Seninghem

Seninghem est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Seninghem

L'église Saint-Martin.

Blason
Administration
Pays France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Saint-Omer
Canton Lumbres
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Lumbres
Maire
Mandat
Christian Tellier
2014-2020
Code postal 62380
Code commune 62788
Démographie
Gentilé Seninghemois
Population
municipale
722 hab. (2017 )
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 42′ 12″ nord, 2° 02′ 05″ est
Altitude Min. 65 m
Max. 209 m
Superficie 15,15 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Seninghem
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Seninghem
Géolocalisation sur la carte : France
Seninghem
Géolocalisation sur la carte : France
Seninghem
Liens
Site web seninghem.fr

    Géographie

    Communes limitrophes

    Toponymie

    Le nom de la localité est attesté sous les formes Sinningahem ou Siningahem (668-877), Siningehem (1091), Seningaham (1127), Siniggahem (1132), Sininghehem (v. 1136), Sinenghem et Sinninghem (1157), Sinnighem et Sininghem (1166-1173), Seninghem (1173), Sinighem (1182), Sinnigehem (v. 1183), Sinniggehem (1189), Sinningeem (1191), Sinnenghem (1193), Seningkehem (1199), Seningeham (1211), Sennigeham et Seninghehem (1218), Seningham et Seningueam (1220), Zininghem (1227), Seningehem (1228), Sinninghem (1231), Sallingheam (1239), Selingueham et Sellingueham (1240), Selinghaam (1268), Senighehem (1286), Selinguehan (1323-1324), Zinighem et Seninguehem (XIVe siècle), Sequincgehen (1507), Seninguhen (1670)[1].

    Viendrait de l'anthroponyme germanique Sinno suivi de -ingen « peuple (de) » + heim « demeure, domaine (de) », donnant « domaine du peuple de Sinno »[2].

    Histoire[3]

    La première mention connue de Sinningahem date de 668.

    Le domaine correspondant était inclus dans la donation de Gontbert à l'abbaye Saint-Bertin de Saint-Omer en 827.

    XIIe siècle

    Une branche de la famille de Seninghem, appelée à l'époque Sinneghem, va s'installer dans la châtellenie de Bourbourg. Ils sont retrouvés un temps en tant que seigneurs de Ravensberghe et en tant que détenteurs de la seigneurie de Zinneghem

    L'ergotisme ravage la population au début du siècle.

    Le dimanche 28 mai 1105, jour de la Pentecôte, à l'aube, l'évêque d'Arras Lambert de Guînes et deux ménestrels - Pierre Norman de Saint-Pol-sur-Ternoise et Itier du Brabant (originaire de Bruxelles) - assistent à une apparition de la Vierge[4].

    Le 14 avril 1127, Étienne de Seninghem, présent à Saint-Omer lorsque le comte de Flandre Guillaume Cliton confirme les lois et coutumes de la ville, jure d'observer celles-ci[5].

    XIIIe siècle

    En 1206, Ither, abbé de l'abbaye Saint-Médard d'Andres, Jean de Seninghem, Gérard de Renescure, sont désignés arbitres d'un litige entre l'abbaye de Saint-Bertin et Guillaume de Billeke (de Tilques) au sujet d'un droit de juridiction sur une terre (l'abbaye avait le privilège d'exercer la juridiction sur les terres dépendant d'elle, ce qui était source de nombreux litiges avec les seigneurs locaux)[6].

    Le seigneur accorda en 1233 à l'abbaye de Saint-Bertin de Saint-Omer des redevances en grains à prendre dans ses granges de Seninghem à la charge de services pieux. En 1239, la ville relevait de Robert Ier d'Artois qui, en 1240, reçut l'hommage pour le château et quatre charrues de terre qui cessèrent alors de relever de St Bertin. Le hameau de Watterdal était en 1240 une sénéchaussée qui relevait du même comte d'Artois.

    Dans les années 1239 et 1240, Elnard de Seninghem était vassal du comte d'Artois dont il tenait en fief Seninghem et son château[Lequel ?], Watredale, Quiercamp, Bléquin (y compris la forteresse) et vingt-neuf fiefs, ses nouveaux manoirs de Ribemont et Wattringhem, plusieurs bois, cinq cents mesures de terre, Ledinghem avec des moulins et vingt-sept fiefs.

    XIVe siècle

    En 1320, quelques habitants ayant insulté des bourgeois de Saint-Omer, la commune en demanda réparation et ne put l'obtenir ; elle marcha en armes contre Seninghem et usa contre le bourg du droit d'arsin ; plusieurs maisons furent livrées aux flammes.

    En 1356, Jean de Seninghem portait pour armoiries le caractéristique quinte-feuilles.

    XVe siècle

    Philippe de Croÿ[Lequel ?] possédait cette terre en 1475 ; le village appartenait déjà à la famille en 1438.

    XVIe siècle

    Les Français s'emparèrent du château en 1595. Ce bourg avait titre de comté il s'y tenait le jour de la saint-Denis Denis un franc marché important.

    XVIIe siècle

    La chapelle Notre-Dame des Ardents date de 1604. La construction de l'église Saint-Martin remonte à 1619. En 1659, le comté est rattaché au Royaume de France.

    XVIIIe siècle

    De la famille de Croÿ, la seigneurie était passée dans la famille de Ligne. En 1789, elle appartenait au comte de La Tour St Quentin[Qui ?].

    Politique et administration

    La mairie.
    Seninghem dans son canton et dans l'arrondissement de Saint-Omer
    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    Les données manquantes sont à compléter.
    mars 2001 2008 Albert Sauvage    
    mars 2008 En cours
    (au 28 février 2015)
    Christian Tellier   Retraité de l'Éducation nationale
    Réélu pour le mandat 2014-2020[7],[8],[9],[10]

    Démographie

    Évolution démographique

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12].

    En 2017, la commune comptait 722 habitants[Note 1], en augmentation de 7,12 % par rapport à 2012 (Pas-de-Calais : +0,3 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    476514634633683647685672678
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    674658669655650682714671612
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    608572566467504448486506479
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
    462455467445508519544641722
    2017 - - - - - - - -
    722--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Pyramide des âges

    La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,9 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,2 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

    La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

    • 49,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,9 %, 15 à 29 ans = 18,2 %, 30 à 44 ans = 25,1 %, 45 à 59 ans = 19,1 %, plus de 60 ans = 14,7 %) ;
    • 50,2 % de femmes (0 à 14 ans = 24,2 %, 15 à 29 ans = 16,1 %, 30 à 44 ans = 24,2 %, 45 à 59 ans = 18,3 %, plus de 60 ans = 17 %).
    Pyramide des âges à Seninghem en 2007 en pourcentage[15]
    HommesClasse d’âgeFemmes
    0,0 
    90 ans ou +
    0,9 
    5,3 
    75 à 89 ans
    7,1 
    9,4 
    60 à 74 ans
    9,0 
    19,1 
    45 à 59 ans
    18,3 
    25,1 
    30 à 44 ans
    24,2 
    18,2 
    15 à 29 ans
    16,1 
    22,9 
    0 à 14 ans
    24,2 
    Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[16]
    HommesClasse d’âgeFemmes
    0,2 
    90 ans ou +
    0,8 
    5,1 
    75 à 89 ans
    9,1 
    11,1 
    60 à 74 ans
    12,9 
    21,0 
    45 à 59 ans
    20,1 
    20,9 
    30 à 44 ans
    19,6 
    20,4 
    15 à 29 ans
    18,5 
    21,3 
    0 à 14 ans
    18,9 

    Culture locale et patrimoine

    Lieux et monuments

    • L'église Saint-Martin de 1619
    • Les arches de 1751
    • Le monument aux morts rénové en novembre 2013
    • La chapelle Notre-Dame des Ardents de 1604
    • La chapelle Notre-Dame des Fièvres de 1821
    • Le pont
    • Le puits
    • La motte féodale

    Personnalités liées à la commune

    Héraldique

    Blason D'argent à la quintefeuille de gueules boutonnée d'or[17].
    Détails
    Inspiré des armes de la famille de Seninghem, qui donna les premiers seigneurs connus du lieu, et qui portait : « de gueules à la quintefeuille d'argent ».
    Adopté par la municipalité.

    Pour approfondir

    Bibliographie

    Articles connexes

    Liens externes

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    1. Auguste De Loisne, Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, Paris, (lire en ligne), p. 357-358
    2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume 2, Librairie Droz, (lire en ligne), p. 1006
    3. M. Harbaville, Mémorial historique et archéologique du département du Pas-de-Calais, tome 2, Arras, Topino, MDCCCXLII, p. 223-224 ; Histoire de Seninghem, Histoire et généalogie de l'Audomarois, en ligne.
    4. en ligne ; en ligne.
    5. André Du Chesne, Histoire généalogique des maisons de Guines, d'Ardres, de Gand et de Coucy et de quelques autres familles illustres, Paris, 1632, p. 52, lire en ligne
    6. Alphonse Wauters,Table chronologique des chartes et diplômes imprimés concernant l'histoire de la Belgique, 10 volumes en 11 tomes, Bruxelles, 1866 à 1904. Tome VII, 2ème partie, Année 1206.
    7. Valéry Duhaut, « Bilan des maires à Seninghem : Christian Tellier, heureux dans sa fonction, est prêt à rempiler pour six ans : Christian Tellier, 58 ans, achève son premier mandat de maire. L’élu semble prendre un réel plaisir à assurer cette fonction. Il estime avoir mené à bien l’ensemble des projets que son équipe et lui avaient annoncés en 2008. Un bilan positif à peine contrarié par quelques petites déceptions davantage inhérentes à la fonction qu’au village de Seninghem lui-même », La Voix du Nord, (lire en ligne, consulté le 28 février 2015).
    8. « Seninghem : second mandat pour Christian Tellier à la tête de la commune de Seninghem : Sans surprise, Christian Tellier a été élu maire, dimanche, par quatorze voix et un bulletin blanc », La Voix du Nord, (lire en ligne, consulté le 28 février 2015).
    9. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 21 février 2015).
    10. « Seninghem : après deux radars, un estaminet communal en vue : Christian Tellier, retraité de l’Éducation nationale, entame son deuxième mandat à la tête de la commune. Il a pour projets d’ouvrir un estaminet communal et la création d’un bâtiment de stockage », La Voix du Nord, (lire en ligne, consulté le 28 février 2015).
    11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
    15. « Évolution et structure de la population à Seninghem en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 août 2010)
    16. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 28 août 2010)
    17. « Seninghem (Pas-de-Calais) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 19 novembre 2019)
    • Portail du Nord-Pas-de-Calais
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.