San Ginesio

San Ginesio est une commune italienne d'environ 3 750 habitants, située dans la province de Macerata, dans la région Marches, en Italie centrale. San Ginesio fait partie des plus beaux villages d'Italie[1] et est aussi une des 184 communes qui possède le label touristique Bandiera arancione[2].

San Ginesio
Administration
Pays Italie
Région Marches 
Province Macerata 
Maire Mario Scagnetti ( lista civica ) depuis le 27.05.2013
Code postal 62026
Code ISTAT 043046
Code cadastral H876
Préfixe tel. 0733
Démographie
Population 3 746 hab. (30.06.2011)
Densité 43,27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 06′ 00″ nord, 13° 19′ 00″ est
Altitude 696 m
Superficie 7 802 ha = 78,02 km2
Divers
Saint patron San Ginesio
Fête patronale 25 août
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Marches
San Ginesio
Géolocalisation sur la carte : Italie
San Ginesio
Géolocalisation sur la carte : Italie
San Ginesio
Liens
Site web http://www.comune.sanginesio.mc.it/

    Géographie

    San Ginesio se trouve à 696 mètres d’altitude, sur la SS 78 qui est une voie de communication importante reliant Macerata à Ascoli Piceno et les Monti Sibillini. De sa position élevée, San Ginesio offre un merveilleux panorama sur le Conero, les collines Maceratese et les Apennins. Cette situation lui donne le surnom de Balcon sur les Sibillinis.

    San Ginesio se trouve dans le parc naturel des Monti Sibillini. Le territoire domine le torrent Fiastrella.

    La ville porte le nom de San Ginesio, martyr protecteur des artistes et des auteurs et patron du diocèse de San Miniato. Le corps du martyr repose à l’intérieur de la collégiale, un des monuments les plus intéressants de tout le territoire maceratese. La cité est divisée en quatre quartiers appelés Rioni (Porta Ascarana, Porta Offuna, Porta Picena, Porta Alvenato) Ces 4 quartiers s’affrontent chaque année au mois d’août lors du palio de San Ginesio.

    Histoire

    Ancienne colonie de l'époque romaine détruite par les Goths et les Lombards. Entouré par d'impressionnants murs du château qui sont encore visibles avec toutes les structures défensives de l'époque, de la promenade, avec des fentes pour les archers et les tours.

    Commune libre en lutte avec les châteaux voisins, dont Fermo, a perdu son autonomie et a été soumise par les ducs Da Varano di Camerino jusqu'en 1434. En 1450, il y a eu une tentative de restaurer l'autonomie perdue, mais le complot fut découvert, et 300 habitants ont été exilés.

    Reconstitution historique

    Il "Ritorno degli Esuli" a lieu à San Ginesio tous les trois ans.

    La reconstitution historique des trois cents Sanginesini qui entre les années 1450 et 1460, furent exilés sur base d’accusations de sédition pour la restauration de la monarchie et trouvèrent refuge à Sienne. Là, inscrits à la garde civile, ils étaient réputés pour leur diligence et leur loyauté au point qu'ils ont été envoyés à San Ginesio en tant qu’ambassadeurs siennois pour plaider leur cause. Les trois cents retournèrent chez eux accompagnés par des notables de Sienne qui ont fait don à la ville d’un crucifix, encore vénéré dans la collégiale, comme preuve de la paix et les lois en vigueur à Sienne.

    Chaque année, au mois d'août est célébrée la reconstitution de la bataille de la Fornarina en souvenir de l'attaque et de la trahison des Fermani le 30 novembre 1377 alors déjouées grâce à l'alarme donné par une Fornarina.

    Cet événement est le début de la semaine médiévale ("Medievalia") qui se déroule à la mi-août durant laquelle le village revit son passé et vit dans l’atmosphère médiévale avec des tenues vestimentaires riches, des tavernes, des conversations et tous les soirs, vous pouvez assister à une manche du palio de San Ginesio disputée entre les quatre Rione (quatre quartiers délimités chacun par une porte d’accès à San Ginesio). Les athlètes (tous Ginesini) sont en compétition dans diverses épreuves médiévales : Tiro con la Balestra (tir à l'arbalète), Tiro con l'Arco (tir à l'arc), la Corsa e la Spada (course relais) , la Giostra dell'Anellola et Il Palio della Paca (joutes équestres).

    Toutes ces reconstitutions historiques sont aussi l'occasion de découvrir Les Damnes di Sanginesio groupe de danse historique et le groupe incroyable et exceptionnel de tambours Terraemotus.

    Culture

    San Ginesio possède un magnifique théâtre. Le Teatro Giacomo Leopdardi est d'une beauté et d'une architecture exceptionnelles. Tout au long de l'année s'y produisent des artistes de renommée mondiale qui sont tous enchantés de jouer dans ce superbe théâtre.

    En 1981 à San Ginesio, a été créé en 1981 le Centre International d’Études Gentiliani. Cénacle important de la culture juridique et humaniste, qui célèbre la mémoire du grand juriste Alberico Gentili, dont la statue est placée dans le centre de la place principale de la ville.

    Chaque été se déroule le Festival International de Folklore " Il Balcone dei Sibillini " ainsi que le Festival del Mimo e del Teatro Gestuale.

    Monuments et patrimoine

    Une caractéristique commune des bâtiments de la ville est la présence singulière d'éléments typiques de l'Europe du Nord, sans doute en raison de la présence au Moyen Âge des travailleurs d'Allemagne et des Pays-Bas.

    Les structures les plus impressionnantes sont les murs de la XIVe siècle, qui entourent presque complètement la ville et sont équipés de tours et tourelles.

    L'Hôpital Pellegrini, construction du XIIIe siècle avec un porche à basses colonnes et loggia.

    La Collégiale Pieve, avec une exceptionnelle décoration attribuée à Enrico Alemanno, 1421, le seul édifice de style gothique dans les Marches.

    Parmi les autres édifices religieux de grand intérêt, il y a l'église de San Francesco, qui remonte au XIe siècle, l'église de San Gregorio dans le style néo-gothique et l'ancien couvent des Augustins datant du XIIIe siècle.

    Au centre de la place est érigée une statue d’ Alberico Gentili réalisée par le sculpteur Giuseppe Guastalla en 1905.

    Dans la Pinacoteca Civica sont conservées entre autres diverses œuvres d'art, la Pala de la bataille entre les Ginesini et les Fermani connue aujourd'hui comme la bataille de Fornarina.

    Au pied des Monti Sibillinis se trouve le monastère de San Liberato[3]. Il a été érigé en 1274 par les seigneurs Brunforte.

    Produits locaux

    Le plat typique de San Ginesio est la polentone qui est élaborée avec de la semoule de maïs spécifique de San Ginesio et quasi introuvable ailleurs.

    San Ginesio est aussi depuis 2007 une DOC :

    • San Ginesio Rosso est produit avec du Sangiovese, Vernaccia Nera, Cabernet Sauvignon, Merlot et Ciliegiolo.
    • San Ginesio Spumante est produit avec du Vernaccia Nera.

    Hameaux

    Communes limitrophes

    Acquacanina, Camporotondo di Fiastrone, Cessapalombo, Colmurano, Fiastra, Gualdo, Ripe San Ginesio, Sant'Angelo in Pontano, Sarnano, Tolentino

    Notes et références

    • Portail des Marches
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.