Sesoko-jima

Sesoko (ou Shisuku[1], japonais 瀬底島) est une île de la municipalité de Motobu, dans le district de Kunigami de la préfecture d'Okinawa, au Japon.

Sesoko
瀬底島 (ja)

Vue prise du port de Motobu
Géographie
Pays Japon
Archipel Okinawa
Localisation Mer de Chine orientale
Coordonnées 26° 38′ 28″ N, 127° 51′ 35″ E
Superficie 2,99 km2
Côtes km
Point culminant 40,8 m
Administration
Préfecture Okinawa
District Kunigami
Municipalité Motobu
Démographie
Population 442 hab.
Densité 147,83 hab./km2
Autres informations
Géolocalisation sur la carte : Okinawa
Sesoko
Géolocalisation sur la carte : Japon
Sesoko
Îles au Japon

Géographie

Sesoko est située dans la mer de Chine orientale, au nord de l'île d'Okinawa. Elle est à 4,4 km de Sakimotobu et 4,5 km de Motobu[1]. L'île a km de circonférence[2]. Elle est séparée de l'île de Minna par un bras de mer dont la profondeur atteint 90 m.

Transports

Pont Sesoko Ohashi.

L'île de Sesoko est accessible, de Motobu[1], par la route préfectorale 172 d'Okinawa, grâce au pont Sesoko Ohashi, ouvert le 13 février 1985 et long de 762 m[3]. Avant la construction du pont, la desserte se fait par des ferries.

L'île est desservie par des bus[2] n° 65, 66, 70 et 76. Ceux-ci effectuent 47 rotations quotidiennes, en semaine, et 40 en période de vacances[4]. L'aérodrome le plus proche est celui de Ie-jima, à 18,9 km[1].

Sites et monuments

Sesoko est fréquentée pour sa plage de sable blanc, longue d'environ 650 m, sur la côte ouest[2].

Enseignement

Sesoko possède une école primaire.

Sciences

Poissons-clowns Amphiprion ocellaris, dans le récif corallien de Sesoko.

Sesoko héberge une station du Centre de recherche sur la biosphère tropicale de la faculté des sciences des Ryukyu. Le Centre mène des recherches biologiques et environnementales sur les milieux tropicaux et sub-tropicaux, notamment sur la vie animale abrité par les récifs coralliens et les mangroves. Il est dirigé par deux professeurs associés[5].

Faune et flore

Parmi les poissons de Sesoko, on peut observer le poisson-clown (Amphiprion ocellaris). On trouve aussi les foraminifères Alveolinella quoii, Calcarina gaudichaudii, Dendritina zhengae, Amphisorus hemprichii, Planostegina longisepta, Operculina ammonoides, Marginopora kudakajimaensis, Planoperculina heterosteginoides, Cycloclypeus carpenteri gamont, Baculogypsina spherulata et Borelis schlumbergeri.

À terre, le crabe des cocotiers est présent. Le taureau fait partie des animaux domestiques élevés sur l'île.

Environnement

Un projet de construction d'installations touristiques sur la plage de Sesoko est abandonné en 2008, pour des raisons financières[2]. La pollution marine et les changements des écosystèmes sont des préoccupations importantes.

Culture

Le film Otoko wa tsurai yo: Torajirō haibisukasu no hana (男はつらいよ 寅次郎ハイビスカスの花) de Yōji Yamada, est tourné à Sesoko.

Langues

Sur Sesoko, on parle le kunigami.

Tourisme

Sesoko possède un camping et des hôtels.

Sports

On pratique la plongée sous-marine à Sesoko, ainsi que la natation et la voile[2].

Notes

  1. Sesoko / Sesoko, Okinawa, Japan, Asia.
  2. .
  3. C'est le pont le plus long d'Okinawa.
  4. .
  5. Sesoko Station:Outline.

Liens externes

  • Portail du monde insulaire
  • Portail de l’océan Pacifique
  • Portail de la préfecture d'Okinawa
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.