Scheut

Scheut est un quartier du nord de la commune d'Anderlecht (Région de Bruxelles-Capitale), délimité par la frontière avec la commune de Molenbeek-Saint-Jean au nord, le centre historique d'Anderlecht au sud, le quartier de Birmingham à l'est et le Scheutveld à l'ouest.

Scheut

Église Saint-Vincent de Paul
Administration
Pays Belgique
Région Région de Bruxelles-Capitale
Ville Anderlecht
Arrondissement Bruxelles-Capitale
Géographie
Coordonnées 50° 50′ 51″ nord, 4° 18′ 27″ est
Transport
Métro (station Jacques Brel)
Bus STIB :

De Lijn : 126,127,128,136,137,820

Localisation

Position du quartier dans la commune d'Anderlecht
(en rouge)
Géolocalisation sur la carte : Bruxelles
Scheut
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Scheut

    Toponymie[1]

    Avant 1356, le plateau où se tiendrait la bataille de Scheut se nommait Hooge cauter (haute culture).

    L'origine du nom Scheut reste l'objet de différentes hypothèses.

    • Le quartier tient son nom du hameau homonyme, dont la première évocation connue date de 1401 - sous la forme Scote[2].
    • Toutefois, un accord conclu le entre les chapitres de Sainte Gudule et de Saint-Guidon fixer les limites de leurs dîmes respectives mentionne déjà un arbre de Scheut[3] - Schot ou schoot désignant à l'époque une clôture, la limite d’un champ ou d’un jardin. Cette limite, à Scheut, est encore visible sur la carte de Ferraris si l'on considère la numérotation des paroisses : 99 pour Anderlecht et Scheut, 98 pour Ossegem et Koekelberg.
    • Si le mot Scheut peut être rapproché du verbe néerlandais schieten (tirer, avec une arme)[4], le hameau pourrait devoir son nom soit de l'établissement de tirs à l'arc (schietboom) à cet endroit, soit à l'anecdote selon laquelle un archer envoya jusque-là le trait d'arbalète tirés depuis les murs de la ville de Bruxelles[5]

    Histoire

    La bataille de Scheut (1356)

    Du XVe siècle au XVIIIe siècle

    Pendant 400 ans le hameau est centré sur la chartreuse de Scheut qui attire de nombreux pèlerins.

    Scheutistes (1862)

    Les membres de la Congrégation du Cœur Immaculé de Marie prirent le nom de Scheutiste, par allusion au quartier d'Anderlecht où l'ordre fut fondé par Théophile Verbist en 1862.

    Curiosités et sites importants

    Accès

    • 13 Dilbeek via à partir du carrefour "Prince de Liège" (Grande ceinture)
    • (depuis centre-ville)

    Références

    Chapelle et cloître de Scheut ; copie, faite en 1736 par Everaert, d’un tableau qui se trouvait jadis dans la chapelle
    1. Alphonse Wauters, Histoire des environs de Bruxelles, vol. 1, Vanderauwera, 1855, p. 36 et suivantes.
    2. Superius vicum dictum de lange steenwech foris portam exteriorem dictam de vlaemsche porte inter vivarium de Coekelberge et dictam portam contigua vico quo itur versus locum dictum ten Scote. Outre Alphonse Wauters, op. cit., p. 36, voir aussi J. Cuvelier, Les dénombrements de foyers en Brabant : XIVe-XVIe siècle, p. 286-287.
    3. Prope arborem inferiorem dictam den scoetboem. Cartulaire du chapitre d'Andertecht, f° 85 bis, Annales S. Guidilae, t. XI, c. 9.
    4. Ce rapprochement peut avoir été favorisé par les circonstances de la Bataille de Scheut et le Bombardement de Bruxelles de 1695 qui se fit du même lieu.
    5. Outre Alphonse Wauters, op. cit., voir aussi Wichmans, Brabantia mariana, p. 325, et Gustave van den Berghe, Anderlecht door de eeuwen heen, [Anderlecht à travers les siècles], 1938, [réimprimé en fac-similé en 1987], Bruxelles, Imprimerie A. Hessens, p. 34-35.

    Voir aussi

    Bibliographie

    Lien externe

    • Portail de Bruxelles
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.