Saison 1930-1931 de la LNH

La saison 1930-1931 est la quatorzième saison de hockey sur glace de la Ligue nationale de hockey. Les dix franchises ont joué chacune quarante-quatre matchs.

Saison 1930-1931
Ligue nationale de hockey
Vainqueur Canadiens de Montréal
Nombre d'équipes 10
Nombre de matchs 44 (saison régulière)

Saison régulière

Contexte

La crise financière de 1929 commence à avoir des impacts sur les équipes de la LNH et afin d'essayer de se redresser financièrement, les Pirates de Pittsburgh déménagent à Philadelphie. Ils prennent alors le nom de Quakers de Philadelphie. Les Quakers n'ont cependant pas le succès espéré, ni au niveau des victoires ni au niveau de l'affluence. À la base, il est prévu que la franchise ne reste à Philadelphie que le temps nécessaire pour que Pittsburgh se dote d'une nouvelle patinoire mais celle-ci n'est jamais construite et la franchise se met en sommeil après une seule saison dans sa nouvelle ville ; finalement, la franchise ne reviendra jamais au jeu[1].

Du côté des Sénateurs d'Ottawa, les soucis sont similaires mais le déménagement n'est pas choisi. À la place, la franchise vend son meilleur joueur, et futur membre du Temple de la renommée du hockey, King Clancy aux Maple Leafs de Toronto contre 35 000 dollars et deux joueurs. Malgré tout l'affluence continue de diminuer rencontre après rencontre. De leur côté, les Cougars de Détroit changent une nouvelle fois de nom et deviennent les Falcons[2].

Classements finaux

Les trois premières équipes de chaque division sont qualifiées pour les séries éliminatoires. Les premiers de chaque division sont directement qualifiés pour les demi-finales alors que les quatre autres équipes jouent un quart de finale.

Division Canadienne[3]
Clt Équipe PJ  V   D N BP BCPts
+001,Canadiens de Montréal44261081298960
+002,Maple Leafs de Toronto44221391189953
+003,Maroons de Montréal442018610510646
+004,Americans de New York44181610767446
+005,Sénateurs d'Ottawa44103049114224
    Division Américaine[3]
    Clt Équipe PJ  V   D N BP BCPts
    +001,Bruins de Boston44281061439062
    +002,Black Hawks de Chicago44241731087851
    +003,Rangers de New York44191691068747
    +004,Falcons de Détroit441621710210539
    +005,Quakers de Philadelphie4443647618412
    • Vainqueur du trophée Prince de Galles
    • Qualifié pour les demi-finales des séries éliminatoires
    • Qualifié pour les quarts de finale des séries éliminatoires

    Meilleurs pointeurs

    Howie Morenz est le meilleur pointeur de la saison.

    Howie Morenz inscrit vingt-huit buts et cinquante-et-un points lors de la saison. Il remporte son deuxième titre de la LNH en tant que meilleur pointeur[4].

    Statistiques des meilleurs pointeurs[5]
    Joueur Équipe PJ  B   A  Pts
    Howie MorenzCanadiens de Montréal39282351
    Ebbie GoodfellowDétroit44252348
    Charlie ConacherToronto37311243
    Bill CookRangers de New York43301242
    Ace BaileyToronto40231942
    Joe PrimeauToronto3893241
    Nels StewartMaroons de Montréal42251439
    Frank BoucherRangers de New York44122739
    Cooney WeilandBoston44251338
    Bun CookRangers de New York44181735
    Aurèle JoliatCanadiens de Montréal43132235

    Séries éliminatoires

    La formule de la Coupe Stanley change une nouvelle fois : désormais la finale se joue au meilleur des cinq matchs ; il faut donc remporter trois rencontres pour remporter le trophée[6].

    Tableau récapitulatif

    Quarts de finale Demi-finales Finale
      24, 26, 28 et 30 mars, 1er avril   3, 5, 9, 11 et 14 avril
     
    Bruins de Boston 2
        Canadiens de Montréal 3  
    29 et 31 mars
    Canadiens de Montréal 3
    24 et 26 mars
        Black Hawks de Chicago 2
    Maple Leafs de Toronto 3  
    Black Hawks de Chicago 4  
    Black Hawks de Chicago 3
    24 et 26 mars
        Rangers de New York 0
    Rangers de New York 8
    Maroons de Montréal 1

    Finale de la Coupe Stanley

    En finale, les Canadiens sont opposés aux Black Hawks de Chicago, deuxième meilleure équipe de la division américaine de la saison, et guidés par Johnny Gottselig offensivement et Charlie « Chuck » Gardiner dans les buts[7]. Les Canadiens emmenés par Morenz et Aurèle Joliat remportent le premier match 2-1 mais perdent les deux suivants. Ils doivent alors remporter les deux matchs suivants pour pouvoir être une nouvelle fois sacrés champions. Ils gagnent la quatrième rencontre 4-2 puis, lors du cinquième match, George Hainsworth blanchit Chicago alors que les deux buts de son équipe sont inscrits par Johnny Gagnon et Morenz[8].

    3 avril Chicago 1-2
    (0-1, 0-0, 1-1)
    Montréal Chicago Stadium
    16 500 spectateurs


    5 avril Chicago 2-1 (2 pr)
    (1-0, 0-1, 0-0, 0-0, 1-0)
    Montréal Chicago Stadium
    17 500 spectateurs


    9 avril Montréal 2-3 (3 pr)
    (1-0, 1-0, 0-2, 0-0, 0-0, 0-1)
    Chicago Forum de Montréal
    13 000 spectateurs


    11 avril Montréal 4-2
    (0-2, 1-0, 3-0)
    Chicago Forum de Montréal


    14 avril Montréal 2-0
    (0-0, 1-0, 1-0)
    Chicago Forum de Montréal
    13 000 spectateurs


    Honneurs remis aux joueurs et aux équipes

    Trophées

    Trophées individuels
    Trophée Joueur Équipe
    Trophée HartHowie MorenzCanadiens de Montréal
    Trophée Lady ByngFrank BoucherRangers de New York
    Trophée VézinaRoy WortersAmericans de New York
    Trophées collectifs
    Trophée Équipe
    Trophée Prince de GallesBruins de Boston
    Trophée O'BrienCanadiens de Montréal
    Coupe StanleyCanadiens de Montréal

    Équipes d'étoiles

    Joueurs sélectionnés
    Position Première équipe Deuxième équipe
    Joueur Équipe Joueur Équipe
    Gardien de but Charlie GardinerBlack Hawks de ChicagoTiny ThompsonBruins de Boston
    Défenseur King ClancyMaple Leafs de TorontoChing JohnsonRangers de New York
    Défenseur Eddie ShoreBruins de BostonSylvio ManthaCanadiens de Montréal
    Ailier gauche Aurèle JoliatCanadiens de MontréalBun CookRangers de New York
    Centre Howie MorenzCanadiens de MontréalFrank BoucherBlack Hawks de Chicago
    Ailier droit Bill CookRangers de New YorkDit ClapperBruins de Boston

    Références

    1. (en) P. Anson, « Philly's 1st NHL Team - Philadelphia Quakers », sur quakers.flyershistory.net (consulté le 19 avril 2010).
    2. (en) « Histoire des Red Wings de Détroit », sur redwings.nhl.com (consulté le 19 avril 2010).
    3. (en) « 1931-1932 Standings », sur www.nhl.com (consulté le 24 février 2013)
    4. (en) « 1930-31 NHL League Leaders », sur hockeydb.com (consulté le 3 septembre 2009)
    5. (en) « NHL 1930-31 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 24 février 2013)
    6. (en) « Résultats des séries éliminatoires », sur hockeydb.com (consulté le 19 avril 2010).
    7. (en) « 1930-31 Chicago Blackhawks roster and player statistics at hockeydb.com », sur hockeydb.com (consulté le 3 septembre 2009)
    8. « Saison 1930-1931 - Description, photos, faits saillant et plus », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 3 septembre 2009)
    9. (en) Steve Lansky, « 1931 Stanley Cup Playoff boxscores », sur bigmouthsports.com,

    Voir aussi

    • Portail du hockey sur glace
    • Portail des années 1930
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.