Romdhane Bey

Romdhane Bey El Mouradi, assassiné en mars 1699, est bey de Tunis de 1696 à 1699. Il est rattaché à la dynastie des Mouradites.

Dernier fils de Mourad II Bey, il succède à son frère Mohamed Bey El Mouradi le 14 octobre 1696[1]. Avant son accession au pouvoir, il reste à l'écart des troubles de successions appelées « Révolutions de Tunis », auxquels prennent part ses frères aînés Mohamed Bey et Ali Bey.

Préférant les plaisirs de la vie à ceux du pouvoir, il laisse son mamelouk Mazhud, renégat d'origine napolitaine et musicien émérite, gérer les affaires de l'État[2] et sort rarement de son palais de Dar El Bey. Son neveu, Mourad III Bey, finit par le déposer puis ordonne son assassinat en mars 1699[3]. Il prend le pouvoir de la milice turque et se fait rapidement élire par le diwan.

L'église anglicane Saint-Georges à Tunis est construite sur son ordre vers 1696 pour y inhumer la dépouille de sa mère Marie, d'origine italienne et de culte protestant[4],[5].

Notes et références

  1. Ibn Abi Dhiaf, Présent des hommes de notre temps : chroniques des rois de Tunis et du pacte fondamental, vol. II, Tunis, Maison tunisienne de l'édition, , p. 84
  2. Ibn Abi Dhiaf, op. cit., p. 85
  3. Ibn Abi Dhiaf, op. cit., p. 88
  4. « Église anglicane », sur commune-tunis.gov.tn (consulté le 26 février 2018)
  5. (ar) Hassan Hosni Abdelwaheb, خلاصة تاريخ تونس [« Résumé de l'histoire de Tunisie »], vol. 5, Tunis, Sud Éditions, (ISBN 9973-844-00-9), p. 122-123
  • Portail de la Tunisie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.