Rue Garibaldi (Lyon)

La rue Garibaldi est une voie située dans les 6e, 3e et 7e arrondissements de Lyon, en France.

Pour les articles homonymes, voir Garibaldi (homonymie).

Rue Garibaldi

La rue Garibaldi au croisement avec la rue du Sauveur, à droite.
Situation
Coordonnées 45° 45′ 35″ nord, 4° 51′ 08″ est
Pays France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Ville Lyon
Quartier(s) 6e, 3e et 7e arrondissements.
Début Boulevard des Belges
Fin Avenue Berthelot
Morphologie
Type Rue
Histoire
Anciens noms rue Sainte-Élisabeth
Géolocalisation sur la carte : Lyon

Situation et accès

Elle prend naissance au niveau du boulevard des Belges, dans le nord du 6e arrondissement et prend fin sur l'avenue Berthelot, dans le 7e au sud.

Avec 3 850 mètres, elle est l'une des rues les plus longues de la ville, au même titre que les rues de Créqui et Duguesclin ou encore l'avenue Jean Jaurès.

En raison de sa longueur, la rue est desservie par de multiples transports :

  • Par le métro  , un peu après la station Masséna.
  • Par le métro  , un peu après la station Gare Part-Dieu.
  • Au milieu de la rue, par la ligne de métro  , à la station Garibaldi.
  • Par le tramway   à Part-Dieu - Servient
  • Au sud, par le tramway  , à la station Garibaldi - Berthelot.
  • Tout au long de la rue, par plusieurs lignes de bus :
-Ligne  , à l'arrêt Garibaldi - Lafayette.
-Ligne   entre Rancy et Lamothe-Madeleine.
-Lignes    coupant la rue à Part-Dieu - Auditorium et à Part-Dieu - Servient.
-Ligne   de Lamothe-Madeleine à Garibaldi - Berthelot.
-Ligne   de Garibaldi-Duquesne à Part-Dieu - Auditorium.

Origine du nom

Elle porte le nom de Giuseppe Garibaldi (1807-1882), général, homme politique et patriote italien.

Historique

Ouverte sous le nom de « rue Sainte-Élisabeth » à l'époque de la Restauration, en mémoire de Madame Élisabeth, sœur de Louis XVI[1],[2], elle prend le nom de « rue Garibaldi » par délibération du conseil municipal du [3].

À partir des années 1960, elle présente un caractère quelque peu autoroutier, se composant parfois de cinq voies. Dans la majeure partie du 3e arrondissement, elle est même pratiquement infranchissable par les piétons, qui doivent alors emprunter un passage aérien pour la traverser. Cette situation provoque de nombreuses nuisances pour les habitants des immeubles qui la bordent comme le bruit, la pollution et la dangerosité de la circulation.

Le réaménagement de la rue conduit à démolir des passerelles piétonnes aériennes et à briser la vitesse des véhicules afin de restituer à la rue un caractère plus apaisé.

En 2012, la ville de Lyon entame la réhabilitation de la rue en privilégiant les modes doux. Ce projet comprend la réduction du nombre de voies, en particulier dans le 3e arrondissement et la création de terrasses et de trottoirs arborés et verts[4]. Le premier tronçon réhabilité, entre les rues Vauban au nord et du Docteur-Bouchut au sud, est livré à la circulation le [4]. Le parvis Renée Richard des halles Paul Bocuse, esplanade piétonne de 4 000 m2, situé à l'angle avec la rue de Bonnel, est livré en novembre 2016[4].

À partir d'octobre 2016, les travaux se poursuivent sur le tronçon entre la rue du Docteur-Bouchut et le carrefour avec les rues du Pensionnat et d'Arménie. La trémie de la rue Paul-Bert est rebouchée par 7 300 m3 de remblais. Avec l'achèvement de cette portion en décembre 2017, ce sont 2,6 km de la rue qui sont désormais aménagés avec une voie à double sens pour les transports en commun, ainsi qu'une piste cyclable séparées du reste de la circulation[5].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

Références

  1. Louis Meynard, Dictionnaire des lyonnaiseries — Les hommes. Le sol. Les rues. Histoires et légendes, vol. 2, Jean Honoré, , p. 252
  2. Adolphe Vachet, À travers les rues de Lyon, Laffitte, (ISBN 2-7348-0062-4), p. 226–227
  3. Maurice Vanario, Les rues de Lyon à travers les siècles, ELAH, (ISBN 2-84147-126-8), p. 137
  4. Lyon Rue Garibaldi sur le site de la métropole de Lyon
  5. « Lyon : après 5 ans de travaux, la rue Garibaldi aménagée en un “boulevard urbain lumineux et végétalisé” », sur lyonmag.com,
  6. Justin Boche, « Lyon 3e : une plaque en l’honneur de Jean Lacroix dévoilée ce lundi », Lyon-Capitale, 20 juin 2016

Voir aussi

  • Portail de la métropole de Lyon
  • Portail de la route
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.