Sally Mann

Sally Mann (née le à Lexington en Virginie) est une photographe américaine.

Pour les articles homonymes, voir Mann.
Sally Mann
Sally Mann en novembre 2007.
Nom de naissance Sally Turner Munger
Naissance
Lexington (Virginie), États-Unis
Nationalité  Américaine
Profession
Distinctions

National Endowment for the Arts Individual Artist Fellowship : 1982, 1988, 1992
John Simon Guggenheim Memorial Foundation Fellowship, 1987
Corcoran College of Art and Design Honorary Doctor of Fine Arts, 2006

Honorary Fellowship of The Royal Photographic Society, 2012
Conjoint
Larry Mann
Descendants
Emmet, Jessie et Virginia

Biographie

Elle a étudié la photographie à la Praestegaard Film School.

Elle a reçu plusieurs prix prestigieux, dont le « Photographe de l'année » en 1995.

Elle photographie le plus souvent en noir et blanc en format 8 × 10. Elle travaille elle-même ses épreuves dans son laboratoire personnel. Elle réalise ses prises de vue surtout en extérieur, la plupart du temps dans sa grande propriété à Lexington, isolée dans les bois des montagnes Blue Ridge. Ses sujets de prédilection sont les membres de sa famille et ses amis proches, la nature qui l'entoure, les natures mortes et plus récemment les effets de la mort et de la décomposition.

Ses photographies jouent sur des contrastes profonds, conférant à des sujets de la vie quotidienne un caractère sensuel et mystérieux, parfois mystique.

Elle s'est fait connaître du grand public par son œuvre At Twelve, une série de portraits de jeunes adolescentes entre l'enfance et l'âge adulte.

Immediate Family

Elle est surtout réputée pour son œuvre très controversée, Immediate Family, où elle réinvente la photographie de famille.

Elle y montre son fils Emmet et ses deux filles Jessie et Virginia dans l'intimité de la vie de tous les jours où se mêlent l'innocence des jeux d'enfants, une sensualité troublante ainsi qu'une vertigineuse mise en abîme sur la mort, la violence et la vie.

Prises entre 1984 et 1991, ces photographies donnent à Sally Mann une renommée internationale mais ne tardent pas à susciter des polémiques dès la seconde moitié des années 1990. L'auteur est ainsi parfois accusée d'exhiber ses enfants et son travail se trouve censuré et vandalisé. Néanmoins, ses enfants, désormais adultes, prennent sa défense face aux attaques qui persistent, comme le montre l'exposition organisée à Lausanne, en 2010, taguée et privée de sponsors[1].

Expositions

Ses œuvres et collections sont présentes dans de nombreux musées aux États-Unis et dans le monde : entre autres au Museum of Modern Art de New York, au musée d'art moderne de San Francisco, au musée de l'université Harvard à Cambridge, au Tokyo Metropolitan Art Museum

De nombreuses expositions lui sont régulièrement consacrées à travers le monde.

Bibliographie

  • Second Sight, The Photographs of Sally Mann (1982) (ISBN 0-87923-471-7)
  • At Twelve, Portraits of Young Women (1988) (ISBN 0-89381-330-3)
  • Immediate Family (1992) (ISBN 0-89381-523-3)
  • Sally Mann: Still Time (1994) (ISBN 0-89381-593-4)
  • Mother land: recent landscapes of Georgie and Virginia (1997)
  • What Remains (2003) (ISBN 0-8212-2843-9)
  • Deep South, Bullfinch Press, New York, 2005 (ISBN 978-0-8212-2876-0)
  • Hold Still: A Memoir with Photographs, Little, Brown and Company, New York, 2015 (ISBN 978-0-316-24776-4)

Liens externes

Références

  1. Michel Guerrin, « Sally Mann, ses enfants, ses enfers », Le Monde, (lire en ligne, consulté le 22 avril 2018)
  • Portail de la photographie
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.