Sacha Fenestraz

Sacha Fenestraz, né le , est un pilote automobile franco-argentin, courant sous licence française. Champion d'Eurocup Formula Renault 2.0 en 2017 et de Formule 3 japonaise en 2019, il évolue en Super Formula en 2020 en tant que pilote officiel Toyota.

Sacha Fenestraz
Sacha Fenestraz sur le podium en Eurocup Formula Renault 2.0 en 2017 au Nürburgring.
Biographie
Date de naissance
Nationalité  Français
 Argentin
Nationalité sportive  Français
Site web sachafenestraz.com
Carrière
Années d'activité Depuis 2015
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
2016 Tech 1 Racing
2017 Josef Kaufmann Racing
2018 Carlin Motorsport
2019 B-Max Racing with Motopark
2020 Kondō Racing

Biographie

Débuts en karting et monoplace (1999-2015)

Sacha Fenestraz nait en France le et part avec ses parents en Argentine, à Córdoba à l'âge de six mois, où il passe son enfance[1]. Il commence le karting à trois ans, devenant le plus jeune licencié du pays à quatre ans[1]. Grimpant les échelons du sport automobile un à un dans son pays, il retourne dans son pays natal, se montrant très compétitif dans les plus grandes compétitions françaises (X30 Junior, Rotax Junior, KF-Junior, Nationale)[2].

En 2015, il décide à quelques jours des premiers essais, de passer à la monoplace et au championnat de France de Formule 4[1]. Contre des pilotes bien plus expérimentés, il se montre parmi les meilleurs du championnat, décrochant sa première victoire à Lédenon[3]. Il remporte sa deuxième victoire lors de la première course du Grand Prix de Pau de Formule 4[4], avant de rééditer cette performance lors de la troisième course[5]. Sacha Fenestraz se retrouve donc en lutte pour le titre avec Valentin Moineault et Gabriel Aubry, et est finalement sacré vice-champion de France de Formule 4, champion Junior devant Giuliano Alesi[1].

Apprentissage puis titre en Eurocup Formula Renault 2.0 (2016-2017)

En décembre 2015, Sacha Fenestraz signe chez Tech 1 Racing et monte dans les championnats d'Eurocup Formula Renault 2.0 et de Formula Renault 2.0 Northern European Cup (NEC)[6]. Le pilote franco-argentin décroche sa première victoire en Eurocup sous la pluie, à Monaco, devant le monde de la Formule 1, la course se déroulant le même weekend que le Grand Prix de Formule 1[7],[8]. Il remporte également en NEC sa première victoire sur le Nürburgring, sous une pluie diluvienne, après une course interrompue après quatre tours[9]. En toute fin de saison, pour sa dernière course de l'année, pour la finale de l'Eurocup Formula Renault 2.0 à Estoril, il s'impose pour la troisième fois de la saison, sur une piste humide, devant le champion Lando Norris[10]. Il se classe ainsi cinquième des championnats européen (deux victoires) et nord-européen (une victoire).

Sacha Fenestraz s'impose lors de la course de Monaco, en marge du Grand Prix de Formule 1 en 2016 et, ici, en 2017.

En décembre 2016, il signe avec Josef Kaufmann Racing, équipe qui a emmené Lando Norris vers le titre l'année dernière, pour la saison 2017 Eurocup Formula Renault 2.0[11]. Après quatre deuxièmes places en sept courses à Monza, Silverstone, Pau et Monaco, il remporte sa première victoire de la saison, en marge du Grand Prix de Monaco de Formule 1, comme il l'avait fait il y a un an, revenant au troisième rang du championnat, derrière Robert Shwartzman et Will Palmer (en)[12]. Après de nouveaux podiums sur le Hungaroring, il remporte sa deuxième victoire de la saison sur le Nürburgring, sur une piste détrempée, lui permettant de passer à la deuxième place du championnat[13]. Sur le Red Bull Ring, deuxième de la première course, il s'impose pour la troisième fois de la saison lors de la deuxième course, et prend la tête du championnat, pour la première fois de sa carrière[14].

Sacha Fenestraz sur le circuit de Barcelone, lors de la dernière manche d'Eurocup Formula Renault 2.0 2017, où il remporte le titre.

Chez lui, au Castellet en France, son adversaire pour le titre Shwartzmann, le percute ; alors que Fenestraz est forcé à l'abandon, le Russe franchit la ligne d'arrivée en premier, mais est pénalisé pour l'accident[15]. Lors de la course suivante, Fenestraz prend sa revanche et s'impose le lendemain, lui permettant d'agrandir son avance au championnat[15]. À Circuit de Spa-Francorchamps, il prend un avantage quasi-décisif, en remportant deux des trois courses du weekend[16],[17]. Lors de la dernière manche de la saison, à Barcelone, il remporte la dernière course de la saison et est sacré champion d'Eurocup Formula Renault 2.0, succédant à des noms tels qu'Alain Prost, Felipe Massa, ou plus récemment, Stoffel Vandoorne et Pierre Gasly[18]. Lors de cette dernière manche, il effectue sa neuvième pole position, égalant le record détenu par Scott Speed en 2004[19]. Ce titre européen lui permet d'accéder à la Renault Sport Academy, le programme de jeunes pilotes de Renault F1 Team[20],[21].

En septembre 2017, Sacha Fenestraz effectue une pige en participant au weekend de Championnat d'Europe de Formule 3 au Nürburgring avec Carlin Motorsport[22],[23]. En qualifications, il montre sa vitesse de pointe en réalisant le quatrième meilleur temps[24], mais les courses se révèlent plus compliquées pour le Franco-Argentin en apprentissage, qui ne décroche finalement qu'une dixième place comme meilleur résultat[25]. En novembre, Sacha Fenestraz est titularisé par Carlin Motorsport pour le Grand Prix de Macao en Formule 3, et roule avec une livrée bleu-blanc-rouge aux couleurs du personnage de bande dessinée Michel Vaillant[26]. Sur un circuit réputé pour être l'un des plus difficiles au monde, il se classe onzième en qualifications[27], et, grâce à de nombreux dépassements, parvient à terminer septième du Grand Prix[28],[29]. Cette septième place conclut un weekend sans aucune erreur de pilotage ; Sacha Fenestraz dit de sa course : « C’était un week-end solide. Grâce au travail fantastique réalisé avec l’équipe Vaillante-Carlin, la performance était au rendez-vous. L’objectif était de rester en piste à chaque séance et d’éviter les rails. Mission accomplie ! [...] J’ai déjà hâte de revenir l’an prochain pour jouer la victoire ! »[30].

Passage en Formule 3 et exil au Japon (2018-2019)

Sacha Fenestraz en Formule 3 européenne en 2018 à Zandvoort.

En janvier 2018, Sacha Fenestraz intègre la Renault Sport Academy[31]. En plus de son intégration à l'académie de jeunes pilotes du Renault F1 Team, il rejoint l'équipe de France FFSA[32]. Il rejoint également Carlin Motorsport dans le championnat d'Europe de Formule 3[33]. Lors de la première manche à domicile, sur le Circuit de Pau-Ville, il se distingue en remportant l'une des trois courses du weekend[34]. Le reste de la saison s'avère beaucoup plus compliqué pour le Franco-Argentin avec seulement une pole position et deux podiums, le classant à la onzième place du championnat[35]. En fin de saison, il effectue la fin de saison des GP3 Series avec Arden International, sans pouvoir marquer un seul point[36]. En novembre, il retourne au Grand Prix de Macao de nouveau avec les couleurs de la série de BD Michel Vaillant, et termine cette fois sur le podium en troisième position derrière Daniel Ticktum et Joel Eriksson : « Il y un an, j’étais venu à Macao avec l’ambition d’apprendre pour être sur le podium cette année. Le contrat est donc rempli ! »[37]. En dépit de ce podium, il est écarté de la Renault Sport Academy en fin d'année 2018 : « C'est vraiment dommage, mais j'ai fait de mon mieux avec ce que j'avais cette année. »[35]. S'il n'abandonne pas ses rêves de Formule 1, il concède que ce sera plus compliqué à atteindre, mais ambitionne de rejoindre le Japon pour se relancer pour la saison 2019[35].

Après quelques essais en Deutsche Tourenwagen Masters (DTM) avec Audi[38], Sacha Fenestraz confirme son départ pour le Japon en Super GT dans la catégorie GT300 sur une Nissan GT-R Nismo GT3 du Kondō Racing[39]. Il ajoute un double programme en monoplace dans le championnat du Japon de Formule 3 avec B-Max Racing with Motopark[40]. Dès la première course à Suzuka, il remporte sa première victoire en Formule 3 japonaise[41]. Il se montre comme le favori du titre à Autopolis, où il gagne les trois courses du weekend[42]. Les manches suivantes voient un duel pour le titre entre Sacha Fenestraz et le Japonais Ritomo Miyata, Fenestraz gardant tout de même une marge importante au classement général[43]. Lors de la troisième course de l'avant-dernière manche de la saison à Motegi, Sacha Fenestraz remporte sa huitième victoire de la saison et est mathématiquement sacré champion du Japon de Formule 3, devenant le premier débutant dans la discipline à le faire depuis Nick Cassidy en 2015[44],[45].

Pilote officiel Toyota en Super Formula et en Super GT (2020-)

Après plusieurs essais en fin de saison 2019 en Super Formula[46] et en Super GT dans la catégorie-reine GT500[47], Sacha Fenestraz est officiellement confirmé en février 2020 chez l'équipe Toyota Kondō Racing (son équipe de Super GT300 l'année dernière) en Super Formula[48],[49]. Après avoir impressionné lors de sa première saison en Super GT300, il est confirmé la même journée en Super GT dans la catégorie GT500 avec l'équipe TOM'S et partage la voiture no 36 avec Yuhi Sekiguchi[50].

Résultats en compétition automobile

Tableau synthétique des résultats de Sacha Fenestraz dans les formules de promotion
Saison Championnat Écurie Courses Victoires Pole positions Meilleurs tours Podiums Points inscrits Classement
2015 Championnat de France de Formule 4 Auto Sport Academy 21 3 2 2 10 253 2e
Champion junior
2016 Eurocup Formula Renault 2.0 Tech 1 Racing 15 2 2 1 3 119,5 5e
Formula Renault 2.0 Northern European Cup 15 1 1 0 3 207 5e
2017 Eurocup Formula Renault 2.0 Josef Kaufmann Racing 15 3 4 4 11 235 Champion
Formula Renault 2.0 Northern European Cup 4/11 2 2 2 4 84 7e
Championnat d'Europe de Formule 3 Carlin Motorsport 3/30 0 0 0 0 1 20e
Grand Prix de Macao de Formule 3 Carlin Vaillante Résultat : 7e
2018 Championnat d'Europe de Formule 3 Carlin Motorsport 32 1 2 1 2 121 11e
Grand Prix de Macao de Formule 3 Carlin Vaillante Résultat : 3e
GP3 Series Arden International 4 0 0 0 0 0 24e
2019 Super GT300 Kondō Racing 8 0 1 0 1 46 6e
Championnat du Japon de Formule 3 B-Max Racing with Motopark 20 8 5 8 18 162 Champion
2020 Super GT500 TOM'S 0 0 0 0 0 0 e
Super Formula Kondō Racing 0 0 0 0 0 0 e

Notes et références

  1. Emmanuel Rolland, « Sacha Fenestraz, le petit prince », sur motorsport.com, (consulté le 23 juin 2016)
  2. « Le leader du WTCC auprès de Sacha Fenestraz », sur kartmag.fr, (consulté le 23 juin 2016)
  3. Marie-France Estenave, « F4: G. Alesi et S. Fenestraz, vainqueurs à Lédenon », sur mfe-live.com, (consulté le 23 juin 2016)
  4. Jean-Christophe Durand, « F4 : Sacha Fenestraz, licencié à Pau, gagne la première course du 74e Grand Prix de Pau », sur larepubliquedespyrenees.fr, (consulté le 23 juin 2016)
  5. « Un grand week-end pour Sacha Fenestraz à Pau en F4 », sur kartmag.fr, (consulté le 23 juin 2016)
  6. (en) Peter Allen, « Fenestraz and Aubry sign with Tech 1 for Formula Renault 2.0 », sur paddockscout.com, (consulté le 23 juin 2016)
  7. « Formule Renault : Sacha Fenestraz, un petit Savoyard vainqueur à Monaco », sur ledauphine.com, (consulté le 23 juin 2016)
  8. Gilles Carvoyeur, « Sacha Fenestraz s’impose sous la pluie à Monaco », sur pa-sport.fr, (consulté le 23 juin 2016)
  9. Arnau Viñals, « Fenestraz shines in the rain », sur formularapida.net, (consulté le 19 octobre 2016)
  10. Arnau Viñals, « Lights to flag win for Fenestraz at Estoril », sur formularapida.net, (consulté le 23 octobre 2016)
  11. (en) « Fenestraz, Ye to race for Josef Kaufmann Racing in 2017 », sur thecheckeredflag.co.uk, (consulté le 23 juillet 2017)
  12. « Sacha Fenestraz récidive à Monaco », sur motorsport.com, (consulté le 23 juillet 2017)
  13. « Sacha Fenestraz l’emporte sur un Nürburgring détrempé », sur motorsport.com, (consulté le 23 juillet 2017)
  14. Jacques-Armand Dupuis, « FR2.0 - Fenestraz assure au Red Bull Ring », sur autohebdo.fr, Red Bull Ring, (consulté le 23 juillet 2017)
  15. Mickaël Guilmeau, « Bonne opération de Sacha Fenestraz au Castellet », sur franceracing.fr, (consulté le 4 janvier 2017)
  16. Jacques-Armand Dupuis, « FR2.0 - Fenestraz s’impose sans lutter à Spa », sur autohebdo.fr, Circuit de Spa-Francorchamps, (consulté le 4 janvier 2018)
  17. Jacques-Armand Dupuis, « FR2.0 - Fenestraz s’impose encore à Spa », sur autohebdo.fr, Circuit de Spa-Francorchamps, (consulté le 4 janvier 2018)
  18. Nina Rochette, « FR20 – Sacha Fenestraz couronné champion à Barcelone », sur autohebdo.fr, (consulté le 4 janvier 2018)
  19. Mickaël Guilmeau, « Sacha Fenestraz, champion de l’Eurocup 2.0 2017 », sur franceracing.fr, (consulté le 4 janvier 2018)
  20. (en) Elliot Wood, « Fenestraz becomes 2017 Eurocup FR2.0 champion », sur motorsport.com, (consulté le 4 janvier 2018)
  21. (es) Adrián Fernández, « El franco-argentino Sacha Fenestraz 'se gana' acceder a la Renault Sport Academy », sur motor.es, (consulté le 4 janvier 2018)
  22. Marcus Simmons, « Formula Renault leader Fenestraz to make F3 debut », sur motorsport.com, (consulté le 4 janvier 2018)
  23. Pierre Tassel, « F3 - Sacha Fenestraz débutera avec Carlin au Nürburgring », sur autohebdo.fr, (consulté le 4 janvier 2018)
  24. Julien Pérès, « F3 Qualif1 Nürburgring : Fenestraz surprenant ! », sur mfe-live.com, (consulté le 4 janvier 2018)
  25. « NORRIS L’AFFAMÉ A ÉTÉ L’HOMME DU NÜRBURGRING EN F3 EUROPE », sur autonewsinfo.com, (consulté le 4 janvier 2018)
  26. Benjamin Vinel, « Fenestraz avec une livrée Vaillante à Macao ! », sur motorsport.com, (consulté le 4 janvier 2018)
  27. Stéphane Barbé, « Sacha Fenestraz s'élancera de la 11e place lors de la course qualificative du Grand Prix de F3 de Macao », sur lequipe.fr, Circuit de Guia, (consulté le 4 janvier 2018)
  28. Mickaël Guilmeau, « Retour sur le meeting de Macao de Sacha Fenestraz », sur franceracing.fr, (consulté le 4 janvier 2018)
  29. Benjamin Vinel, « Quand Vaillante fait son retour à Macao ! », sur motorsport.com, (consulté le 4 janvier 2018)
  30. Michaël Delaney, « Michel Vaillant : retour à Macao », sur f1i.fr], (consulté le 4 janvier 2018)
  31. Antoine Dufeu, « Renault Sport Academy : la promotion 2018 », sur leblogauto.com, (consulté le 18 janvier 2018)
  32. « Sacha Fenestraz en bleu-blanc-rouge ! », sur ffsa.org, (consulté le 5 juillet 2018)
  33. Medhi Casaurang-Vergez, « F3 - Fenestraz s'engage avec Carlin », sur autohebdo.fr, (consulté le 18 janvier 2018)
  34. « Championnat d'Europe de F3 : départ plein Pau avec Fenestraz », sur lequipe.fr, (consulté le 5 juillet 2018)
  35. Benjamin Vinel, « Fenestraz écarté de l'académie Renault », sur motorsport.com, (consulté le 18 août 2019)
  36. Mickaël Guilmeau, « Sacha Fenestraz rejoint le GP3 pour les deux dernières manches », sur franceracing.fr, (consulté le 18 août 2019)
  37. Benjamin Vinel, « Fenestraz sur le podium : "Contrat rempli !" », sur motorsport.com, (consulté le 18 août 2019)
  38. Jacques-Armand Dupuis, « Fenestraz et Bakkerud aux essais DTM avec Audi », sur autohebdo.fr, (consulté le 18 août 2019)
  39. Martin Businaro, « Fenestraz s’exile au Japon », sur f1i.com, (consulté le 18 août 2019)
  40. Gauthier Castaldi, « Fenestraz va rebondir au Japon, en F3 et en Super GT », sur ledauphine.com, (consulté le 18 août 2019)
  41. Joest Jonathan Ouaknine, « F3 JAPAN : LE FRANÇAIS SACHA FENESTRAZ S’IMPOSE D’EMBLÉE À SUZUKA ! », sur autonewsinfo.com, (consulté le 18 août 2019)
  42. (en) Tim Lumb, « Sacha Fenestraz takes Japanese F3 triple at Autopolis », sur formulascout.com, (consulté le 18 août 2019)
  43. Tim Lumb, « Ritomo Miyata and Toshiki Oyu win in SUGO Japanese F3 round », sur formulascout.com, (consulté le 18 août 2019)
  44. Jacques-Armand Dupuis, « Sacha Fenestraz champion de l’All-Japan F3 », sur autohebdo.fr, (consulté le 18 août 2019)
  45. (en) Rachit Thukral, « Ex-Renault junior Fenestraz crowned Japanese F3 champion », sur motorsport.com, (consulté le 18 août 2019)
  46. Medhi Casaurang-Vergez, « Fenestraz en essais avec Kondo Racing à Suzuka », sur autohebdo.fr, (consulté le 10 février 2020)
  47. Thibaut Villemant, « Sacha Fenestraz chez Tom'S en GT500 ? », sur autohebdo.fr, Fuji Speedway, (consulté le 10 février 2020)
  48. Benjamin Vinel, « Fenestraz recruté par Toyota en Super GT et en Super Formula », sur motorsport.com, (consulté le 10 février 2020)
  49. « Fenestraz évoluera dans deux catégories avec Toyota au Japon », sur lequipe.fr, (consulté le 10 février 2020)
  50. Laurent Mercier, « SUPER GT : les équipages Toyota constitués, Fenestraz en GT500… », sur endurance-info.com, (consulté le 10 février 2020)

Liens externes

  • Portail du sport automobile
  • Portail de la France
  • Portail de l’Argentine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.