Seufyann Sayad

Seufyann Sayad, né le 1er novembre 1979 à Sélestat[1], est un handballeur franco-marocain.

Pour les articles homonymes, voir Sayad.

Seufyann Sayad
Fiche d’identité
Nationalité France
Naissance
Lieu Sélestat
Taille 1,90 m
Masse 88 kg
Poste Arrière gauche ou demi-centre
Situation en club
Club actuel Puerto Sagunto
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
? -2002 SC Sélestat ? (?)
2002-2004 Chambéry SH ? (?)
2004-2006 Toulouse Union HB 41 (147)
2006-2007 CB Cangas ? (?)
2007-2008 Keymare Almería ? (?)
2008-2009 SD Teucro Pontevedra ? (?)
2009-2014 HBC Nantes 53 (179)
2014-2015 Arrêt
2015- Puerto Sagunto
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
2000-2005 Équipe de France 17 (17)
dep. 2012 Équipe du Maroc 8 (?)
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Il mesure 1,90 m pour 88 kg et évolue au poste d'arrière gauche ou demi-centre. Après avoir été sélectionné 17 fois en équipe de France entre 2000 et 2005, il a revêtu en janvier 2012 le maillot marocain au cours de la CAN 2012 où il a été élu meilleur joueur (MVP)[2],[3].

Carrière

Formé au SC Sélestat handball, il est très vite considéré comme l'un des grands espoirs du handball français et possible successeur de Jackson Richardson[4].

En décembre 2000, à l'âge de 21 ans, il est appelé pour la première fois en équipe de France lors du Challenge Marrane. Cependant, il ne participera pas à l'épopée victorieuse des championnats du monde de 2001 où la France devient championne du monde, ne faisant que partie des joueurs de réserve.

Dans le viseur de nombreuses grandes équipes, il rejoint le club du Chambéry Savoie Handball en 2002. Après une bonne première saison, la suite sera moins glorieuse, le joueur étant miné par les blessures.

En 2004, il décide de se relancer au Toulouse Union Handball. Encore une fois, il est touché par diverses blessures et peine à confirmer les grands espoirs placés en lui.

Au début de la saison 2006, à la surprise générale, il quitte la France pour l'Espagne et le CB Cangas, un club de deuxième division espagnole. Malheureusement, le sort s'acharne et le Sélestadien se rompt les ligaments du genou en novembre 2006 : sa saison 2006-2007 est une saison blanche. Il décide de poursuivre l'aventure espagnole et signe à Almeria, en Liga Asobal, pour la saison 2007-2008, puis à Pontevedra.

En juin 2009, après des saisons de galère, il décide revenir en France au club du HBC Nantes afin de se relancer[5].

En janvier 2012, il revêt pour la première fois le maillot de l'équipe nationale du Maroc au cours de la CAN 2012 d'où il revient avec une belle 4e place et un titre de meilleur joueur de la compétition (MVP) [2],[3].

Après 5 saisons ponctuées de hauts et de bas, son contrat n'est pas prolongé à l'issue de la saison 2013-2014. En juillet 2015, après une saison blanche, il signe, à presque 36 ans, pour une saison pour le club de Puerto Sagunto qui évolue en Liga Asobal[6].

Clubs successifs

Palmarès

En équipes nationales

En Équipe de France
En Équipe du Maroc

En club

Notes et références

  1. « Profil de Seufyann Sayad », sur Site officiel de la LNH (consulté le 1er janvier 2014).
  2. « Seufyann Sayad, MVP de la CAN 2012 », sur Site officiel du HBC Nantes (consulté le 1er janvier 2014).
  3. « CAN 2012: les meilleurs récompensés », sur Site officiel de la confédération africaine de handball (consulté le 1er janvier 2014).
  4. « Sayad, nouvelle étoile du hand français », sur L'Humanité.fr, (consulté le 1er janvier 2014)
  5. « Seufyann Sayad relève le défi nantais », sur handzone.net, (consulté le 1er janvier 2014).
  6. « Seufyann Sayad va rebondir en Asobal », sur Handnews.fr, (consulté le 18 août 2015)
  7. « Les deux listes pour les Jeux Med 2005 », sur handzone.net, (consulté le 1er janvier 2014).

Liens externes

    • Portail du handball
    • Portail de la France
    • Portail de l’Alsace
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.