Sils-Maria

Sils-Maria est un petit village des Alpes situé à 1 800 m d'altitude au Sud-Est de la Suisse qui fait partie de la commune de Sils im Engadin/Segl dans le canton des Grisons.

Pour le film d'Olivier Assayas, voir Sils Maria (film).

Sils-Maria

Illustration
Administration
Pays Suisse
Canton Grisons
Région Maloja
Commune Sils im Engadin/Segl
NPA 7514
Géographie
Coordonnées 46° 26′ 00″ nord, 9° 46′ 00″ est
Altitude 1 800 m
Divers
Langues Allemand, romanche
Localisation
Géolocalisation sur la carte : canton des Grisons
Sils-Maria
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Sils-Maria
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Sils-Maria
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

    Histoire et culture

    Le Nietzsche-Haus

    Le philosophe Friedrich Nietzsche eut l'idée de l’éternel Retour en 1881 à Sils-Maria lors de son premier séjour. Entre 1883 et 1888, Nietzsche y passa de nombreux séjours en été. Mais des problèmes de santé survenus à Turin en 1889 le plongèrent dans un état végétatif jusqu'à sa mort en 1900. La maison où il habita est devenue un musée, le Nietzsche-Haus. L'hôtel Edelweiss fondé en 1876, situé juste à côté, et la terrasse sur laquelle il prenait plaisir à s'attarder, existent toujours.

    Friedrich Nietzsche déclara d'ailleurs avoir éprouvé une révélation à Sils-Maria[réf. nécessaire].

    Un autre hôtel, le Waldhaus, est tenu par la même famille depuis sa construction en 1908.

    De nombreux auteurs du XIXe siècle et du XXe siècle séjournèrent à Sils-Maria, notamment Annemarie Schwarzenbach, Thomas Mann, Marcel Proust, Hermann Hesse, Pierre Jean Jouve, Alberto Moravia, Franck Venaille, Jean Cocteau, Rosetta Loy.

    La Pension « Chastè »

    À Sils Baselgia, la Pension « Chastè », ancienne maison construite dans le style de l'Engadine, est également connue pour les hôtes célèbres, savants, artistes, écrivains, qui y séjournent. armi eux : le psychiatre Eugen Bleuler, le poète Paul Celan, le peintre Marc Chagall, l'écrivain Friedrich Dürrenmatt.

    Film

    Olivier Assayas, Sils Maria (en anglais : Clouds of Sils Maria), 2014.

    Notes et références

    1. « Population résidente permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2018 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 30 septembre 2018).
    2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail du canton des Grisons
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.