Richard Askey

Richard Allen Askey, dit Dick Askey (né le 4 juin 1933 à Saint-Louis et mort le 9 octobre 2019[1]), est un mathématicien américain, spécialiste dans le domaine des fonctions spéciales.

Pour les articles homonymes, voir Askey.
Richard Askey
Richard Askey en 1977.
Nom de naissance Richard Allen Askey
Naissance
Saint-Louis
Décès (à 86 ans)
Nationalité Américain
Institutions Université de Chicago, université du Wisconsin à Madison
Formation Université Washington de Saint-Louis, université Harvard, université de Princeton
Directeur de thèse Salomon Bochner
Étudiants en thèse James A. Wilson (en)
Renommé pour Polynômes d'Askey-Wilson, inégalité d'Askey-Gasper
Distinctions Docteur honoris causa de l'université SASTRA

Les polynômes d'Askey-Wilson, introduits par lui en 1984 avec James A. Wilson (en), et l'inégalité d'Askey-Gasper, portent son nom.

Biographie

Richard Askey obtient un B.A. à l'université Washington de Saint-Louis en 1955, un M.A. à l'université Harvard en 1956, et un Ph.D. à l'université de Princeton en 1961[2] sous la direction de Salomon Bochner (titre de la thèse : « Mean Convergence of Orthogonal Series and Conjugate Series »). Il est instructeur à l’université Washington (1958–1961) et à l'université de Chicago (1961–1963), puis professeur assistant en mathématiques à l'université du Wisconsin à Madison ; en 1968 il y est nommé professeur titulaire, et à partir de 2003 il y est professeur émérite[3]. Richard Askey était Guggenheim Fellow en 1969–1970, et il a passé cette année académique au Centrum voor Wiskunde en Informatica à Amsterdam.

Prix et distinctions

En 1983, Richard Askey est conférencier invité au congrès international des mathématiciens (ICM)[4] à Varsovie. Il est élu fellow de l'Académie américaine des arts et des sciences en 1993[5]. En 1999, Richard Askey est élu à l'Académie nationale des sciences[6]. En 2009, il devient fellow de la Society for Industrial and Applied Mathematics (SIAM)[7]. En 2012, il devient fellow de l'American Mathematical Society[8]. Richard Askey reçoit, en décembre 2012, le titre de docteur honoris causa[9] de l'université SASTRA (en) à Kumbakonam en Inde.

Travaux

Les polynômes d'Askey-Wilson (introduits en 1984 avec James A. Wilson (en)) constituent le plus haut niveau du (q)-schéma d'Askey (en), qui définit une hiérarchie des polynômes orthogonaux de type (q)-hypergéométriques. L'inégalité d'Askey-Gasper pour les polynômes de Jacobi est un ingrédient essentiel dans la preuve, par Louis de Branges de Bourcia, de la conjecture de Bieberbach.

Richard Askey a participé à l'édition, par Bruce Berndt, des Cahiers de Ramanujan de Ramanujan, où il a fourni, entre autres avec George Andrews, des démonstrations manquantes.

Richard Askey s'est aussi impliqué dans l'éducation, par des commentaires et écrits sur les écoles américaines. Un de ses articles est « Good Intentions are not Enough »[10].

Publications

  • (en-US) Richard Askey, Orthogonal polynomials and special functions, Philadelphie, SIAM, coll. « CBMS-NSF Regional Conference Series in Applied Mathematics » (no 21), , 110 p. (ISBN 0898710189, présentation en ligne).
  • (en-US) Richard Askey et James Wilson, Some basic hypergeometric orthogonal polynomials that generalize Jacobi polynomials, vol. 319, coll. « Memoirs of the American Mathematical Society » (no 54), , iv+55 p. (ISBN 978-0-8218-2321-7, DOI 10.1090/memo/0319, Math Reviews 783216, lire en ligne)
  • (en-US) George Andrews, Richard Askey et Ranjan Roy, Special functions, Cambridge University Press, coll. « Encyclopedia of Mathematics and Its Applications » (no 71 de Encyclopedia of Mathematics and its Applications), , 682 p. (ISBN 9780521789882) — Recension : Wimp, J., « Special functions (review) », Bull. Amer. Math. Soc., vol. 37, , p. 499–510 (DOI 10.1090/s0273-0979-00-00879-x, lire en ligne).
  • (en-US) Richard Askey, Tom H. Koornwinder et Walter J. Schempp (éditeurs), Special functions: group theoretical aspects and applications, Reidel, , 352 p. (ISBN 1-4020-0319-6, lire en ligne). — Réimpression 2011 (Springr)

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Richard Askey » (voir la liste des auteurs).
  1. (en-US) « In Memoriam: Richard Askey », UW-Madison Department of Mathematics.
  2. (en) « Richard Allen Askey », sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  3. (en-US) Six Retirees Feted at Faculty and Staff Dinner, 2004 Van Vleck Notes
  4. (en-US) ICM Plenary and Invited Speakers
  5. (en-US) « Book of Members, 1780–2010: Chapter A », American Academy of Arts and Sciences (consulté le 25 avril 2011)
  6. (en) John J. O'Connor et Edmund F. Robertson, « Richard Askey », dans MacTutor History of Mathematics archive, université de St Andrews (lire en ligne)..
  7. (en-US) SIAM Fellows: Class of 2009
  8. (en-US) List of Fellows of the American Mathematical Society, consulté le 3 novembre 2012
  9. (en-US) Honorary doctorates for Andrews, Askey and Berndt
  10. (en-US) R. Askey (2001), Good intentions are not enough, dans T. Loveless (éditeur), The Great Curriculum Debate: How Should We Teach Reading and Math?, Brookings Institution Press,   ch. 8, p. 163–183.

Liens externes

  • Portail de l’analyse
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.