Ski de fond aux Jeux olympiques de 1928

Les épreuves de ski de fond aux Jeux olympiques d'hiver de 1928 se déroulent les 14 et à Saint-Moritz en Suisse. Battus techniquement par les Suédois sur l'épreuve du 50 km, les Norvégiens dominent le 18 km en réalisant le triplé. Les deux champions olympiques des épreuves de ski de fond des Jeux de 1928 sont Per Erik Hedlund et Johan Grøttumsbråten.

Saint-Moritz 1928
Généralités
Sport Ski de fond
Organisateur(s) FIS
Éditions 2e
Lieu(x) Saint-Moritz
Date 14 et
Nations 15[1]
Participants 74[1]
Épreuves 2

Palmarès
Plus titré(s) Norvège (1)
Suède (1)
Plus médaillés Norvège (3)
Suède (3)

Navigation

Déroulement des épreuves

Le dégel joue un rôle important dans l'épreuve du 50 km des Jeux olympiques d'hiver de 1928. Sur une neige particulièrement lourde, les Norvégiens, favoris de l'épreuve, sont devancés par les Suédois qui réalisent le triplé[2]. Les Norvégiens ont réalisé un mauvais choix au niveau de leur fart et sont ralentis par la neige qui s'entassent sur leurs skis[2]. Au contraire, les Suédois amassent moins de neige que leurs concurrents, ce qui les avantagent grandement[2]. Partis en course en fin d'épreuve, les Norvégiens sont également désavantagés par le dégel. Les conditions de course difficiles entraînent de nombreux abandons, notamment les quatre Français engagés : André Médy et Jean Tournier après 10 kilomètres puis Evariste Prat et Henri Milan vers le 40e kilomètre[2].

Sur 18 km, avec des conditions météo normales, le Norvégien Johan Grøttumsbråten signe une belle revanche en remportant l'épreuve devant deux autres Norvégiens[3],[4]. Plus rapides, les Norvégiens complètent le podium avec Ole Hegge et Reidar Ødegaard[5].

Podiums

Épreuves Or Argent Bronze
18 km Hommes Johan Grøttumsbråten Ole Hegge Reidar Ødegaard
50 km Hommes Per Erik Hedlund Gustaf Jonsson Volger Andersson

Tableau des médailles

Rang Nations Total
1er Suède1113
1er Norvège1113

Notes et références

  1. (en) « Cross Country Skiing at the 1928 Sankt Moritz Winter Games », sur sports-reference.com (consulté le 28 avril 2017).
  2. « Trois Suédois se classent en tête dans les 50 kilomètres battant nettement Norvégiens et Finlandais », L'Auto, no 9923, , p. 1 (lire en ligne).
  3. A. Glarner, « La Norvège se taille la part du lion aux Jeux olympiques de Saint-Moritz, qui furent riches en incidents : Le Canada gagna sans lutte le tournoi de hockey, où la France faillit être finaliste ; notre drapeau fut hissé au mât olympique pour la victoire de Mlle Joly et Brunet. », Le Miroir des sports, no 414, , p. 120-121 (lire en ligne).
  4. « Johan Grøttumsbraaten réalise un doublé de légende », sur olympic.org (consulté le 15 octobre 2018).
  5. « Les IIes Jeux Olympiques d'Hiver : Les Norvégiens sont plus rapides », L'Auto, no 9926, , p. 3 (lire en ligne).

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • [PDF] (fr) / (de) Comité olympique suisse, Rapport Général du Comité Exécutif des IIe Jeux Olympiques d'hiver, Saint-Moritz, (lire en ligne)

Liens externes

  • Portail du ski de fond
  • Portail des Jeux olympiques
  • Portail des années 1920
  • Portail du canton des Grisons
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.