Roger Cans

Roger Cans, né le [1] à Maule (Yvelines) et mort le [2], est un journaliste et écrivain français.

Pour les articles homonymes, voir Cans.
Roger Cans
Biographie
Naissance
Décès
(à 73 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Il est chargé de la rubrique « environnement » au journal Le Monde de 1983 à 1996. Il prend sa retraite de journaliste en 2006[1]. En 2011 il fait partie du conseil d'administration de l'association Journalistes-écrivains pour la nature et l'écologie en tant que secrétaire général[3].

Ouvrages

  • Théodore Monod : Savant tout terrain, Sang de la Terre, , 317 p. (ISBN 978-2869852266)
  • Petite Histoire du mouvement écolo en France, Delachaux et Niestlé, , 318 p. (ISBN 978-2603014127)
  • Pour que vive la terre, (ISBN 978-2851205957)
  • En effeuillant l'Amérique, Denoël, , 239 p. (ISBN 978-2207223598)
  • La Ruée vers l'eau, Gallimard, , 224 p.
  • Tazieff : Le joueur de feu, Sang de la Terre, , 287 p. (ISBN 978-2869852259)
  • Cousteau : Captain Planet, Sang de la Terre, , 317 p. (ISBN 978-2869852242)
  • La Bataille de l'eau, Le Monde, (ISBN 978-2878991482)

Références

  1. notice BnF no FRBNF11895039
  2. « Roger Cans, ancien journaliste au « Monde », est mort », sur lemonde.fr, 28 novembre 2018
  3. « Qui sommes-nous ? », sur Journalistes-écrivains pour la nature et l'écologie

Liens externes

  • Portail de la littérature française
  • Portail de l’environnement
  • Portail du journalisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.