Saison 1942-1943 de la LNH

La saison 1942-1943 est la vingt-sixième saison régulière de la Ligue nationale de hockey. Après l'abandon des Americans de New York, il n'y a plus que six équipes en courses pour la Coupe Stanley ; ces six équipes jouent chacune cinquante matchs au cours de la saison.

Saison 1942-1943
Ligue nationale de hockey
Vainqueur Red Wings de Détroit
Nombre d'équipes 6
Nombre de matchs 50 (saison régulière)

Saison régulière

Le 25 janvier 1943, une réunion des dirigeants de la ligue a lieu afin d'améliorer les séries éliminatoires. Ainsi, il est décidé de commencer les séries le 20 mars et de les passer au meilleur des sept matchs : il faut donc alors qu'une équipe remporte quatre rencontres pour gagner la série. Cependant, l'après-midi même de cette réunion alors que le président de la ligue Frank Calder discute avec Red Dutton, propriétaire des Americans, l'entraîneur des Maple Leafs de Toronto fait remarquer que Calder n'a pas l'air bien. Calder répond que ce n'est rien et qu'il se sent bien quand tout à coup son visage se crispe de douleur. Il fait quelques pas puis déclare « mon Dieu, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond ! ». Il est emmené à sa chambre d'hôtel pour se reposer et les docteurs diagnostiquent une attaque cardiaque. Sur l'insistance d'un spécialiste, Calder est admis à l'hôpital St.Michael de Toronto où il subit une seconde attaque. Après une semaine passée à l'hôpital, Calder peut retourner à Montréal et est admis à l'hôpital général de Montréal. Il meurt d'une attaque cardiaque dans ce même hôpital alors qu'il était en train de consulter un livre de la ligue. Il a alors 65 ans et est remplacé par Dutton[1].

Cette année-là, l'équipe des Canadiens de Montréal continue de progresser et Dick Irvin leur entraineur fait jouer ensemble Elmer Lach, Toe Blake et Joe Benoit qui constituent la « Punch Line ». Depuis Howie Morenz au cours de saison 1929-1930 de la LNH, Benoit devient le premier joueur de hockey sur glace Canadien à dépasser la barre symbolique des trente buts. Les Canadiens ne se qualifient cependant que d'un point et sont éliminés en demi-finale par les Bruins de Boston.

Les Red Wings de Détroit sont l'équipe de l'année : ils finissent premiers de la ligue et leur gardien, Johnny Mowers, remporte le Trophée Vézina.

Contrairement à la saison précédente, les Rangers de New York sentent l'influence de la Seconde Guerre mondiale en perdant nombre de leurs joueurs dont Art Coulter, Alex Shibicky, les frères Colville ou encore Bill Juzda.

Classement final

Les quatre premières équipes sont qualifiées pour les séries éliminatoires.

Classement de la LNH[2]
Clt Équipe PJ  V   D N BP BCPts
+001,Red Wings de Détroit5025141116912461
+002,Bruins de Boston502417919517657
+003,Maple Leafs de Toronto502219919815953
+004,Canadiens de Montréal5019191218119150
+005,Black Hawks de Chicago5017181517918049
+006,Rangers de New York501131816125330

Meilleurs pointeurs

Doug Bentley est le meilleur pointeur de la saison avec soixante-treize points ; il égale par la même occasion le plus haut total de points inscrits par un joueur sur une saison depuis Cooney Weiland en 1929-1930[3].

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques des meilleurs pointeurs[2]
Joueur Équipe PJ B A Pts Pun
Bentley, DougChicago5033407318
Cowley, BillBoston4827457210
Bentley, MaxChicago472644702
Patrick, LynnNew York5022396128
Carr, LoneToronto5027336015
Taylor, BillyToronto501842602

Séries éliminatoires de la Coupe Stanley

Tableau récapitulatif

  Demi-finales Finale
               
 Red Wings de Détroit 4
 Maple Leafs de Toronto 2
   Red Wings de Détroit 4
 Bruins de Boston 0
 Bruins de Boston 4
 Canadiens de Montréal 1

Finale de la Coupe Stanley

1er avril Red Wings de Détroit 6-2
Bruins de Boston


4 avril Red Wings de Détroit 4-3
Bruins de Boston


7 avril Bruins de Boston 0-4
(0-2, 0-0, 0-2)
Red Wings de Détroit Boston Garden
14 880 spectateurs


8 avril Bruins de Boston 0-2
(0-1, 0-1, 0-0)
Red Wings de Détroit
12 954 spectateurs


Honneurs remis aux joueurs et équipes

Trophées individuels[7]
Trophée Joueur Équipe
Trophée CalderGaye StewartMaple Leafs de Toronto
Trophée HartBill CowleyBruins de Boston
Trophée Lady ByngMax BentleyBlack Hawks de Chicago
Trophée VézinaJohnny MowersRed Wings de Détroit
Trophées d'équipe
Trophée Équipe
Trophée Prince de GallesRed Wings de Détroit
Trophée O'BrienBruins de Boston
Coupe StanleyRed Wings de Détroit

Équipes d'étoiles

Joueurs sélectionnés[8]
Position Première équipe Deuxième équipe
Joueur Équipe Joueur Équipe
Gardien de but Johnny MowersRed Wings de DétroitFrank BrimsekBruins de Boston
Défenseur Earl SeibertBlack Hawks de ChicagoJack CrawfordBruins de Boston
Défenseur Jack StewartRed Wings de DétroitFlash HollettBruins de Boston
Ailier gauche Doug BentleyBlack Hawks de ChicagoLynn PatrickRangers de New York
Centre Bill CowleyBruins de BostonSyl AppsMaple Leafs de Toronto
Ailier droit Lorne CarrMaple Leafs de TorontoBryan HextallRangers de New York
Entraîneur Jack AdamsRed Wings de DétroitArt RossBruins de Boston

Notes et références

Notes

    Références

    (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « 1942–43 NHL season » (voir la liste des auteurs).
    1. Diamond 1998, p. 148
    2. Diamond 1998, p. 73
    3. Diamond 1998, p. 267
    4. (en) « Don Grosso performs Hat Trick to pace Red Wings to 4-0 wins over Bruins », The Montreal Gazette, vol. CLXXII, no 84, , p. 16 (lire en ligne).
    5. « Les Red Wings champions du monde », La patrie, no 37, , p. 18 (lire en ligne).
    6. (en) « Wings capture Stanley Cup », The Montreal Gazette, vol. CLXXII, no 85, , p. 16 (lire en ligne).
    7. Diamond 1998, p. 102 et 103
    8. Diamond 1998, p. 106

    Bibliographie

    • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports, , 1879 p. (ISBN 978-0836271140)
    • Portail du hockey sur glace
    • Portail des années 1940
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.