Rupture conventionnelle collective

Une rupture conventionnelle collective (RCC) est un accord collectif conduisant à une rupture du contrat de travail[1]. Ce dispositif a été instauré par la réforme du code du travail français en 2017. C'est une alternative au plan de départs volontaires ou au plan de sauvegarde de l'emploi.

Pour les articles homonymes, voir RCC.

Dispositif

Application

En janvier 2018, un premier projet d'accord échoue chez Pimkie faute d'accord syndical[2] alors qu'un projet d'accord prévoyant 1 300 RCC et 900 dispenses d’activité pour des seniors, tout en embauchant 1 300 CDI doit être approuvé le chez Groupe PSA [3].

Notes et références

  1. http://travail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/rupture-de-contrats/article/la-rupture-conventionnelle-collective
  2. Nicolas Buyse, « Pimkie : premier échec d'une rupture conventionnelle collective », lesechos.fr, (consulté le 10 janvier 2018)
  3. Agence France-Presse et Reuters, « PSA prévoit 1 300 ruptures conventionnelles collectives en 2018 », lemonde.fr, (consulté le 10 janvier 2018)

Voir aussi

  • Portail du droit du travail en France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.