Rolls-Royce/MAN Turbo RB.193

Le Rolls-Royce/MAN Turbo RB.193 était un Turbofan à poussée vectorielle, conçu par les sociétés Rolls-Royce Ltd. et MAN Turbo au milieu des années 1960. Le moteur a effectué quelques vols à l'intérieur de son seul avion dédié, le chasseur ADAV VFW-Fokker VAK 191B, mais il a été abandonné en même-temps que ce dernier et n'a pas dépassé le stade des expérimentations.

Rolls-Royce/MAN Turbo RB.193

Détail des tuyères pivotantes du RB.193-12.

Constructeur Rolls-Royce Ltd.
Bristol Siddeley Engines
MAN Turbo
Premier vol
Utilisation VFW-Fokker VAK 191B
Caractéristiques
Type Turbofan à poussée vectorielle, à fort taux de dilution
Longueur 2 438,4 mm
Diamètre 955,04 mm
Masse 790 kg
Composants
Compresseur • 3 étages Fan + BP
• 8 étages HP contrarotatifs
Chambre de combustion annulaire
Turbine • 2 étages HP
• 2 étages BP
Performances
Poussée maximale à sec 45,21 kN
Taux de compression 16,2:1
Débit d'air 92,1 kg/s
Rapport Poids/Poussée 17,47 kg/kN

Conception et développement

Le RB.193 était un projet de développement conjoint entre les deux sociétés Rolls-Royce et MAN Turbo, afin de créer un moteur adapté au futur projet de chasseur VAK 191B. Les travaux de conceptions commencèrent après la signature d'un contrat par le ministère fédéral de la Défense (Bundesministerium der Verteidigung, BMVg), en décembre 1965. Bristol Siddeley Engines Ltd., étant depuis 1966 intégré à Rolls-Royce, fut désignée sous-traitante pour la fabrication de certains composants du moteur[1].

Le concept était assez proche et similaire à celui du Bristol Siddeley Pegasus, conçu plus tôt en 1957, employant la même architecture de paires de tuyères pivotantes, séparées en paires « chaude » et « froide ». Le flux interne était, lui, le même que celui du Rolls-Royce Spey. Le moteur fut mis en route pour la première fois à Derby, en décembre 1967, les tests en vol du VAK 191B commençant en 1971 et son premier vol stationnaire étant accompli à Brême, en Allemagne, le de cette année. L'avion parvint ensuite avec succès à transiter en vol horizontal au-dessus de la base militaire d'Ingolstadt Manching, en octobre 1972[2],[3]. Le dernier vol fut effectué le 4 septembre 1974. À la fin du programme de tests, en 1975, le RB.193 avait accumulé 12 heures de vol et 91 vols[4]. Le programme a coûté millions de livres Sterling[5].

Applications

Exemplaires exposés

Un VAK 191B équipé de son RB.193 est visible au musée allemand Flugwerft Schleissheim. De nombreux panneaux du fuselage ont été enlevés pour laisser aux spectateurs la possibilité d'admirer les tuyères rotatives et leurs mécanismes.

Notes et références

  1. (en) « Aero engines », Flight magazine, Flight Global/Archives, vol. 89, no 2965, , p. 31 (lire en ligne [PDF])
  2. (en) « Aero engines 1969 », Flight magazine, Flight Global/Archives, vol. 95, no 3121, , p. 24 (lire en ligne [PDF])
  3. (en) « World helicopter and V/Stol market », Flight magazine, Flight Global/Archives, vol. 101, no 3282, , p. 183 (lire en ligne [PDF])
  4. (en) « Fokker, VFW VAK-191 », Aviations Militaires, (consulté le 29 février 2016)
  5. (en) Gunston 1989, p. 153

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • (en) Bill Gunston, World encyclopaedia of aero engines, Wellingborough New York, N.Y, P. Stephens Distributed by Sterling Pub. Co, , 192 p. (ISBN 978-1-852-60163-8, OCLC 21117189, présentation en ligne)


  • Portail de l’aéronautique
  • Portail du Royaume-Uni
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.