Saint-Gall

Saint-Gall (en allemand Sankt Gallen) est la huitième ville de Suisse et le chef-lieu du canton de Saint-Gall. La commune de Saint-Gall compte 75 833 habitants fin 2018[1] et a été fondée sur l'ermitage du moine irlandais Gall au VIIe siècle.

Pour les articles homonymes, voir Saint-Gall (homonymie).

Saint-Gall
(de) Sankt Gallen

Héraldique
Administration
Pays Suisse
Canton Saint-Gall
Circonscription électorale Saint-Gall
Maire Thomas Scheitlin
NPA 9000—9029
N° OFS 3203
Démographie
Gentilé Saint-gallois
Population
permanente
75 833 hab. (31 décembre 2018)
Densité 1 925 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 25′ 00″ nord, 9° 22′ 00″ est
Altitude 675 m
Superficie 39,39 km2
Divers
Nom officiel St. Gallen
Langue allemand
Localisation

Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Saint-Gall
Saint-Gall
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Saint-Gall
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Saint-Gall
Liens
Site web www.stadt.sg.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

    Histoire

    L’église abbatiale.

    La fondation de la ville est directement liée à l’activité de l’Abbaye de Saint-Gall, puisque l’archéologie ne livra aucun indice d'une occupation durable avant le haut Moyen Âge. En effet, une communauté de laïcs ne tarda pas à s’installer aux abords du monastère dès le Xe siècle, soit deux siècles après la fondation de celui-ci. Une enceinte élargie sera construite autour de la cité naissance après l’an 950.

    Les premières institutions bourgeoises apparaissent dès 1170. Puis, une place du marché est attestée en 1228. Les bourgeois s'affirmèrent en prenant en charge des tâches d'assistance à la population, car ce fut eux en effet, et non pas l'abbaye (celle-ci se contenta d'apporter son soutien, en tant que suzerain), qui fondèrent en 1228, au centre de la cité, l'hôpital du Saint-Esprit, institution accueillant des indigents et des orphelins, puis, au bas Moyen Âge, des vieillards.

    Géographie

    Selon l'Office fédéral de la statistique, Saint-Gall mesure 39,39 km2[2].

    Climat

    Relevé météorologique de Saint-Gall (Période : 1981-2010)
    Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
    Température minimale moyenne (°C) −3 −2,5 0,6 3,5 7,8 11 13,1 13 9,7 6,2 1 −1,9 4,9
    Température moyenne (°C) −0,3 0,4 3,9 7,4 12 15 17,2 16,8 13,1 9,1 3,7 0,8 8,3
    Température maximale moyenne (°C) 2,5 3,3 7,3 11,5 16,3 19,2 21,6 20,9 16,8 12,3 6,5 3,5 11,9
    Précipitations (mm) 59 57 84 100 143 163 172 164 135 89 88 80 1 334
    Nombre de jours avec précipitations 10,4 9,1 12,6 11,8 13,7 13,8 13,8 12,9 11,5 9,8 10,5 11,5 141,4
    Source :

    Démographie

    Selon l'Office fédéral de la statistique, Saint-Gall compte 75 833 habitants fin 2018[1]. Sa densité de population atteint 1 925 hab./km2.

    Langues

    Plus de 85 % de la population de Saint-Gall est germanophone. Si l'allemand standard est la langue des affaires et administrative, les habitants pratiquent un dialecte local, le St.-Galler-Deutsch, dans la vie de tous les jours. Il s'agit d'une forme d'alémanique supérieur. Viennent ensuite les langues du sud des Balkans (serbo-croate, albanais, bosniaque, macédonien), l'italien et l'anglais. Le français et le romanche n'y sont pas pratiqués.

    Patrimoine bâti

    Vieille ville de Saint-Gall

    Université

    L’Université de Saint-Gall (Universität St. Gallen (Hochschule für Wirtschafts-, Rechts- und Sozialwissenschaften – HSG)) offre des formations en sciences économiques et sociales et en droit. Créée en 1898, elle est considérée comme l'une des universités les plus prestigieuses du monde germanophone sur le plan des écoles de commerce, d'économie et de gestion. Elle offre plusieurs programmes, du bachelor au doctorat.

    Distinctions

    Sport

    Saint-Gall a accueilli les championnats d'Europe d'équitation de saut d'obstacles en 1987 et en 1995. club omnisports

    football

    handball

    Évêché

    Panorama

    Panorama du centre ville en direction du Nord
    Panorama du centre ville en direction du lac de Constance

    Personnalités

    Événements annuels

    Notes et références

    1. « Population résidente permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2018 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 30 septembre 2018).
    2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)

    Liens externes


    • Portail de la Suisse orientale
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.