Roy Edwards

Allan Roy Edwards (né le à Seneca Township, dans la province de l'Ontario au Canada - mort le ) est un joueur professionnel canadien de hockey sur glace qui évoluait en position de gardien de but[1].

Pour les articles homonymes, voir Edwards.
Allan Roy Edwards
Nationalité Canada
Naissance ,
Seneca Township (Canada)
Décès
Joueur décédé
Position Gardien de but
Attrapait de la droite
A joué pour Komets de Fort Wayne (LIH)
Stampeders de Calgary (WHL)
Bisons de Buffalo (LAH)
Thunderbirds de Sault-Ste-Marie (EPHL)
Hornets de Pittsburgh (LAH)
Buckaroos de Portland (WHL)
Comets de Spokane (WHL)
Braves de Saint-Louis (LCPH)
Red Wings de Détroit (LNH)
Wings de Fort Worth (LCPH)
Penguins de Pittsburgh (LNH)
Carrière pro. 1958-1973

En 1958, il remporte le championnat du monde avec le Canada. Il joue ensuite pendant près de dix ans dans les ligues mineures avant de faire ses débuts en Ligue nationale de hockey à l'âge de 30 ans, jouant pour les Red Wings de Détroit puis pour les Penguins de Pittsburgh.

Il est l'oncle de Don Edwards, également gardien de but.

Carrière en club

Roy Edwards débute au hockey junior en 1955 avec les Teepees de Saint Catharines. Il y côtoie notamment Bobby Hull et Stan Mikita, futures membres du Temple de la renommée du hockey. Au début de la saison 1957-1958, il rejoint les Dunlops de Whitby, une équipe amateur tenante de la coupe Allan. En qualité de meilleure équipe amateur du Canada, les Dunlops représentent leur pays au championnat du monde 1958. Avec une équipe qui compte entre autres Harry Sinden comme capitaine et Sid Smith comme entraîneur-joueur, ils remportent la médaille d'or. Edwards y réalise une excellente prestation avec une fiche de 7-0-0, trois blanchissages et une moyenne de 0,86 but encaissé de par match. Durant cette même saison, il fait ses débuts professionnels avec les Komets de Fort Wayne de la Ligue internationale de hockey.

Par la suite, il signe pour les Black Hawks de Chicago mais passe les neuf années suivantes au sein des ligues mineures. Lors de la saison 1958-1959, il joue pour les Stampeders de Calgary de la Western Hockey League. À l'issue de la saison, il reçoit le trophée du débutant et est nommé dans la première équipe d'étoiles de la division Prairie. Il joue ensuite pour six autres franchises dans quatre ligues différentes. En 1961, les Black Hawks remportent la coupe Stanley et, bien qu'Edwards n'ait joué aucune partie en LNH cette saison-là, son nom est gravé sur la coupe[2].

Lors du repêchage d'expansion 1967, il est choisi par l'une des nouvelle équipes de la Ligue nationale de hockey, les Penguins de Pittsburgh. Cependant il est échangé aux Red Wings de Détroit avant le début de la saison, en retour de Hank Bassen. Il est alors assigné aux Wings de Fort Worth de la Ligue centrale professionnelle de hockey. Mais, après avoir enregistré huit victoires et un nul et quatre blanchissages en neuf parties jouées, il est promu au sein de l'effectif des Red Wings en tant que doublure de Roger Crozier. Ce dernier étant régulièrement malade ou blessé, Edwards devient le gardien numéro un, statut qu'il conserve pendant trois saisons au cours desquelles il réalise des fiches positives. Le , lors d'une défaite face aux Blues de Saint-Louis, il est bousculé par Craig Cameron et cogne sa tête contre l'un des poteaux de la cage de but, résultant en une fracture de fatigue du crâne. En raison de maux de tête et d'étourdissements, il décide de se retirer à l'issue de la saison[3]. Ses droits en LNH sont cependant réclamé au ballotage par les Penguins et Edwards prend part au camp d'entraînement. Bien qu'il en soit le meilleur gardien, il confirme qu'il se retire. Cependant il rejoint les Penguins en cours de saison et joue quinze rencontres. De retour avec les Red Wings juste avant le début de la saison 1972-1973, il réalise sa meilleure saison en LNH avec 27 victoires et 6 blanchissages. Après trois défaites en début de saison suivante, il se retire définitivement[4].

Statistiques

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club
Saison Équipe Ligue   Saison Régulière   Séries éliminatoires[5]
 PJ  V   D   N  Min  BC  BL MOY %ARR  PJ  V   D  Min  BC  BL MOY %ARR
1955-1956Teepees de Saint CatharinesAHO41261232 46016013,963602604,33
1956-1957Teepees de Saint CatharinesAHO49242322 94017933,65148405513,93
1957-1958Dunlops de WhitbyEOHL74202003
1957-1958Komets de Fort WayneLIH251 5008403,36
1958-1959Stampeders de CalgaryWHL63422013 78019223,058444802703,37
1959-1960Bisons de BuffaloLAH72333544 36026743,67
1960-1961Bisons de BuffaloLAH30121611 80012814,27
1960-1961Thunderbirds de Sault-Ste-MarieEPHL37161562 22011933,2212757393402,76
1961-1962Thunderbirds de Sault-Ste-MarieEPHL3642662 16015714,36
1961-1962Hornets de PittsburghLAH101816005205,2
1961-1962Buckaroos de PortlandWHL83504803204,00
1962-1963Stampeders de CalgaryWHL70234424 14027403,97
1962-1963Comets de SpokaneWHL101060303
1963-1964Bisons de BuffaloLAH47142762 82015523,3
1963-1964Braves de Saint-LouisLCPH3111180802,66
1964-1965Braves de Saint-LouisLCPH65124763 90030214,65
1965-1966Bisons de BuffaloLAH40152222 38914033,52
1966-1967Bisons de BuffaloLAH3992452 23518905,07
1967-1968Red Wings de DétroitLNH41151582 17712703,5
1967-1968Wings de Fort WorthLCPH98015401241,33
1968-1969Red Wings de DétroitLNH40181162 0998942,54
1968-1969Wings de Fort WorthLCH104235602803
1969-1970Red Wings de DétroitLNH47241562 68311622,594032061103,20
1970-1971Red Wings de DétroitLNH37111972 10411903,39
1971-1972Penguins de PittsburghLNH152848473602,55
1972-1973Red Wings de DétroitLNH52271773 01213262,63
1973-1974Red Wings de DétroitLNH40301871805,78
Totaux LNH23697883813 109637122,924032061103,2

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en équipe nationale
Année Compétition  PJ  V   D   N  Min  BC  BL MOY %ARR Classement[6]
1958Championnat du monde7700420630,86 Champion du monde

Transactions en carrière

Titres et honneurs personnels

Références

  1. (en) « Roy Edwards », sur Eliteprospects.com
  2. (en) « Stanley Cup Journal - 1961 » [archive du ], sur www.hhof.com (consulté le 16 février 2011)
  3. (en) « Wings of Legend - Roy Edwards », sur redwings.nhl.com (consulté le 16 février 2011)
  4. (en) « Legends of hockey - NHL Players - Roy Edwards », sur /www.legendsofhockey.net (consulté le 16 février 2011)
  5. (en) « Roy Edwards hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database .
  6. « Roy Edwards - Statistiques », sur www.nhl.com.
  • Portail du hockey sur glace
  • Portail de l’Ontario
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.