Rue des Gravilliers

La rue des Gravilliers est une rue du 3e arrondissement de Paris.

3e arrt
Rue des Gravilliers

Vue depuis la rue des Vertus.
Situation
Arrondissement 3e
Quartier Arts-et-Métiers
Sainte-Avoye
Début 119, rue du Temple
Fin 248, rue Saint-Martin et 38, rue de Turbigo
Morphologie
Longueur 375 m
Largeur 12 m
Historique
Dénomination Décret ministériel du réunissant la rue Jean-Robert à la rue des Gravilliers
Géocodification
Ville de Paris 4263
DGI 4302
Géolocalisation sur la carte : Paris
Images sur Wikimedia Commons

Situation et accès

La rue est située à l'ouest du quartier du Marais à Paris.

Ce site est desservi par les lignes à la station de métro Arts et Métiers.

Origine du nom

La rue des Gravilliers tire son nom d'ouvriers qui préparaient la cendre gravelée en incinérant des lies de vinaigre séché afin de préparer les tissus à la teinture ; ils s'appelaient des graveliers[1].

On a aussi attribué ce nom à Jean Gravelier, un boucher, ou à Gilbert Le Gravelier qui l'habitaient du temps de Saint Louis.

Historique

Déjà citée en 1250  elle était alors située hors de la ville et orthographiée « rue de Gravelier » , la rue des Gravilliers est l'une des plus vieilles rues de Paris. C'est une des rues tracées au début du XIIIe siècle lors de la création du bourg Saint-Martin-des-Champs.

Elle est citée sous le nom de « rue des Grandz villiers » dans un manuscrit de 1636.

Le décret ministériel du 18 février 1851 réunissait la rue Jean-Robert (entre les rues Beaubourg et Saint-Martin) à la rue des Gravilliers (plan de Turgot, planche 10). Le grand hôtel d'Estrées était donc situé dans cette rue Jean-Robert, au no 17, ainsi que l'hôtel de Montmorency, au no 1.

Vers le début du 20e siècle, les chinois investirent la rue avec essentiellement des commerces de maroquinerie. D'autres viendront s'installer et le quartier deviendra par la suite, composé de la rue Chapon et la rue au Maire, un des premiers Chinatown (quartier chinois) de France. Le nouvel an chinois est d'ailleurs organisé dans ces rues, en partenariat avec la mairie du 3e arrondissement.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

Références

  1. « De quelques vieux métiers » (consulté le 10 février 2014).
  2. Sylvie Aprile, La Révolution inachevée, Belin, coll. « Histoire de France », , p. 445.
  3. Panneau Histoire de Paris devant l'immeuble.

Sources

  • Portail de Paris
  • Portail de la route
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.