Saint-Urbain-Premier

Saint-Urbain-Premier est une municipalité québécoise située dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Beauharnois-Salaberry dans la région administrative de la Montérégie[2].

Pour les articles homonymes, voir Saint-Urbain.

Saint-Urbain-Premier
Municipalité de Saint-Urbain-Premier

Église de Saint-Urbain-Premier
Administration
Pays Canada
Province  Québec[1]
Région Montérégie
Subdivision régionale Beauharnois-Salaberry
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Réjean Beaulieu
2017-2021
Code postal J0S 1Y0
Constitution
Démographie
Gentilé Saint-Urbanais, e
Population 1 264 hab. ()
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 13′ nord, 73° 44′ ouest
Superficie 5 380 ha = 53,8 km2
Divers
Langue(s) Français
Fuseau horaire Heure de l'Est (UTC-5)
Indicatif (+1) 450 427
Code géographique 2470005
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Saint-Urbain-Premier
Géolocalisation sur la carte : Québec
Saint-Urbain-Premier
Géolocalisation sur la carte : Montérégie
Saint-Urbain-Premier
Géolocalisation sur la carte : Montérégie
Saint-Urbain-Premier
Liens
Site web Site officiel

    Géographie

    Le territoire de Saint-Urbain-Premier est situé à l'extrémité est de la MRC de Beauharnois-Salaberry. Il est borné au nord-ouest par Sainte-Martine, la seule municipalité de la Beauharnois-Salaberry limitrophe de Saint-Urbain-Premier. Une exclave de Sainte-Martine est également contiguë de Saint-urbain-Premier au sud-ouest[3]. . Saint-Urbain-Premier est limité au nord par Mercier et au nord-est par Saint-Isidore toutes deux dans la MRC voisine de Roussillon, au sud-est par Sainte-Clotilde, au sud-ouest par Saint-Chrysostome et à l'ouest par Très-Saint-Sacrement. Le territoire couvre une superficie de 53,59 km2 dont 53,58 km2 sont terrestres[2]. Le relief est plat, étant dans les basses-terres du Saint-Laurent.

    Municipalités limitrophes

    Histoire

    C'est au cours de la première moitié du XIXe siècle qu'arrivent les premiers défricheurs. Par la suite d'une séparation de Sainte-Martine, survient la fondation de la paroisse de Saint-Urbain en 1848. La municipalité de la paroisse arrivera peu après en 1855. Cette nouvelle municipalité doit son nom au 17e pape, Urbain Ier.

    Ce pape martyrisé régna de 222 à 230, période durant laquelle la patronne de la paroisse voisine, Sainte Martine, fut elle-même martyrisée. Pendant quelques années, le bureau de poste local porta le nom de Saint-Urbain-de-Châteauguay dans le but de différencier l'endroit avec Saint-Urbain en Charlevoix[4]. Dû à son caractère agricole, Saint-Urbain a été le théâtre d'un Festival des moissons attirant de nombreux participants. Plus récemment, le statut de Saint-Urbain est passé de municipalité de paroisse à celui de municipalité.

    Les panneaux de bienvenue placés non loin du village identifient la municipalité avec la typographie Saint-Urbain-1er.

    Démographie

    Évolution démographique
    1991 1996 2001 2006 2011 2016
    1 1451 1791 1441 1291 1481 264

    Administration

    Les élections municipales ont lieu aux quatre ans à date fixe et sans division territoriale[2]. À l'élection de 2013, Francine Daigle, seule en lice, succède au maire sortant Réjean Beaulieu[5].

    Saint-Urbain-Premier
    Maires depuis 2001
    Élection Maire Qualité Résultat
    2001 Jean-Pierre McKenzie Voir
    2005 Réjean Beaulieu Voir
    2009 Voir
    2013 Francine Daigle Voir
    2017 Réjean Beaulieu (2) Voir
    Élection partielle en italique
    Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises
    Composition du conseil municipal
    2009-20132013-2017
    Maire Réjean BeaulieuFrancine Daigle
    Conseillers Michel Hamelin
    Sylvain Mallette
    Claude Monière
    Jean-Claude Raymond
    Nicole Ste-Marie
    François Thibault
    Joane Gibeau
    Michel Hamelin
    Sylvain Mallette
    Mario Parent
    Nicole Ste-Marie
    François Thibault

    Saint-Urbain-Premier fait partie de la circonscription électorale d'Huntingdon à l'Assemblée nationale du Québec[6] et est rattaché à la circonscription de Beauharnois-Salaberry à la Chambre des communes du Canada[7].

    Notes et références

    Signes conventionnels : - Néant ou non significatif . Non disponible ...N'ayant pas lieu de figurer. x Confidentiel
    Note : Les totaux peuvent être légèrement différents des sommes des composantes en raison des arrondissements.

    1. Les informations de la fiche proviennent de MAMH, Ministère des Affaires municipales et de l'Habitation, « Saint-Urbain-Premier », Répertoire des municipalités, Gouvernement du Québec, no 70005, (lire en ligne, consulté le 14 août 2017), sauf exceptions suivantes :
      a. Altitude : Gouvernement du Canada, « L'Atlas du Canada - Toporama », Ressources Naturelles Canada (consulté le 8 août 2017), carte 1/15 000.
      b. Code postal : Postes Canada, « Nombre et carte des secteurs de livraison rurale et urbaine », Québec, (consulté le 2 août 2013).
    2. MAMH, Ministère des Affaires municipales et de l'Habitation, « Saint-Urbain-Premier », Répertoire des municipalités, Gouvernement du Québec, no 70005, (lire en ligne, consulté le 14 août 2017).
    3. MAMH, 700 - MRC de Beauharnois, Québec, Gouvernement du Québec, (lire en ligne), carte.
    4. Toponymie : Saint-Urbain-Premier
    5. Gouvernement du Québec, « Élections municipales 2013, Candidatures et résultats pour Saint-Urbain-Premier », 70005, Ministère des Affaires municipales et de l'Habitation du Québec, (consulté le 22 novembre 2013).
    6. Commission de la représentation électorale du Québec, « La carte électorale du Québec : Les 125 circonscriptions électorales 2011 », Directeur général des élections du Québec (consulté le 20 juin 2013).
    7. Gouvernement du Canada, « Proclamation donnant force de loi au décret de représentation électorale à compter de la première dissolution du Parlement postérieure au 25 août 2004 (TR/2003-154), Annexe: Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales - Décret de représentation », Ministère de la Justice du Canada (consulté le 20 juin 2013).

    Annexes

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail de la Montérégie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.