Sol (gymnastique)

Le sol est un des six agrès de la gymnastique artistique, commun à la gymnastique artistique féminine et masculine. Il s'agit d'une surface délimitée (12 mètres par 12 mètres), communément appelée praticable et généralement disposée sur un plancher à ressort, sur laquelle les gymnastes réalisent des acrobaties. Le sol est une discipline olympique de la gymnastique artistique depuis 1932.

Pour les articles homonymes, voir Sol et praticable.
Jade Barbosa au sol.

Le praticable

Limites et dimensions du praticable de gymnastique artistique.

En gymnastique artistique il s'agit d'une surface délimitée (12 mètres par 12 mètres)[1] sur laquelle les gymnastes réalisent des acrobaties, alors qu'en gymnastique rythmique, elle est de 13 mètres sur 13.

Les exercices

Une gymnaste effectuant une vrille au sol

Un exercice de compétition au sol est basé sur un enchaînement d'acrobaties. Les gymnastes effectuent les séries majeures dans la diagonale du carré défini par le praticable. Au niveau des compétitions internationales, un mouvement complet contient en général entre 3 et 4 diagonales.

Les hommes ajoutent à ces éléments acrobatiques des éléments de force (par exemple des planches) et d'équilibre (cercles Thomas). La durée totale d'un exercice est d'environ 1 minute.

Les femmes réalisent un exercice en musique d'une durée de 1 minute 30 environ. Un mouvement complet est composé, en plus des éléments acrobatiques et des chorégraphies, d'éléments dits gymniques (sauts et pirouettes). Ces derniers sont pris en compte dans la notation, ils comptent de plus en plus[2].

La notation

En plus des pénalités générales précisées par le code de pointage, il existe au sol une pénalité spécifique à l'agrès : la sortie de praticable.

Grands noms de la gymnastique au sol

Parmi les grands noms de la gymnastique au sol :

  • Gina Gogean, trois fois championne du monde en 1995, 1996 et 1997
  • Lilia Podkopayeva, championne olympique en 1996 et seule gymnaste à avoir réalisé un double salto avant avec demie vrille en compétition internationale[réf. nécessaire].

Voir aussi

Notes et références

  1. (en) [PDF] Fédération internationale de Gymnastique : Rules sur Sportcentric.com
  2. Le code de pointage prévoit une pénalité en cas d'expression chorégraphique insuffisante, mais elle n'est pas souvent appliquée[réf. nécessaire]
  • Portail de la gymnastique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.