Rue Champfleury

La rue Champfleury est une rue du 7e arrondissement de Paris.

Pour les articles homonymes, voir Champfleury.

7e arrt
Rue Champfleury
Situation
Arrondissement 7e
Quartier Gros-Caillou
Début 22, allée Thomy-Thierry
Fin 45, avenue de Suffren
Morphologie
Longueur 95 m
Largeur 12 m
Historique
Dénomination Par arrêté du 24 juin 1907
Géocodification
Ville de Paris 1724
DGI 1720
Géolocalisation sur la carte : Paris
Images sur Wikimedia Commons

Situation et accès

Longue de 95 mètres, elle commence au 22, allée Thomy-Thierry et finit au 45, avenue de Suffren. Elle coupe l’avenue Charles-Floquet.

Le quartier est desservi par la ligne , aux stations Bir-Hakeim et Dupleix, par les lignes de bus RATP 69 82 87 et par la ligne C du RER, à la gare du Champ de Mars - Tour Eiffel.

Origine du nom

Champfleury par Nadar, vers 1860.

Cette voie porte le nom de l’écrivain Jules François Félix Husson, dit Fleury, dit Champfleury (1821-1889)[1].

Historique

Cette rue a été ouverte par la Ville de Paris en 1907, sur les terrains détachés du Champ-de-Mars. Un arrêté du 24 juin de cette même année lui donne le nom de « rue Champfleury ». Elle est classée dans la voirie parisienne par un décret du 4 février 1911.

Le numérotage date du 16 janvier 1912[2].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

Immeuble à l’angle de la rue Champfleury et de l’avenue Charles-Floquet.
  • No 6 : le samedi 13 janvier 1962, à deux heures du matin, un engin explose devant l’immeuble, où réside, au sixième étage, le gouverneur de la France d’outre-mer, commissaire à la jeunesse en Algérie[3].

Références

  1. Notice « rue Champfleury » sur le site de Mairie de Paris, www.v2asp.paris.fr.
  2. Demandes de permis de construire parisiens, Archives départementales de Paris.
  3. « Les explosions au plastic en métropole », Le Monde, 15 janvier 1962.

Lien externe

Articles connexes


  • Portail de Paris
  • Portail de la route
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.