Serokomla (Łuków)

Serokomla (prononciation ['sɛrɔˈkɔmla]) est un village polonais de la gmina de Serokomla dans le powiat de Łuków de la voïvodie de Lublin dans l'est de la Pologne[2].

Pour les articles homonymes, voir Serokomla.

Serokomla

Héraldique

Église catholique romaine de Saint-Stanisla à Serokomla
Administration
Pays Pologne
Région Lublin
District Powiat de Łuków
Commune
(Gmina)
Serokomla
Code postal 21-413[1]
Indicatif téléphonique international +(48)
Indicatif téléphonique local 25
Immatriculation LLU
Démographie
Population 1 070 hab. (est. 2009)
Géographie
Coordonnées 51° 42′ 01″ nord, 22° 19′ 58″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pologne
Serokomla
Géolocalisation sur la carte : Pologne
Serokomla

    Le village est le siège administratif (chef-lieu) de la gmina appelée gmina de Serokomla.

    Il se situe à environ 25 kilomètres au sud de Łuków (siège du powiat) et 53 kilomètres au nord de Lublin (capitale de la voïvodie).

    Le village comptait approximativement une population de 1070 habitants en 2009 [3].

    Histoire

    L'histoire de Serokomla remonte à 1573, quand un noble Piotr Kijenski fonde le village basé sur le droit de Magdebourg. Le village se situe dans le Land de Lukow dans la Voïvodie de Lublin (1474-1795) dans la province de Petite-Pologne. Il ait acheté par la famille Firlej à la fin du XVIe siècle et est resté dans des mains privées jusqu'aux Partages de la Pologne. Après le Congrès de Vienne (1815), Serokomla se trouvait dans le Royaume du Congrès sous contrôle russe, dans laquelle il est resté jusqu'à la Première Guerre mondiale. Il est rattaché dà la Voïvodie de Lublin (1919-1939) dans la Deuxième République de Pologne.

    La Seconde Guerre mondiale

    Au début d'octobre 1939, une grande partie de Serokomla a été détruit par la Wehrmacht, pendant la bataille de Kock (1939). Après la bataille, les Allemands ont tué 32 soldats et civils polonais en représailles.

    Le 14 avril 1940, la SS avec la Gestapo ont capturé 217 habitants locaux, y compris des femmes et des enfants. Tous ont été abattus par la formation Sonderdienst dans une exécution de masse à proximité[4]. Un petit ghetto a été mis en place pour la communauté juive.

    Le 22 septembre 1942 dans la matinée, le Reserve-Polizei-Bataillon 101 (bataillon de réserve de police 101), sous le commandement du capitaine Wohlauf rameute 200 à 300 Juifs de Serokomla et leur fait tiré dans le cou, un par un, sur la crête d'une décharge d'ordures en dehors de la ville. Les corps ont été laissés sans sépulture et les Allemands sont partis à 15 heures. LE Capitaine Wohlauf n'a même plus souvenir plus tard qu'il était à Serokomla parmi les nombreuses actions de déportation vers les camps de la mort qu'il a mené dans le voisinage[4].

    Administration

    De 1975 à 1998, le village est attaché administrativement à l'ancienne voïvodie de Siedlce.

    Depuis 1999, il fait partie de la nouvelle voïvodie de Lublin.

    Références

    • Portail de la Pologne
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.