Salote Tupou III

Salote Tupou III, née le à Nukuʻalofa (Tonga)[1] et morte le à Auckland (Nouvelle-Zélande), est reine de Tonga de 1918 à 1965.

Salote Tupou III

La reine Salote en 1918.
Titre
Reine des Tonga

(47 ans, 8 mois et 11 jours)
Couronnement
Prédécesseur George Tupou II
Successeur Taufaʻahau Tupou IV
Biographie
Nom de naissance Salote Mafileʻo Pilolevu Veiongo
Date de naissance
Lieu de naissance Nukuʻalofa (Tonga)
Date de décès
Lieu de décès Auckland (Nouvelle-Zélande)
Père George Tupou II
Mère Lavinia Veiongo
Conjoint Viliami Tungi Mailefihi
Enfants Taufaʻahau Tupou IV
Prince ʻUiliame Tukuʻaho Tupou
Prince Fatafehi Tuʻipelehake
Héritier Taufaʻahau Tupou Tupoulahi Tupou, Tupoutoʻa-Tungi
Résidence Palais royal, Nuku'alofa

Monarques des Tonga

Biographie

La princesse Salote en 1908.

Salote Tupou III est la fille du roi George Tupou II et de sa première épouse Lavinia Veiongo, qui meurt en 1902.

Sous son règne, les Tonga font partie des forces alliées lors de la Seconde Guerre mondiale. Elle assiste officiellement au couronnement d'Élisabeth II en 1953 et impressionne les témoins par son gabarit (elle mesurait un peu plus de 1,90 m) autant que par la dignité dont elle fait preuve sous une pluie diluvienne. Time Magazine rapporte que la reine Salote est accueillie avec grand enthousiasme par le public britannique[2].

Elle est l'auteur de nombreuses chansons et poèmes. Elle est la première femme à avoir été récompensée du titre de Dame grand-croix de l'ordre de Saint-Michel et Saint-Georges.

C'est elle qui, au XXe siècle, décida que le ta’ovala ferait partie de l’uniforme des fonctionnaires.

Elle meurt le à l'hôpital Aotea à Auckland. Son fils aîné Taufaʻahau Tupou IV lui succède.

Une pièce de 1 pa’anga de 1980 à l’effigie de la reine.

Distinctions

Notes et références

Annexes

Article connexe

Liens externes

  • Portail des Tonga
  • Portail de la monarchie
  • Portail de la politique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.