San Andrés y Sauces

San Andrés y Sauces est une commune de la province de Santa Cruz de Tenerife dans la communauté autonome des Îles Canaries en Espagne. Elle est située au nord-est de l'île de La Palma. Lors du recensement de 2014, elle comptait 4 378 habitants.

San Andrés y Sauces

Héraldique

Drapeau

Vue de San Andrés.
Administration
Pays Espagne
Communauté autonome  Îles Canaries
Province  Province de Santa Cruz de Tenerife
Île La Palma
Comarque Noreste
District judic. Santa Cruz de La Palma
Maire Francisco Paz Expósito (PSOE)
Code postal 38720
Démographie
Gentilé Saucero/a
Population 4 141 hab. ()
Densité 97 hab./km2
Géographie
Coordonnées 28° 41′ 00″ nord, 17° 46′ 00″ ouest
Altitude 260 m
Superficie 4 275 ha = 42,75 km2
Bordée par Océan Atlantique
Divers
Saint patron Nuestra Señora de Montserrat
Localisation
Géolocalisation sur la carte : La Palma
San Andrés y Sauces
Géolocalisation sur la carte : Îles Canaries
San Andrés y Sauces
Géolocalisation sur la carte : Îles Canaries
San Andrés y Sauces
Géolocalisation sur la carte : Espagne
San Andrés y Sauces
Liens
Site web sanandresysauces.es

    Géographie

    Roche pyroclastique - couche de cendres volcaniques ou tephra - près de San Andrés y Sauces. Mars 2019.

    Localisation

    Communes limitrophes de San Andrés y Sauces
    Barlovento
    El Paso Océan Atlantique
    Puntallana

    Villages de la commune

    • Los Sauces (2 497)
    • San Andrés (303)
    • Quinta Zoca (315)
    • Hoya Grande (285)
    • Garachico (288)
    • Verada de las Lomadas (263)
    • Verada Bajamar (181)
    • El Cardal (131)
    • El Tanque (145)
    • Llano el Pino (131)
    • Ramirez (86)
    • Orotava (72)
    • Bermudez (77)
    • Llano La Palma (58)
    • San Juan (45)
    • El Roque (46)
    • San Pedro (29)
    • Fuente Nueva (23)

    Entre parenthèses figure le nombre d'habitants de chaque village en 2007[1].

    Histoire

    La commune de San Andrés y Sauces est le résultat de la fusion de deux anciens villages : San Andrés (sur la côte) et Los Sauces (sur les hauteurs), unis après la crise de la canne à sucre et le déclin démographique qui s'ensuivit. Le port de Puerto Espíndola fut longtemps un important débouché économique pour les villages des alentours, avant que la route du nord ne vienne désenclaver la région.

    Démographie

    AnnéePopulationDensité
    19767.078165.57
    19846.057141.68
    19915.392126.13
    19965.438127.20
    20015.351125.17
    20025.226122.25
    20035.102119.35
    20045.012117.24
    20055.086118.97
    20065.020117.42
    20094.884114.24

    Économie

    L'économie du territoire est tournée vers l'agriculture (culture de la banane, de la canne à sucre, des pommes de terre et du taro, dit localement « Ñame »). Les pentes exposées accueillent également des bosquets de lauriers-sauce.

    Notes et références

    Voir aussi

    Sources

    Articles connexes

    Lien externe

    • Portail des îles Canaries
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.