Rial ARC1

La Rial ARC1 est la monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie allemande Rial Racing dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 1988. Elle est pilotée par l'Italien Andrea De Cesaris. Elle est propulsée par un moteur V8 Ford-Cosworth DFZ.

Rial ARC1

Présentation
Équipe Rial Racing
Constructeur Rial Racing
Année du modèle 1988
Concepteurs Gustav Brunner
Spécifications techniques
Châssis Monocoque moulée en fibre de carbone
Nom du moteur Ford-Cosworth DFZ
Cylindrée 3 494 cm³
585 ch à 11 000 tr/min
Configuration V8 à 90°
Position du moteur centrale-arrière
Boîte de vitesses Rial manuelle
Nombre de rapports 6 rapports
Poids 500 kg
Dimensions Empattement : 2 800 mm
Voie avant : 1 800 mm
Voie arrière : 1 600 mm
Carburant STP
Pneumatiques Goodyear
Histoire en compétition
Pilotes 22. Andrea De Cesaris
Début Grand Prix automobile du Brésil 1988
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
16000
Championnat constructeur 9e avec 3 points
Championnat pilote Andrea De Cesaris : 15e

Chronologie des modèles (1988)

Historique

La Rial ARC1 est conçue par l'ingénieur autrichien Gustav Brunner. Elle se distingue par des pontons très bas et s'inspire de la Ferrari F1-87 qu'il avait développée pour la Scuderia Ferrari. De fait, les observateurs surnomment rapidement la nouvelle voiture la « Ferrari bleue ». L'écurie allemande n'engage qu'un seul châssis, confié à l'Italien Andrea De Cesaris, soutenu par le cigarettier Marlboro[1].

À son volant, Andrea De Cesaris parvient régulièrement à se qualifier en milieu de peloton, mais les importants problèmes de fiabilité ne lui permettent de rallier l'arrivée qu'à deux reprises en seize engagements et de n'être classé qu'à quatre reprises[2]. L'Italien réalise sa meilleure performance lors du Grand Prix de Détroit, où, qualifié en douzième position, il termine quatrième, marquant les trois premiers points de l'histoire de Rial[3],[4]. En outre, il s'agit de la première fois que De Cesaris achève une course depuis le Grand Prix du Mexique 1986[5].

Néanmoins, le tempérament tempétueux de Gunther Schmidt, le propriétaire de l'écurie, pousse Gustav Brunner à démissionner et rejoindre Zakspeed peu avant le Grand Prix de Grande-Bretagne, tandis que De Cesaris presse son agent, Aleardo Buzzi, de lui trouver un autre volant pour la saison 1989[6].

Au terme du championnat, Rial Racing se classe neuvième du championnat du monde des pilotes, avec trois points. Andrea De Cesaris est quinzième du championnat du monde des pilotes avec trois points[7].

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Résultats détaillés de la Rial ARC1 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneumatiques Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1988 Rial Racing Ford-Cosworth
DFZ V8
Goodyear BRÉ SMR MON MEX CAN DET FRA GBR ALL HON BEL ITA POR ESP JAP AUS 0 9e
Andrea De Cesaris Abd Abd Abd Abd 9e* 4e 10e Abd 13e Abd Abd Abd Abd Abd Abd 8e*

Légende : ici

* Le pilote n'a pas terminé par la course, mais est classé pour avoir réalisé plus de 90% de la distance de course.

Notes et références

  1. « Brésil 1988 - Présentation de la saison », sur statsf1.com (consulté le 18 mars 2020)
  2. « Rial ARC1 », sur statsf1.com (consulté le 18 mars 2020)
  3. « Détroit 1988 - Qualifications », sur statsf1.com (consulté le 18 mars 2020)
  4. « Détroit 1988 - Classement », sur statsf1.com (consulté le 18 mars 2020)
  5. « Détroit 1988 - Après-course », sur statsf1.com (consulté le 18 mars 2020)
  6. « Grande-Bretagne 1988 - Présentation de l'épreuve », sur statsf1.com (consulté le 18 mars 2020)
  7. « Classements du championnat 1988 », sur statsf1.com (consulté le 16 mars 2020)
  • Portail de la Formule 1
  • Portail de l’automobile
  • Portail de l’Allemagne
  • Portail des années 1980
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.