Robert Walter Weir

Robert Walker Weir, né le à New Rochelle dans l'état de New York et décédé le à New York dans le même état aux États-Unis, est un peintre américain de la Hudson River School et un professeur d'art américain, connu pour ces nombreux portraits et ces paysages. L'une de ces œuvres la plus connue, intitulée Embarkation of the Pilgrims et illustrant l'embarquement des Pères pèlerins à bord du vaisseau Speedwell en 1620, décore la rotonde du Capitole des États-Unis à Washington.

Pour les articles homonymes, voir Weir.
Robert Walker Weir
Portrait de Robert Walker Weir réalisé par le photographe Charles D. Fredricks (vers 1864)
Naissance
Décès
Nom de naissance
Robert Walker Weir
Nationalité
Activité
Mouvement

Biographie

Robert Walter Weir naît à New Rochelle en 1803. Autodidacte, il commence une carrière de peintre en 1821 et part étudier en 1824 l'art en Italie. Il s'installe à Florence jusqu'en 1825, avant de vivre à Rome jusqu'en 1827, période durant laquelle il étudie les œuvres des maîtres italiens de la Renaissance comme Michel-Ange ou Raphaël. Durant son séjour à Florence, il se lie d'amitié avec le peintre Horatio Greenough.

Lorsque Greenough tombe malade en 1827, il rentre en sa compagnie à New York. Il devient professeur de dessin et de peinture à l'académie militaire de West Point jusqu'en 1876. Il a notamment pour élèves les peintres et illustrateurs James Abbott McNeill Whistler, Seth Eastman, George Martin Ottinger et Winckworth Allan Gay ainsi que le futur président des États-Unis Ulysses S. Grant.

En 1837, il reçoit une commande pour réaliser une œuvre destinée à décorer la rotonde du Capitole des États-Unis à Washington. Il réalise le tableau Embarkation of the Pilgrims qui illustre l'embarquement des Pères pèlerins à bord du vaisseau Speedwell en 1620. Le tableau est dévoilé en 1844.

Après son départ de West Point, il séjourne à Hoboken dans l'état du New Jersey puis à New York à partir de 1878, ou il donne à nouveau des cours, enseignant notamment à Juliette Gordon Low et Irene E. Parmelee (en).

Marié à deux reprises, il a au cours de sa vie seize enfants, dont les peintres Julian Alden Weir (1852-1919) et John Ferguson Weir (en) (1841-1926). Il décède à New York en 1889.

Ces œuvres sont notamment visibles ou conservées au Brooklyn Museum et au Metropolitan Museum of Art de New York, à la Wadsworth Atheneum d'Hartford, au musée d'Art de l'université de Princeton, à la Yale University Art Gallery de New Haven, musée des Beaux-Arts de Boston, au Palmer Museum of Art (en) de State College, au musée d'Art du comté de Los Angeles de Los Angeles, au Chrysler Museum of Art de Norfolk, au Worcester Art Museum de Worcester, au Detroit Institute of Arts de Détroit et à la National Portrait Gallery et au Smithsonian American Art Museum de Washington.

Œuvres

Notes et références

    Annexes

    Bibliographie

    • (en) Marian Wardle, The Weir Family, 1820-1920: Expanding the Traditions of American Art, University Press of New England (en), Lebanon, 2011
    • (en) William H. Gerdts, Robert Weir, Artist and Teacher of West Point, Cadet Fine Arts Forum of the United States Corps of Cadets, West Point, 1976
    • (en) David B. Dearinger, Painting and Sculpture in the Collection of National Academy of Design, Hudson Hills Press Inc, New York, 2004.

    Liens externes

    • Portail de la peinture
    • Portail des États-Unis
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.