Simone Cantarini

Simone Cantarini connu aussi sous le nom de Simone da Pesaro ou encore Il Pesarese, né à Pesaro, alors dans les États pontificaux le et mort à Vérone en 1648, est un peintre italien et un graveur baroque de l'école bolonaise.

Pour les articles homonymes, voir Cantarini.
Simone Cantarini
Autoportrait
Naissance
Décès
(à 36 ans)
Vérone
Activités
Maître

Biographie

Il naquit en avril 1612, à Pesaro dans l’actuelle région des Marches, à l’époque faisant partie des États pontificaux et fut baptisé le 12 avril suivant.

Simone Cantarini fut d'abord l'élève, dans la région des Marches, du Vénitien Claudio Ridolfi et du Pésarais Giovanni Giacomo Pandolfi. Vers 1635, il se rend à Bologne, où il entre dans l'atelier de Guido Reni jusqu'en 1639. Il est alors très influencé par la peinture maniériste tardive des Marches ainsi que part la manière caravagesque d’Orazio Gentileschi. A partir de 1640,

Ses séjours à Venise auprès de l’atelier du maître Claudio Ridolfi et son séjour de quatre ans (1635-1639) à l’atelier de Guido Reni furent fondamentaux pour son perfectionnement.

Son éducation ne fut pas épargnée par des éléments naturalistes qui, à partir de 1640, s’ajoutant aux connaissances classiques, transforma Cantarini en un "petit-maître" de haute sensibilité culturelle et stylistique.

Ses œuvres les plus significatives furent celles liées à la période de Bologne, il suffit de citer l’Immaculée et Saints, Le repos en Egypte, la Transfiguration et le loth avec ses filles, toutes datent de la période de quatre ans de Bologne.

Suivirent des travaux réalisés à Rome au cours de son bref séjour, parmi lesquels le Miracle de l’infirme et la salomè qui reçoit la tête du Baptiste exposée à Cesena en 2010.

Autour de 1641 cantarini séjourna à Rome où il se consacra principalement à la sculpture antique et à l’étude des œuvres de Raphaël.

Il retourne à Pesaro où son langage précise son naturalisme sans renier l'enseignement de Guido Reni.

Avant de rentrer à Bologne à la mort de Reni en 1642, il entreprend un voyage à Rome où il est en contact avec la variante néo-vénitienne du classicisme, présente dans l'entourage des Barberini[1].

Il a pour élèves Lorenzo Pasinelli, Flaminio Torre, Giulio Cesare Milani, Giovanni Peruzzini, Girolamo Rossi, Giovanni Maria Luffoli et Giovanni Venanzi.

Il meurt à Vérone à l’âge de 36 ans.

Œuvres


Notes et références

  1. Daniele Benati, « Biographies », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 638
  2. James Stourton, Petits Musées, grandes collections : Promenade à travers l’Europe, Scala, (ISBN 2-86656-327-1), p. 120
  3. musée Goya colección Ibercaja
  4. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 359

Annexes

Bibliographie

  • (it) M. Cellini, Disegni du Simon da Pesaro : L'Album Horne, Milan, 1996.
  • (it) A. Emiliani (dir.), Simone Cantarini detto il Pesarese : 1612-1648, Bologne, cat. exp. Pinacoteca Nazionale, Accademia di belle arti (1997 - 1998, Milan)
  • (it) A. Emiliani, A. M. Ambrosini Massari, M. Cellini, R. Morselli, Simone Cantarini nelle Marche, Pesaro, cat. exp. Palazzo Ducale (1997, Venise)
  • (fr) F. Jiméno, « Faux Goya vrais Cantarini », La Revue de l’art, n° 196, 2017-2, p. 69-73.
  • (it) M. Mancigotti, M. Valsecchi, Simone Cantarini, Il Pesarese, Milano, 1975.

Article connexe

Liens externes

  • Portail du baroque
  • Portail de la peinture
  • Portail de la gravure et de l'estampe
  • Portail du XVIIe siècle
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.