Rue Chabanais

La rue Chabanais est une voie du 2e arrondissement de Paris, en France.

2e arrt
Rue Chabanais

Rue Chabanais vue en direction de la rue des Petits-Champs.
Situation
Arrondissement 2e
Quartier Vivienne
Début 22, rue des Petits-Champs
Fin 9, rue Rameau
Morphologie
Longueur 112 m
Largeur 10 m
Historique
Dénomination 1775
Géocodification
Ville de Paris 1671
DGI 1669
Géolocalisation sur la carte : Paris
Images sur Wikimedia Commons

Situation et accès

La rue Chabanais est une voie publique située dans le 2e arrondissement de Paris. Elle débute au 22, rue des Petits-Champs et se termine au 9, rue Rameau.

Origine du nom

Elle porte le nom de Claude Théophile Gilbert Colbert, marquis de Chabanais (1734-1789), propriétaire de l'hôtel de Saint-Pouanges dont dépendait le terrain qu'il lotit et vendit afin de s'installer rue d'Artois, dans le quartier du Faubourg-Saint-Honoré alors à la mode[1].

Historique

Par lettres patentes, la rue a été ouverte par le marquis de Chabanais en 1773 :

« Louis, par la grâce de Dieu, etc. Ordonnons, voulons et nous plait ce qui suit :
Article 1 : il sera ouvert aux frais du sieur Claude Théophile Gilbert Colbert, marquis de Chabanois, sur le terrain de l'hôtel de Saint-Pouanges à lui appartenant, sis rue Neuve-des-Petits-Champs, une nouvelle rue formant équerre, donnant d'un bout dans la rue Neuve-des-Petits-Champs et de l'autre dans la rue Sainte-Anne, et ayant dans toute son étendue vingt-quatre pieds de largeur, laquelle portera le nom de Chabanois, etc. Donné à Versailles, le 10e jour d'avril, l'an de grâce 1773, et de notre règne le 58e. Signé Louis. »

La rue de Chabanais formant par suite deux parties bien distinctes, celle qui débouche dans la rue Sainte-Anne a reçu le nom de « rue Chérubini ».

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

Références

  1. Andrée Jacob, Vie et histoire du 2e arrondissement, Éditions Hervas, 1991 (ISBN 9782903118396), p. 129-130.
  2. Henri Saint-Simon, Œuvres complètes de Saint-Simon, Presses Universitaires de France, 10 août 2013, vol. 4
  3. Sarah Pons, « Dans l’antre d’une galerie d’art érotique », sur www.pariszigzag.fr (consulté le 9 août 2016).

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de Paris
  • Portail de la route
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.