Rho Coronae Borealis

Rho Coronae Borealis (ρ CrB) est une étoile située à environ 57 années-lumière de la Terre dans la constellation de la Couronne boréale.

Rho Coronae Borealis
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 16h 01m 02,6608s[1]
Déclinaison 33° 18 12,642[1]
Constellation Couronne boréale
Magnitude apparente 5,4

Localisation dans la constellation : Couronne boréale

Caractéristiques
Type spectral G0+VaFe-1[2]
Indice U-B +0,08[3]
Indice B-V +0,60[3]
Indice R-I +0,32[3]
Variabilité Aucune
Astrométrie
Vitesse radiale +17,991 km/s[4]
Mouvement propre μα = −198,536 mas/a[1]
μδ = −772,415 mas/a[1]
Parallaxe 57,2216 ± 0,0782 mas[1]
Distance 17,4759 ± 0,0238 pc (57 a.l.)[1]
Magnitude absolue 6,04
Caractéristiques physiques
Masse 0,95 M
Rayon 1,33 R[1]
Luminosité 1,867 L[1]
Température 5 853 K[1]
Âge 6 × 109 a

Autres désignations

ρ CrB, 15 CrB (Flamsteed), HD 143761, HR 5968, GJ 606.2, GJ 9537 BD+33 2663, SAO 65024, HIP 78459, LTT 14764, FK5 610, GC 21527[5]

Rho Coronae Borealis est une naine jaune de la séquence principale et de type spectral G0V. Sa taille est 35 % supérieure à celle du Soleil et sa luminosité est presque le double de la luminosité solaire.

Système planétaire

Le système possède au moins deux exoplanètes, la première a été découverte[6] le et fut donc parmi les premières exoplanètes découvertes. Cette planète tourne très près de son étoile et ses caractéristiques sont proches de celle de Jupiter, il s'agit donc d'une planète de type Jupiter chaud.

En , des astronomes de l'Université d'Arizona ont mis en évidence l'existence d'un disque de débris se situant à une distance comprise entre 45 et 80 ua de son étoile.

En 2016 découverte d'une seconde exoplanète confirmée dans le système de Rho Coronae Borealis.

Caractéristiques des planètes du système Rho Coronae Borealis.
PlanèteMasse
(MJ)
Période orbitale
(en jours)
Axe semi-majeur
(ua)
Excentricité
Rho Coronae Borealis b>1,093
± 0,098
39,8449
± 0,0063
0,229
± 0,013
0,057
± 0,028
Rho Coronae Borealis c>0,07866
± 0,006
102,54
± 0,017
0,4123
± 0,005
0,05
± 0,06

Notes et références

  1. (en) A. G. A. Brown et al. (Gaia collaboration), « Gaia Data Release 2: Summary of the contents and survey properties », Astronomy & Astrophysics, vol. 616, , article no A1 (DOI 10.1051/0004-6361/201833051, Bibcode 2018A&A...616A...1G, arXiv 1804.09365). Notice Gaia DR2 pour cette source sur VizieR.
  2. (en) Philip C. Keenan et Raymond C. McNeil, « The Perkins catalog of revised MK types for the cooler stars », Astronomy & Astrophysics Supplement Series, vol. 71, , p. 245 (DOI 10.1086/191373, Bibcode 1989ApJS...71..245K)
  3. (en) Bright Star Catalogue, « HR 5968 », sur Alcyone
  4. (en) C. Soubiran et al., « Gaia Data Release 2. The catalogue of radial velocity standard stars », Astronomy & Astrophysics, vol. 616, , p. 8, article no A7 (DOI 10.1051/0004-6361/201832795, Bibcode 2018A&A...616A...7S, arXiv 1804.09370)
  5. (en) * rho CrB -- High proper-motion Star sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  6. (en) Robert W. Noyes, Saurabh Jha, Sylvain G. Korzennik, Martin Krockenberger, Peter NisensonRobert W. Noyes, Saurabh Jha, Sylvain G. Korzennik, Martin Krockenberger, Peter Nisenson et al., « A Planet Orbiting the Star ρ Coronae Borealis », The Astrophysical Journal Letters, vol. 483, no 2, , p. 111-114 (DOI 10.1086/310754)

Liens externes

  • Portail de l’astronomie
  • Portail des étoiles
  • Portail des exoplanètes
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.