Saison 1913-1914 de la PCHA

La saison 1913-1914 est la troisième saison de l'Association de hockey de la Côte du Pacifique (souvent désignée par le sigle PCHA en référence à son nom anglais : Pacific Coast Hockey Association), ligue de hockey sur glace du Canada. Chacune des trois équipes qui commencent la saison doit jouer seize parties mais finalement, deux équipes ne jouent que quinze rencontres ; à la fin du calendrier, les Aristocrats de Victoria sont la meilleure équipe de la PCHA et remportent le titre de champions de la ligue.

Saison 1913-1914
PCHA
Vainqueur Aristocrats de Victoria
Nombre d'équipes Trois
Nombre de matchs Seize

Contexte

Frank Patrick devient le troisième président de la PCHA en remplacement de C.E. Doherty ; il gardera son poste jusqu'à la fin de la PCHA en 1924[1]. La saison voit également la mise en place de la ligne bleue pour diviser la patinoire en trois parties distinctes d'une vingtaine de mètres environ ; dans la zone neutre, la zone du milieu de la patinoire, les passes en avant sont désormais autorisées[2]. Victoria doit compter jusqu'à fin janvier sans Lester Patrick qui s'est cassé la jambe avant la saison ; à son retour au jeu, Victoria, jusqu'à présent dernier de la ligue, enchaîne six victoires consécutives pour finir à la première place du classement[1]. Il est estimé que les pertes des Royals de New Westminster se situent entre quatre et neuf mille dollars et la direction de la PCHA décide de déménager la franchise aux États-Unis pour la saison suivante et de la renommer Rosebuds de Portland[1].

Résultats

Résultats des matchs

Résultats de la saison
Date Visiteurs Score Locaux
5 décembreNew Westminster7–5Vancouver
9 décembreVictoria5–6New Westminster
12 décembreNew Westminster2–6Victoria
16 décembreVictoria3–11Vancouver
19 décembreNew Westminster4–6Victoria
26 décembreVancouver4–9Victoria
30 décembreNew Westminster3–7Vancouver
2 janvierNew Westminster5–4Victoria
6 janvierVictoria6–5Vancouver
9 janvierVancouver3–2New Westminster
13 janvierNew Westminster3–5Victoria
16 janvierNew Westminster5–8Vancouver
20 janvierVancouver7–6 (14:45 OT)Victoria
23 janvierVictoria4–6New Westminster
27 janvierVictoria5–3Vancouver
30 janvierNew Westminster5–7Victoria
3 févrierVancouver2–8New Westminster
6 févrierNew Westminster3–1Vancouver
10 févrierVancouver2–5Victoria
13 févrierVictoria2–1 (36:46 OT)New Westminster
17 févrierVictoria5–4 (7:40 OT)Vancouver
20 févrierNew Westminster1–8Victoria
24 févrierNew Westminster6–9Vancouver
24 févrierVictoriaVancouver

Classement

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Classement[3]
Équipe PJ V D N  BP  BC
Aristocrats de Victoria 15 10  5  0 8067
Royals de New Westminster167907581
Millionnaires de Vancouver156907683

Joueurs

Meilleurs pointeurs

Thomas Dunderdale avec le maillot de Victoria.

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques des meilleurs pointeurs[3]
Joueur Équipe PJ  B 
Thomas DunderdaleVictoria1523
Eddie OatmanNew Westminster1422
Dubbie KerrVictoria1520
Ken MallenNew Westminster1620
Cyclone TaylorVancouver1518
Ran McDonaldNew Westminster1515
Sibby NicholsVancouver1313
Fred HarrisVancouver1513
Didier PitreVancouver1413
Frank PatrickVancouver1510

Gardiens de buts

Équipe d'étoiles

À la fin de la saison, la PCHA désigne les meilleurs joueurs de la saison :

Après-saison

Les joueurs de Victoria entreprennent le voyage jusqu'à Toronto pour jouer contre les champions de l'Association nationale de hockey, les Blueshirts de Toronto, mais ayant oublié de faire une demande officielle aux trustees[Note 2], les joueurs de Victoria ne peuvent pas officiellement prétendre ramener la Coupe Stanley chez eux en cas de victoire[8]. Finalement, les Blueshirts remportent les trois rencontres jouées et l'ANH conserve la Coupe pour encore un an[1].

Notes et références

Notes

  1. Le poste de maraudeur, rover en anglais, est un poste de joueur sans position fixe, disparu au début du XXe siècle.
  2. Lors de la mise en place de la Coupe Stanley, Frederick Stanley décide de confier la direction des décisions pour tout ce qui touche à son trophée à deux personnes de confiances nommées par le terme anglais trustees.

Références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « 1913–14 PCHA season » (voir la liste des auteurs).
  1. Diamond 1998, p. 36
  2. McKinley 2006, p. 85
  3. Coleman 1964
  4. Diamond 1998, p. 1667
  5. (en) « Moose Johnson, honoured member », sur Legends of Hockey Net (consulté le 28 décembre 2011)
  6. (en) Ross Carpenter, « 1st Australian Ice Champions », sur Legends of Australian Ice (consulté le 22 décembre 2011)
  7. Coleman 1964, p. 259
  8. (en) « Stanley Cup Contest May Not Be for the Mug, After All is Said », Saskatoon Phoenix, , p. 8

Bibliographie

  • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports, , 1879 p. (ISBN 978-0836271140)
  • (en) Michael McKinley, Hockey: A People's History, McClelland & Stewart, , 384 p. (ISBN 0-7710-5769-5)
  • (en) Charles Coleman, The Trail of the Stanley Cup vol. 1, 1893–1926 inc., Sherbrooke Daily Record Company Ltd., NHL,
  • Portail du hockey sur glace
  • Portail du Canada
  • Portail des années 1910
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.