Shaktipat

Shaktipat ou Śaktipāta (Sanskrit, de Śakti - "énergie (psychique)" - et pāta, "descente")[1] fait référence dans l'Hindouisme à la transmission "d'énergie" spirituelle à une personne par une autre. Shaktipat, peut être transmise par un mot sacré ou mantra, ou par le regard, la pensée ou le toucher – dans ce cas, généralement à l'ajna chakra ou troisième œil du destinataire.

Shaktipat est considéré comme un acte de grâce (anugraha) de la part du maître ou du divin. Elle ne peut pas être imposée par la force, ni par le donneur ni par le récipiendaire[2]. La conscience même du dieu ou du guru est supposée pénétrer la conscience du disciple, constituant une initiation à l'école ou à la famille spirituelle (kula) du maître[3]. Il est dit que Shaktipat peut être transmise en personne ou à distance, par l'intermédiaire d'un objet tel qu'une photo, une fleur ou un fruit[4].

Les niveaux d'intensité

Les niveaux

Le Shivaïsme du Cachemire, classe Śaktipāta selon son intensité comme suit:  

  • tīvra-tīvra-śaktipāta - "Grâce Suprême Intense" - qui produit immédiatement l'identité avec Śiva et la libération; un tel être devient un maître siddha  et accorde la grâce depuis sa demeure (Siddhaloka), directement dans le cœur des aspirants[5] méritants
  • tīvra-madhya-śaktipāta - "Grâce Suprême Modérée " - un tel être devient spirituellement illuminé et libéré par lui-même, en s'appuyant directement sur Śiva, sans avoir besoin d'initiation ou d'instruction d'un Guru extérieur. Ceci est facilité par un éveil intense de l'intuition spirituelle (pratibhā) qui élimine immédiatement l'ignorance.
  • tīvra-manda-śaktipāta - "Grâce Suprême Faible " - la personne qui a reçu cette grâce, désire fortement trouver un Guru approprié, mais elle n'a pas besoin d'instruction, mais un simple contact, un regard ou tout simplement être en la présence de son maître suffit à déclencher en elle l'état d'illumination.
  • madhya-tīvra-śaktipāta - "Grâce Moyenne Intense" - un disciple qui reçoit cette grâce désire instruction et initiation par un Guru parfait; avec le temps il devient éclairé. Cependant, il n'est pas totalement absorbé dans cet état au cours de sa vie et il atteint l'état permanent de fusion avec Śiva après la fin de sa vie[6].
  • madhya-madhya-śaktipāta - "Grâce Moyenne Modérée" - un tel disciple recevra l'initiation de son Guru et un désir intense d' atteindre la libération, mais en même temps il a encore du désir pour des joies et plaisir divers; après la fin de sa vie, il continue dans un paradis qui satisfait tous ses désirs et après avoir reçu une nouvelle initiation de son maître il réalise l' union permanente avec Śiva[7].
  • madhya-manda-śaktipāta - "Grâce Moyenne Faible " est similaire à "Grâce Moyenne Modérée" sauf que dans ce cas, l'aspirant désire davantage les plaisirs de la vie que l'union avec Śiva; il a besoin de se réincarner à nouveau comme un chercheur spirituel pour atteindre la libération.
  • manda - "Grâce faible" - pour ceux qui reçoivent ce niveau de grâce, l'aspiration à l'union avec Śiva n'est présente que dans les moments de détresse et de souffrance; la grâce de Śiva doit travailler en eux de nombreuses vies avant que la libération spirituelle ne se produise[8].

Table

Type de grâce spirituelle Quand intervient le

moment de la libération?

Ce qu'il est nécessaire
pour atteindre la libération?
Quelle est la caractéristique principale
du destinataire de la grâce?
tīvra-tīvra-śaktipāta

Grâce Suprême Intense

Immédiat Rien de l'extérieur, seulement
la grâce de Śiva
Capacité à abandonner la dualité
tīvra-madhya-śaktipāta

Grâce Suprême Modérée

Immédiat Rien de l'extérieur, seulement
la grâce de Śiva
L'intuition de la non-dualité
tīvra-manda-śaktipāta

Grâce Suprême Faible

Après avoir rencontré un Guru La présence de
physique du Guru
L'abandon total de à son Guru
madhya-tīvra-śaktipāta

Grâce Moyenne Intense

A la fin de la vie physique L'initiation

et l'instruction d'un Guru

Intense aspiration spirituelle
madhya-madhya-śaktipāta

Grâce Moyenne Modérée

Après avoir vécu quelque temps

dans un coin de paradis

L'initiation
et l'instruction d'un Guru
L'aspiration spirituelle est plus intense

que les désirs mondains

madhya-manda-śaktipāta

Grâce Moyenne faible

Dans la prochaine

incarnation physique

L'initiation
et l'instruction d'un Guru
Aspiration spirituelle plus faible

que les désirs mondains

manda

Grâce faible

Après de nombreuses vies

de progrès par étapes

L'initiation et l'instruction d'un Guru

et beaucoup de temps

Les descriptions

Swami Muktananda, dans son livre le Jeu de la Conscience, décrit en détail son expérience quand il a reçu shaktipat, l'initiation de son Guru Bhagavan Nityananda et le développement spirituel qui s'est ensuivi après cet événement[9].

Paul Zweig a écrit son expérience quand il a reçu shaktipat de Muktananda[10]. Dans le même livre, Itzhak Bentov décrit ses mesures en laboratoire de l 'éveil de la Kundalini par shaktipat[11], une étude tenue en haute estime par Satyananda Saraswati, fondateur de la Bihar School of Yoga, et par Hiroshi Motoyama, auteur de Théories des Chakras.

Barbara Brennan décrit shaktipat comme la projection de l'aura du Guru sur le disciple qui acquiert de ce fait le même état mental, d'où l'importance du niveau spirituel du guru. Les phénomènes physiologiques de la montée de la kundalini se manifestent alors naturellement[12].

Dans son livre "Building a Noble World", Shiv R. Jhawar décrit son expérience de Shaktipat lors d'un programme en public de Swami Muktananda à Lake Point Tower à Chicago en Septembre 16, 1974 de la façon suivante:

“Baba [Swami Muktananda] avait juste commencé son discours en déclarant "Le sujet aujourd'hui est la méditation. La question cruciale est: sur quoi méditer?". Poursuivant son discours, Baba a dit: "Kundalini commence à danser quand on répète "Om Namah Shivaya." En entendant cela, quand j'ai répété mentalement le mantra, j'ai remarqué que ma respiration devenait plus profonde. Soudain, j'ai ressenti l'impact d'une force puissante qui s'élevait à l'intérieur de moi. L'intensité de l'énergie kundalini était tellement énorme que mon corps s'éleva un peu et je suis tombé de tout mon long dans l'allée; mes lunettes ont été éjectée. Je suis resté ainsi les yeux fermés et voyais un flot continu éblouissant de lumières blanches en éruption à l'intérieur de moi. Ces lumières éblouissantes étaient plus lumineuses que le soleil, mais ne dégageaient pas de chaleur. Je faisais l'expérience de l'état libre de pensée de "Je suis," et je réalisais que "Je" avais toujours été, et continuera d'être, éternel. J'étais pleinement conscient que je faisais l'expérience du pur "Je suis," un état de bonheur suprême. Extérieurement, à ce moment précis, Baba a crié avec joie depuis son podium..."mene kuch nahi kiya; kisiko shakti ne pakda" ("Je n'ai rien fait. L'Énergie a pris quelqu'un"). Baba a remarqué que cet éveil spectaculaire de la kundalini en moi avait effrayé certaines personnes dans le public. Par conséquent, il a dit: " N'ayez pas peur. Parfois pour certaines personnes, kundalini s'éveille de cette façon".


Notes

    Références

    1. Abhinavagupta, The Kula Ritual, as Elaborated in Chapter 29 of the Tantrāloka, John R. Dupuche, page 155
    2. Abhinavagupta, The Kula Ritual, as Elaborated in Chapter 29 of the Tantrāloka, John R. Dupuche, page 154
    3. Abhinavagupta: The Kula Ritual, as Elaborated in Chapter 29 of the Tantrāloka, John R. Dupuche, Page 131
    4. Satyananda Saraswati, Kundalini Tantra, Yoga Publications Trust (1984), p. 46.
    5. Kashmir Shaivism, The Secret Supreme, Lakshmanjoo, Page 66
    6. Kashmir Shaivism, The Secret Supreme, Lakshmanjoo, Page 67
    7. Kashmir Shaivism, The Secret Supreme, Lakshmanjoo, Page 68
    8. Kashmir Shaivism, The Secret Supreme, Lakshmanjoo, Page 69
    9. Swami Muktananda, Le Jeu de la Conscience, Saraswati Editions, (ISBN 978-2910208073)
    10. Paul Zweig, in John White (editor), Kundalini, Evolution, and Enlightenment ( (ISBN 1-55778-303-9))
    11. Itzhak Bentov, Micromotions of the body as a factor in the development of the nervous system, in John White (editor), Kundalini, Evolution, and Enlightenment ( (ISBN 1-55778-303-9))
    12. Barbara Brennan, Hands of Light

    Bibliographie

    Swami Muktananda "Le Jeu de la conscience", 1971, Editions Sarasvati.

    Voir aussi

    • Portail de l’hindouisme
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.