Seconde guerre des Barons

La seconde guerre des Barons est un conflit qui se déroule en Angleterre de 1264 à 1267 entre une coalition de barons, menée par Simon V de Montfort, et les troupes royales, dirigées par le prince Édouard pour le compte de son père Henri III.

Cet article concerne la guerre des barons contre le roi d'Angleterre Henri III. Pour la guerre des barons contre le roi d'Angleterre Jean sans Terre, voir première guerre des Barons.
Seconde guerre des Barons
Informations générales
Date 1264-1267
Lieu Angleterre
Issue Victoire des royalistes
Belligérants
Royaume d'Angleterre Barons rebelles
Commandants
Henri III
Édouard d'Angleterre
Richard de Cornouailles
Simon de Montfort

Batailles

Après une période de succès, couronnée par la victoire de Lewes le , le prince Édouard est capturé et Montfort devient de facto souverain d'Angleterre. Cependant, Édouard parvient à s'évader l'année suivante et le conflit reprend : le château de Gloucester tombe aux mains d’Édouard et du comte de Clare, puis les troupes rebelles sont battues et leur chef tué lors de la bataille d'Evesham le . Un accord est conclu avec les derniers insurgés, retranchés dans la forteresse inexpugnable de Kenilworth, qui permet de mettre un terme à la guerre.

Charte par laquelle Henri III et plusieurs de ses barons prennent Louis IX comme arbitre de leurs différends, (archives nationales AE/III/64).

Articles connexes

  • Portail de l’Angleterre
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail du Moyen Âge
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.