Shibuya-kei

Shibuya-kei (渋谷系) est un sous-genre musical de la J-pop originaire de Shibuya, l'un des arrondissements de Tokyo. Ce style peut être décrit comme un mélange de jazz, pop, et d'electropop.

Shibuya-kei
Origines stylistiques J-pop, synthpop, jazz, bossa nova, yé-yé, pop baroque, lounge
Origines culturelles Années 1960 et années 1990 à Shibuya, Japon
Instruments typiques Guitare, guitare basse, batterie, chant, synthétiseur

Sous-genres

Picopop

Terminologie

Le nom Shibuya (渋谷) est accolé au mot japonais kei (), qui signifie littéralement « système[1] », mais qui dans ce contexte peut être interprété comme « style[2] ». Le mélange des deux formes Shibuya-kei qui peut donc être approximativement traduit par « style de Shibuya ». Ce style peut être décrit comme un mélange de jazz, pop, et d'electropop.

Histoire

À l'origine, ce terme désignait les groupes Flipper's Guitar, et Pizzicato Five, groupes fortement influencés par le courant musical des yé-yé et par l'un de ses principaux représentants, Serge Gainsbourg. D'autres styles comme le lounge, ou la bossa nova peuvent être cités comme influences. Au fur et à mesure que la popularité de ce genre s'est accrue à la fin des années 90, le terme « Shibuya-kei » est appliqué à de nombreux autres groupes, tels que Puffy.

Bien que certains artistes aient rejeté ou refusé l'étiquette « Shibuya-kei », le nom est resté et s'est imposé. Le style est encouragé par les magasins locaux comme le HMV Shibuya du Shibuya Center Street, qui ont vendu les disques estampillés « Shibuya-kei » dans la section « musique traditionnelle japonaise ». Enfin, de plus en plus de musiciens non japonais comme le britannique Momus ou les américains Natural Calamity et Phofo sont étiquetés « Shibuya-kei ». En France sont étiquetés Dimitri From Paris avec sa collaboration avec Maki Nomiya pour Merumo ou le groupe Air avec les collaborations avec Beck pour Vagabond et Don't Be Light ou Buffalo Daughter pour Sex Born Poison.

Artistes représentatifs

Les artistes et groupes représentatifs incluent :

Notes et références

Liens externes

  • Portail de la musique
  • Portail de la musique électronique
  • Portail du Japon
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.