Scott McKay

Scott McKay (né le à Montréal-Est) est un homme politique québécois. Chef du Parti vert du Québec de 2006 à 2008, il joint le Parti québécois à la suite de la perte de son poste de chef. Il est élu député pour le Parti québécois dans la circonscription de L'Assomption à l'élection de 2008. À l'élection de 2012, il se présente avec succès comme député dans la nouvelle Circonscription électorale de Repentigny. Adjoint parlementaire au ministre de l'environnement, il est défait lors de l'élection générale québécoise de 2014 par la caquiste Lise Lavallée[1].

Pour les articles homonymes, voir McKay.

Scott McKay
Fonctions
Député de Repentigny
Prédécesseur Nouvelle circonscription
Successeur Lise Lavallée
Député de L'Assomption
Prédécesseur Éric Laporte
Successeur François Legault
Chef du Parti vert du Québec
Prédécesseur Richard Savignac
Successeur Guy Rainville
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Montréal, Canada
Parti politique Parti québécois
Diplômé de Université du Québec à Montréal

Biographie

Il est le fils d'une mère québécoise et d'un père d'origine irlandaise. Il a été conseiller municipal de la ville de Montréal : il a représenté le district d'Honoré-Beaugrand de 1986 à 1994 sous le maire Jean Doré. Il possède une maîtrise en sciences environnementales de l'UQAM.

Vie politique provinciale

Élu chef du Parti vert du Québec le 28 mai 2006, il menera le parti à l'élection générale québécoise de 2007, où aucun des 108 candidats ne sera élu. Toutefois, le parti récolta 152 885 votes, et 3,85 % des votes, terminant quatrième devant Québec solidaire, C'est une nette amélioration par rapport à l'élection précédente, où le Parti vert du Québec avait terminé sixième, avec moins de 17 000 voix et 0,44 % du vote, loin derrière l'ancêtre de Québec solidaire, l'Union des forces progressistes. Dans son comté, Bourget, McKay terminera quatrième, avec 2,632 votes et 8,09 % des voix. Il demeure chef du parti jusqu'au 29 mars 2008, date à laquelle il est défait par le vice-président du parti, Guy Rainville, lors d'une convention du parti à Trois-Rivières. Après un autre essai infructueux dans une élection partielle, il joindra le Parti québécois.

À l'élection générale québécoise de 2008, il est élu député pour le Parti québécois dans la circonscription de L'Assomption. Il est alors représentant de l'opposition en matière d’environnement et de développement durable.

À l'élection de 2012, à la suite de la réforme de la carte électorale, il se présente dans la nouvelle circonscription de Repentigny sous la bannière du Parti québécois, autrefois dans L'Assomption. Il est élu avec une majorité de 1200 voix sur la CAQ. Il est nommé adjoint parlementaire au ministre de l'environnement, du développement durable, de la faune et des parcs par la première ministre Pauline Marois.

Œuvres

  • Scott McKay, Pour un Québec vert et bleu : le virage vert, l'économie et la gouvernance, Québec, Presses de l'Université Laval, (ISBN 9782763718064, OCLC 906194052, lire en ligne)

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la politique québécoise
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.