquelle elle appartient désormais[19].

En raison de ce changement de constellation, l'astronome britannique Patrick Moore (1923-2012) a surnommé Rho Aquilae l'Étoile migrante[20],[21]. D'après Moore, il s'agit du seul cas moderne de changement de constellation pour une étoile visible à l'œil nu[22]. Aucune autre étoile visible à l'œil nu ne devrait changer de constellation dans un futur proche : Gamma Caeli, une étoile située dans la constellation du Burin, ne devrait franchir la limite de la constellation adjacente de la Colombe que vers l'an 2400[20],[21].

Caractéristiques

Rho Aquilae est une étoile blanche (type spectral A) de la séquence principale (classe de luminosité V).

Notes et références

  1. (en) Floor van Leeuwen, « Validation of the new Hipparcos reduction », Astronomy and Astrophysics, vol. 474, no 2, , p. 653-664 (DOI 10.1051/0004-6361:20078357, Bibcode 2007A&A...474..653V, arXiv 0708.1752)
    L'article a été reçu par la revue Astronomy and Astrophysics le 26 juillet 2007 et accepté par son comité de lecture le 8 août 2007.
  2. (en) F. Rufener, « Second catalogue of stars measured in the Geneva Observatory photometric system », Astronomy and Astrophysics, Suppl. Ser., vol. 26, , p. 275-351 (Bibcode 1976A&AS...26..275R, lire en ligne [[GIF]], consulté le 31 janvier 2015)
    L'article a été reçu par la revue Astronomy and Astrophysics le 27 janvier 1976.
  3. (en) Arne Slettebak, « The spectra and rotational velocities of the bright stars of Draper types B8-A2 », The Astrophysical Journal, vol. 119, , p. 146 (DOI 10.1086/145804, Bibcode 1954ApJ...119..146S, lire en ligne [[GIF]], consulté le 31 janvier 2015)
    L'article a été reçu par la revue The Astrophysical Journal le 25 juin 1953 et révisée le 28 juillet 1953.
  4. (en) Kiyoteru Osawa, « Spectral classification of 533 B8-A2 stars and the mean absolute magnitude of A0 V stars », The Astrophysical Journal, vol. 130, , p. 159-177 (DOI 10.1086/146706, Bibcode 1959ApJ...130..159O, lire en ligne [[GIF]], consulté le 31 janvier 2015)
    L'article a été reçu par la revue The Astrophysical Journal le 18 avril 1958 et révisé le 26 janvier 1959.
  5. (en) Olin J. Eggen, « Stellar groups : VI. – Space motions of the dwarf A-type and giant M-type stars in the solar neighbourhood », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 120, , p. 448-462 (Bibcode 1960MNRAS.120..448E, lire en ligne [[GIF]], consulté le 31 janvier 2015)
    L'article a été reçu par la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society le 9 octobre 1959.
  6. (en) Olin J. Eggen, « Space-velocity vectors for 3483 stars with proper motion and radial velocity », Royal Observatory Bulletin, vol. 51, (Bibcode 1962RGOB...51...79E)
  7. (en) Anne Cowley et al., « A study of the bright A stars : I. – A catalogue of spectral classifications », The Astronomical Journal, vol. 74, no 3, , p. 375-406 (DOI 10.1086/110819, Bibcode 1969AJ.....74..375C, lire en ligne [[GIF]], consulté le 31 janvier 2015)
    Les coauteurs de l'article sont, outre Anne Cowley : Charles Cowley, Mercedes Jaschek et Jaschek.
    L'article a été reçu par la revue The Astronomical Journal le 28 janvier 1969.
  8. (en) Ralph E. Wilson, General catalogue of stellar radial velocities, Washington, Carnegie Institution of Washington, (Bibcode 1953GCRV..C......0W)
  9. (en) R. Wielen et al., « Sixth catalogue of dundamental stars (FK6) : Part I. – Basic fundamental stars with direct solutions », Veröffentlichungen des Astronomischen Rechen-Instituts zu Heidelberg, no 35, (Bibcode 1999VeARI..35....1W)
    Les coauteurs du catalogue sont, outre R. Wielen : H. Schwan, C. Dettbarn, H. Lenhardt, H. Jahreiß et R. Jährling.
  10. (en) G. A. Gontcharov, « Pulkovo compilation of radial velocities for 35 495 Hipparcos stars in a common system », Astronomy Letters, vol. 32, no 11, , p. 759-771 (DOI 10.1134/S1063773706110065, Bibcode 2006AstL...32..759G)
  11. (en) Yue Wu et al., « Coudé-feed stellar spectral library : atmospheric parameters », Astronomy and Astrophysics, vol. 525, , id. A71 (DOI 10.1051/0004-6361/201015014, Bibcode 2011A&A...525A..71W, arXiv 1009.1491, lire en ligne [html], consulté le 31 janvier 2015)
    Les coauteurs de l'article sont, outre Yue Wu : H. P. Singh, P. Prugniel, R. Gupta et M. Koleva.
    L'article a été reçu par la revue Astronomy and Astrophysics le 10 mai 2010, accepté par son comité de lecture le 19 août 2010 et mis en ligne le 2 décembre 2010.
  12. (en) F. Royer et al., « Rotational velocities of A-type stars in the northern hemisphere : II. – Measurement of v sin i », Astronomy and Astrophysics, vol. 393, no 3, , p. 897-911 (DOI 10.1051/0004-6361:20020943, Bibcode 2002A&A...393..897R, arXiv astro-ph/0205255, lire en ligne [html], consulté le 31 janvier 2015)
    Les coauteurs de l'article sont, outre F. Royer : S. Grenier, M.-O. Baylac, A. E. Gómez et J. Zorec.
    L'article a été reçu par la revue Astronomy and Astrophysics le 25 février 2002 et accepté par son comité de lecture le 19 juin 2002.
  13. (en) F. Royer et al., « Rotational velocities of A-type stars : III. – Velocity distributions », Astronomy and Astrophysics, vol. 463, no 2, , p. 671-682 (DOI 10.1051/0004-6361:20065224, Bibcode 2007A&A...463..671R, arXiv astro-ph/0610785, lire en ligne [html], consulté le 31 janvier 2015)
    Les coauteurs de l'article sont, outre F. Royer : J. Zorec et A. E. Gómez.
    L'article a été reçu par la revue Astronomy and Astrophysics le 17 mars 2006 et acceptée par son comité de lecture le 22 octobre 2006.
  14. (en) Inseok Song et al., « Ages of A-type Vega-like stars from uvbyβ photometry », The Astrophysical Journal, vol. 546, no 1, , p. 352-357 (DOI 10.1086/318269, Bibcode 2001ApJ...546..352S, arXiv astro-ph/0010102, lire en ligne [html], consulté le 31 janvier 2015)
    Les coauteurs de l'article sont, outre Inseok Song : J.-P. Caillault, David Barrado y Navascués et John R. Stauffer.
    L'article a été reçu par la revue The Astrophysical Journal le 17 août 2007 et accepté par son comité de lecture le 21 août 2007.
  15. (en) Farisa Y. Morales et al., « Common warm dust temperatures around main-sequence stars », The Astrophysical Journal Letters, vol. 730, no 2, , id. L29 (DOI 10.1088/2041-8205/730/2/L29, Bibcode 2011ApJ...730L..29M, lire en ligne [html], consulté le 31 janvier 2015)
    Les coauteurs de l'article sont, outre Farisa Y. Morales : G. H. Rieke, M. W. Werner, G. Bryden, K. R. Stapelfeldt et K. Y. L. Su.
    L'article a été reçu par la revue The Astrophysical Journal le 15 décembre 2010, accepté par son comité de lecture le 21 février 2011 et publié le 9 mars 2011.
  16. (en) * rho Aql -- High proper-motion Star sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  17. Compute constellation name from position sur VizieR
  18. La lettre rhô (ρ) a été attribuée à l'étoile par Johann Bayer (1572-1625) lui-même, dans son Uranometria, atlas céleste paru à Augsbourg en 1603 (lire en ligne)
  19. (en) Damien Lemay, « Sky catalogue 2000.0, vol. 1 : Stars to magnitude 8.0 by Alan Hirshfeld, Roger W. Sinnott et François Ochsenbein », Journal of the Royal Astronomical Society of Canada, vol. 86, no 4, , p. 221-222 (Bibcode 1992JRASC..86..221L, lire en ligne [[GIF]], consulté le 18 janvier 2015)
    La citation est la suivante :
    « Because of its proprer motion, the star Rho Aquilae is due to cross the official boundariy beetween Aquarius and Delphinus in 1992. »

     Damien Lemay, op. cit., p. 222.

    L'article de Damien Lemay est une critique du catalogue d'étoiles suivant :
    (en) Alan Hirshfeld, Roger W. Sinnott et François Ochsenbein, Sky catalogue 2000.0, vol. 1 : Stars to magnitude 8.0, Cambridge et New York, Cambridge University Press et Sky Publishing Corporation, 1991 [2de éd.] (1re éd. 1982), XVIII-682 p. (ISBN 0-521-41743-0 et 0-521-42736-3, OCLC 658873081, notice BnF no FRBNF37391113).
  20. (en) « August 27 : The migrating star » dans Patrick Moore, The observer's year: 366 nights in the Universe, Londres, Springer, coll. « Patrick Moore's practical astronomy series », 2005 [2de éd.], XVI-368 p. (ISBN 978-1-84628-155-6 et 978-1-85233-884-8, OCLC 249966760, présentation en ligne) p. 231-232 (lire en ligne [html])
  21. (it) « 27 Agosto : La stella migrante » dans Patrick Moore (trad. de l'anglais par Ester Giannuzzo et Emiliano Ricci), Un anno intero sotto il cielo : Guida a 366 notti d’osservazioni, Milan, Springer, coll. « Le Stelle », , XIII-369 p. (ISBN 978-88-470-0541-9 et 978-88-470-0542-6, OCLC 799534054, présentation en ligne), p. 231-232 (lire en ligne [html])
  22. (en) Patrick Moore, The data book of astronomy, Institue of Physics, (ISBN 0-7503-0620-3) p. 259 (lire en ligne [html])

Liens externes

  • Portail des étoiles
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.