Shinshintō

Le Parti de la nouvelle frontière (新進党, Shinshintō), encore appelé officiellement en anglais New Frontier Party (NFP) est un ancien parti politique japonais fondé le 10 décembre 1994 puis dissous le 27 décembre 1997 (officiellement le 31 décembre).

新進党
Shinshintō
Présentation
Fondation
Disparition (dissout en plusieurs partis)
Anciens présidents Toshiki Kaifu
Ichirō Ozawa
Idéologie centrisme, frange sociale-libérale, frange conservatrice libérale
Couleurs rouge (informellement)

Création

Il est formé à l'origine par plusieurs formations politiques plutôt hétéroclites d'opposition non communiste à la grande coalition formé à l'été 1994 par le Parti libéral démocrate (PLD, droite, premier parti à la Diète en n'y disposant que d'une majorité relative, a dirigé tous les gouvernements de sa création en 1955 jusqu'à 1993), le Parti socialiste japonais (PSJ, centre gauche, deuxième parti à la Diète et auparavant principale force d'opposition au PLD de 1955 à 1994) et le Nouveau Parti pionnier (NPP, centre droit, parti dissident du PLD créé en 1993 et réunissant essentiellement de jeunes députés réformateurs libéraux avec une frange proche de l'écologisme politique).

Composition

Elle comprend cinq partis :

Histoire

Toshiki Kaifu devient le premier président de ce parti, remplacé par Ichirō Ozawa en 1995. Mais l'hétérogénéité de ce parti (dont les membres vont du conservatisme à la social-démocratie en passant par le néolibéralisme, un libéralisme plus modéré et une certaine forme de centrisme) ainsi que la personnalité d'Ichirō Ozawa (jugé trop autoritaire et trop libéral), provoque bientôt une crise au sein de ce parti qui se disloque peu à peu entre 1995 et 1997 :

  • de nombreux anciens membres du PLD rejoignent leur famille politique d'origine, notamment ceux de la frange la plus récemment entrée en dissidence qui ne voient plus de raisons de s'opposer à partir du moment où le poste de Premier ministre n'est plus occupé par un socialiste mais à nouveau par un membre du PLD (Ryūtarō Hashimoto à partir de janvier 1996).
  • de jeunes élus libéraux du parti, emmenés par Kunio Hatoyama, rejoignent des dissidents (eux aussi de jeunes parlementaires appelant à une profonde transformation de la manière de faire de la politique au Japon) du NPP emmenés par l'ancien social-démocrate Naoto Kan et l'ancien PLD Yukio Hatoyama (frère de Kunio). Ils fondent alors en 1996, à la veille des élections législatives, le Parti démocrate du Japon (PDJ).
  • l'ancien allié d'Ichirō Ozawa au sein du Shinseitō devenu ensuite son principal adversaire, Tsutomu Hata, quitte à son tour le parti juste après les élections législatives de 1996 pour fonder son propre parti, le Parti du Soleil.
  • les anciens membres du Kōmeitō quittent à leur tour le parti au cours de l'année 1997, formant une multitude de petits partis bientôt fédérés dans un Nouveau Kōmeitō qui s'allie à partir de 1998 (et sans discontinuer depuis) avec le PLD.

Finalement, les quelques membres restant au sein du Shinshintō se séparent définitivement le 27 décembre 1997 en deux grands blocs :

En juillet 1998, la plupart des différents partis issus du Shinshintō et restés dans l'opposition, fusionnent en reprenant le nom du mouvement créé en 1996 par Naoto Kan et les frères Hatoyama : c'est la naissance de l'actuel Parti démocrate du Japon (PDJ), encore aujourd'hui principale force d'opposition qui a progressivement glissé vers le centre et la notion de Troisième voie en politique.

Certaines fédérations locales du Shinshintō se sont maintenues, dont la principale aujourd'hui, et la seule à continuer à jouer un rôle politique à l'échelon préfectoral, est le Shinshin Ishikawa dans la préfecture d'Ishikawa.

Articles connexes

  • Portail de la politique
  • Portail du monde contemporain
  • Portail du Japon
  • Portail du conservatisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.