Schwabacher

La Schwabacher, ou écriture schwabacher, est une écriture gothique apparue au XVe siècle en Allemagne, dont l’usage s’est maintenu jusqu’au XXe siècle en complément de l’écriture Fraktur.

Pour les articles homonymes, voir Schwabach (homonymie).
Pangramme exemple de Alte Schwabacher'’
Texte de Kant en Alte Schwabacher’'

Histoire

Le nom vient de la ville de Schwabach, en Bavière. Mais l’origine exacte est inconnue, car il n’y avait dans cette ville ni imprimeur, ni fondeur de caractères. Le nom est à rapprocher des Articles de Schwabach, premiers écrits du luthéranisme, intégrés à la Confession d’Augsbourg en 1530. Il serait alors l’abréviation de Schrift der Schwabacher Artikel, « écriture de l’Article de Schwabach ».

La schwabacher dérive d’une évolution de la textura textualis sous l’influence des écritures humanistiques italiennes. C’est une écriture fraktur, c’est-à-dire brisée, mais qui conserve une certaine ampleur et des courbes qui se réduiront avec l’évolution vers la fraktur textura, plus compacte, caractérisée par son aspect étroit et brisé. Les premières fontes d’imprimerie sont des fraktur textura, mais on réalise aussi des fontes de schwabacher au XVIe siècle. On utilise la schwabacher pour emphatiser des mots dans une composition en fraktur, en raison de sa chasse supérieure qui met les mots en valeur, en l’absence d’italique ou de fontes de graisses différentes.

Après avoir été utilisées par le régime nazi, les écritures gothiques, Fraktur et Schwabacher Judenlettern (« lettres juives ») sont interdites en 1941 en raison d’une supposée (et fausse) origine juive.

Caractéristiques

La schwabacher se caractérise par ses formes encore arrondies par rapport à celles de la textura et de la fraktur (le o bas-de-casse arrondi des deux côtés), le dessin particulier du g bas-de-casse et du H majuscule

Sources

  • Claude Mediavilla, Calligraphie, Imprimerie nationale Éditions, Paris, 1993 (ISBN 2743301597)
  • Portail de l’écriture
  • Portail de l’Allemagne
  • Portail des langues germaniques
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.