Roman Haubenstock-Ramati

Roman Haubenstock-Ramati (né le à Cracovie et mort le à Vienne) est un rédacteur musical, professeur de musique et compositeur de musique contemporaine à Cracovie, Tel Aviv et Vienne.

Pour les articles homonymes, voir Haubenstock.
Roman Haubenstock-Ramati

Naissance
Cracovie, Pologne
Décès
Vienne, Autriche
Activité principale Rédacteur musical, professeur de musique, compositeur

De 1937 à 1940, Haubenstock-Ramati a étudié la composition, la théorie musicale, le violon et la philosophie à Cracovie et à l'Université de Lemberg. Il était l'élève de Artur Malawski et de Józef Koffler. De 1947 jusqu'à 1950 il était rédacteur en chef de la rubrique musicale à la radio de Cracovie. À partir de 1950 il a été professeur à l'Académie de musique de Tel Aviv où il a dirigé aussi la construction d'une bibliothèque musicale. En 1957 il a bénéficié d'une bourse d'études de 6 mois pour l'Académie de musique concrète. À partir de 1958 il a été rédacteur (pour la Musique contemporaine) aux Éditions Universal à Vienne puis maître de conférences invité et responsable de séminaires de compositions à Tel Aviv, Stockholm, Darmstadt, Bilthoven (aux Pays-Bas) et Buenos Aires et a exercé comme professeur à l'école supérieure de musique de Vienne à partir de 1973.

Œuvres

  • Bénédictions/Blessings (1954 pour soprano et 9 instruments)
  • Mobile pour Shakespeare (1960 pour voix et 6 exécutants)
  • Jeux 6 (1960 pour les Percussions de Strasbourg)
  • Vermutungen über ein dunkles Haus (Suppositions sur une maison sombre) (1964 pour 3 orchestres)
  • Amerika (musique de théâtre 1961-1964)
  • Catch I (1968 pour clavecin)
  • Comédie, Poetics pour J. Joyce I et II (1972 pour bande son et électronique)
  • Deuxième quartet à cordes (1978)
  • Ulysse (Ballet 1979)
  • Sonate pour piano, deuxième trio à cordes, Invocations (pour orchestre de chambre 1990)
  • Polyphonies pour ensemble (1993)

Liens externes

  • Portail de la musique classique
  • Portail de l'Autriche
  • Portail d’Israël
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.