Robert de Baudricourt

Robert de Baudricourt (mort entre février et août 1454) est un seigneur de Baudricourt, Blaise, Buxy/Bussy (Bussy ?) et Sorcy. Il est connu pour avoir été un des compagnons d'armes de Jeanne d'Arc.

Pour les articles homonymes, voir Baudricourt.

Biographie

Il est le fils de Liébaud de Baudricourt, chevalier et chambellan du roi, petit-fils de Jean de Baudricourt, écuyer, et de Marguerite d'Aulnay, dame de Blaise, petite-fille de Philippe d'Aunay (v. 1290/93-1314), impliqué dans le scandale de la Tour de Nesle, amant de Marguerite de Bourgogne.

Il est nommé capitaine de Vaucouleurs en 1415, une châtellenie du duché de Bar, dont relevait le village de Domrémy. Il est également conseiller et chambellan du duc de Bar René d'Anjou.

Jeanne d'Arc va trouver Robert de Baudricourt à Vaucouleurs afin qu'il lui donne une escorte pour qu'elle puisse se rendre auprès du roi Charles VII à Chinon. Après un premier refus en mai 1428 ou janvier 1429, Baudricourt finit par accepter en février 1429. Il aurait ponctué sa décision ainsi : « Va... va et advienne que pourra[1]. »

Le capitaine Baudricourt est également aux côtés de René d'Anjou à la bataille de Bulgnéville le 2 juillet 1431. Il s'enfuit du champ de bataille afin de ne pas être pris par l'ennemi anglo-bourguignon.

On lui donne sept enfants de ses trois mariages, dont le maréchal Jean de Baudricourt[2] seigneur de Choiseul (vers 1433/1435-1499), mais l'essentiel de l'héritage ira finalement à sa petite-fille Catherine de St-Belin, † 1501, fille de Marguerite de Baudricourt et de Geoffroy de St-Belin, mariée à Jean (IV) de Chaumont d'Amboise, d'où postérité.

Hommage

En 1865, la rue Baudricourt dans le 13e arrondissement de Paris a été nommée ainsi en raison de la proximité de la place Jeanne-d'Arc.

Bibliographie

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Philippe Contamine, Olivier Bouzy et Xavier Hélary, Jeanne d'Arc. Histoire et dictionnaire, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1214 p. (ISBN 978-2-221-10929-8, présentation en ligne).
  • Valérie Toureille, « Deux Armagnacs aux confins du royaume : Robert de Sarrebrück et Robert de Baudricourt », Revue du Nord, Université Lille-3, no 402 « La guerre à la fin du Moyen Âge : information, communication, action », , p. 977-1001 (ISSN 0035-2624, DOI 10.3917/rdn.402.0977, lire en ligne).

Notes et références

  1. Olivier Bouzy, « De Vaucouleurs à Blois : l'entrée en scène de Jeanne d'Arc », dans Contamine, Bouzy et Hélary 2012, p. 103-106.
  2. « Baudricourt », sur Racines & Histoire

Voir aussi

Lien externe

Chronologies

  • Portail du Moyen Âge tardif
  • Portail de la Lorraine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.